Essie Davis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Essie Davis

Naissance 1970
Hobart, Tasmanie, Australie
Nationalité Australienne
Profession Actrice
Films notables Matrix Reloaded
Matrix Revolutions
La Jeune Fille à la perle
Australia
Séries notables Miss Fisher enquête

Essie Davis née en 1970 à Hobart en Tasmanie est une actrice australienne connue en France pour son rôle de Phryne (prononcer : Fraï-ni) Fisher dans la série Miss Fisher enquête.

Biographie[modifier | modifier le code]

Essie Davis est sortie de l'université de Tasmanie à la fin des années 1980. Elle est également diplômée de l'Institut national d'art dramatique australien.

Sa carrière d'actrice débute avec compagnie australienne de théâtre Bell Shakespeare où elle interprète le rôle de Juliette dans Roméo et Juliette en 1993[1]. Sa carrière cinématographique commence avec son rôle dans le film australien Dad and Dave: On Our Selection (en) en 1995, mettant également en vedette d'autres acteurs prestigieux tels que Geoffrey Rush, Leo McKern et Joan Sutherland. Ses rôles au cinéma les plus célèbres sont dans Matrix Reloaded et Matrix Revolutions, The Sound of One Hand Clapping (en) drame australien de Richard Flanagan et La Jeune Fille à la perle de Peter Webber.

En 2003, elle a remporté le Laurence Olivier Awards du meilleur second rôle au Royaume-Uni pour la pièce de Tennessee Williams Un tramway nommé Désir. En 2004, elle joue dans une production de Broadway Jumpers (en) de Tom Stoppard, pour lequel elle a obtient une nomination au Tony Award. En 2008, elle apparaît dans le film Australia réalisé par Baz Luhrmann avec Nicole Kidman et Hugh Jackman. En 2008, Davis a joué Maggie dans La Chatte sur un toit brûlant (Cat on a Hot Tin Roof) de Tennessee Williams pour la Melbourne Theatre Company (en)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Big screen dreaming », sur smh.com.au,‎ 17 mars 2004 (consulté le 10 juin 2013)
  2. (en) « Winners of the 2003 Laurence Olivier Awards », sur londontheatre.co.uk,‎ 14 février 2003 (consulté le 10 juin 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]