Speed Racer (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Speed Racer.

Speed Racer

Description de cette image, également commentée ci-après

Une réplique de la Mach 5 au Comic-Con de San Diego en 2007

Titre original Speed Racer
Réalisation Andy et Lana Wachowski
Scénario Andy et Lana Wachowski
Sociétés de production Warner Bros.
Village Roadshow Pictures
Silver Pictures
Anarchos Productions
Velocity Productions
Sechste Babelsberg Film
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Action
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Speed Racer est un film australo-germano-américain réalisé par les Wachowski, sorti en 2008. C'est une adaptation cinématographique d'un manga japonais Speed Racer des Années 1960.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Speed Racer est un jeune prodige de la course automobile, né pour la course au sein d'une famille de pilotes. Or, lorsqu'il défie M. Royalton, président-directeur général corrompu des Industries Royalton, le jeune homme découvre que tout n'est pas rose dans le sport qu'il adore.

Peu de temps après, la famille Racer est contactée par l'Inspecteur Détecteur et l'énigmatique pilote masqué Racer X, qui demandent à ce que Speed collabore avec les autorités afin de piéger Royalton et mettre au jour la corruption du monde automobile. Leur proposition : participer au Crucible, dangereux rallye automobile qui a par ailleurs coûté la vie au frère aîné de Speed, Rex.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources : doublage[3] et voxofilm[2]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Speed Racer est adapté du manga Speed Racer (マッハGoGoGo, Mach GoGoGo?) de Tatsuo Yoshida. Adapté à la télévision en série d'animation de 52 épisodes, cela a été un immense succès en Asie avant d'être exporté aux États-Unis[5].

Dès 1992, Warner Bros. prend une option sur les droits d'adaptation, en vue de produire un film avec Silver Pictures[6]. Beaucoup d'acteurs et de réalisateurs se succèdent sur le projet. Johnny Depp y sera un temps attaché[5], mais il demande à repousser le tournage pour des raisons personnelles[7]. Le réalisateur Julien Temple quitte alors le projet. Gus Van Sant est alors envisagé pour le remplacer[8]. En décembre 1997, c'est au tour d'Alfonso Cuarón [5],[9]. Marc Levin, Jennifer Flackett, J. J. Abrams ou encore Patrick Read Johnson se sont quant à eux succédé pour plusieurs réécritures du script[10].

En septembre 2010, la productrice Lauren Shuler Donner charge le réalisateur-scénariste Hype Williams de relancer le projet[11]. En 2001, le studio charge Christian Gudegast et Paul Scheuring d'écrire un nouveau scénario. Le projet stagne cependant jusqu'en 2004 lorsque Vince Vaughn tente de le produire tout en voulant tenir le rôle de Racer X[12].

En octobre 2006, Andy et Lana Wachowski sont choisis par le studio pour écrire et réaliser le film. Ils retrouvent le producteur Joel Silver, après la trilogie Matrix et V pour Vendetta.

Casting[modifier | modifier le code]

En octobre 1994, le rôle de Racer X est proposé à Henry Rollins[13]. En 1995, Johnny Depp se voit proposé celui de Speed Racer.

Le rôle de Racer X avait été proposé à Keanu Reeves, acteur vedette de la saga Matrix, qui l'a refusé.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné en 60 jours[14], entièrement sur fond vert avec une caméra haute définition, une première pour les frères Wachowski, qui pour le coup ont élaboré la technique de la 2D 1/2[5].

Le tournage a eu lieu principalement en Allemagne : au Studios de Babelsberg à Potsdam ainsi que dans le quartier de Berlin-Kreuzberg[15]. Les images ensuite intégrées à la place des écrans verts ont quant à elle été filmées en Italie, au Maroc, en Autriche, en Turquie et dans la Vallée de la Mort[5].

Musique[modifier | modifier le code]

No Titre Durée
1. I Am Speed 0:37
2. World's Best Autopia 1:14
3. Thunderhead 3:07
4. Tragic Story of Rex Racer 4:49
5. Vroom and Board 3:38
6. World's Worst Road Rage 2:41
7. Racing's in Our Blood 1:52
8. True Heart of Racing 4:05
9. Casa Cristo 4:02
10. End of the First Leg 2:20
11. Taejo Turns Trixie 1:37
12. Bumper to Bumper, Rail to Rail 3:07
13. The Maltese Ice Cave 2:04
14. Go Speed, Go! 1:24
15. He Ain't Heavy 1:45
16. 32 Hours 3:49
17. Grand Ol' Prix 6:13
18. Reboot 3:08
19. Let Us Drink Milk 4:33
20. Speed Racer 4:21
60:26

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Les frères Wachowski ont refait appel à l'équipe qui avait participé à la réalisation de la trilogie Matrix. On retrouve donc John Gaeta aux effets visuels, David Tattersall à la photographie et Joel Silver pour la production.
  • Durant la course finale, en sortant de sa voiture, Speed Racer joué par Emile Hirsch adopte la même posture que Trinity joué par Carrie-Anne Moss dans Matrix.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Speed Racer sur Commeaucinéma

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  2. a, b, c, d, e, f, g et h (fr) fiche de doublage du film (onglet doublage)
  3. a, b, c, d, e, f et g doublage francophone du film au Canada (onglet doublage VFC)
  4. (fr) RSdoublage.com (onglet doublage)
  5. a, b, c, d et e Secrets de tournage - AlloCiné.fr
  6. (en) Speed Racer To Become A Film - Chicago Tribune.com
  7. (en) Speers, W. (23 août 1995). "R.E.M. is far from sweet on Hershey - it's suing". The Philadelphia Inquirer (Philadelphia Media Network)
  8. (en) "Column: News and Notes". The Record (North Jersey Media Group). 28 août 1995
  9. Graham, Renee, « Stipe gets in on the producing act », The New York Times Company,‎ 28 décembre 1997
  10. Lyons, Charles, « Warners hooked on 'Speed' », Reed Business Information,‎ 17 octobre 2001 (lire en ligne)
  11. (en) Hudlin to service Sarah - Variety
  12. (en) WB ‘Racer’ is back on right track - Variety
  13. (en) Matthew Gilbert - Workman's got the beats. The Boston Globe (New York Times Company) - (9 octobre 1994)
  14. (en) Emile Hirsch Talks About Singing Karaoke With Lindsay Lohan, Heading 'Into The Wild' With Sean Penn - MTV.com
  15. (en) Lieux de tournage sur l’Internet Movie Database
  16. (en) Michael Giacchino - Speed Racer (Original Motion Picture Score) - Allmusic.com
  17. Speed Racer OST - Empire Online.com