Andrés de Santa Cruz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrés de Santa Cruz

Andrés de Santa Cruz (5 décembre 1792, La Paz (Bolivie) – 25 septembre 1865, France) était un militaire et un homme politique sud américain, président du Pérou et de la Bolivie (1829-1839).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir occupé le Pérou, il se décerna la fonction de « Protecteur suprême » de la Confédération péruano-bolivienne (1836-1839). À la suite de l'effondrement de la confédération, consécutif à la bataille de Yungay le 20 janvier 1839 contre les troupes chiliennes, il tenta de reprendre le pouvoir à plusieurs reprises, sans succès. Exilé en France, il vécut à Versailles. Ses cendres ont été rapatriées officiellement en Bolivie en 1965.

Annexes[modifier | modifier le code]