Malin Åkerman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Akerman.

Malin Åkerman

Description de cette image, également commentée ci-après

Malin Åkerman, pour la première de The Giant Mechanical Man, au Festival de Tribeca, en 2012.

Nom de naissance Malin Maria Åkerman
Naissance 12 mai 1978 (36 ans)
Stockholm, Suède
Nationalité Drapeau : Suède Suédoise
Drapeau : Canada Canadienne
Films notables Les Femmes de ses rêves
27 robes
Watchmen, les gardiens
Séries notables Mon Comeback
Childrens Hospital
Site internet http://www.malinakerman.net

Malin Maria Åkerman, plus connue sous le nom de Malin Åkerman, est une actrice suédo-canadienne née le 12 mai 1978 à Stockholm (Suède), principalement connue pour avoir incarné le Spectre Soyeux II dans Watchmen : Les Gardiens, adaptation cinématographique du comic-book éponyme. Elle a également tenu des rôles de premiers plans au cinéma dans Les Femmes de ses rêves, 27 Robes, Thérapie de couples et plus récemment Peace, Love et plus si affinités et Rock Forever.

À la télévision, elle a tenu des rôles récurrents dans la série Mon Comeback et Childrens Hospital.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Née à Stockholm, en Suède, d'une mère professeur d'aérobic et mannequin à temps partiel et d'un père courtier en assurances[1],[2], elle a deux ans lorsqu'elle emménage avec sa famille au Canada après que son père a obtenu une offre d'emploi[2]. Quatre ans plus tard, les parents de Malin divorcent et son père repart en Suède[1]. Elle a également un demi-frère et deux demi-sœurs lorsque ses parents se sont remariés chacun de leurs côtés[1]. Après le remariage de sa mère, elle part s'installer à Niagara-on-the-Lake, en Ontario[3]. Durant son adolescence, sa mère divorce de nouveau[2] et a été scolarisée dans de nombreuses écoles différentes[4], incluant la Sir Winston Churchill Secondary School, à Saint Catharines, en Ontario[5]. Elle a également fréquenté une école catholique, bien qu'étant élevée dans la religion bouddhiste[4]. Elle évoque que certaines parties de son enfance étaient « pénibles », expliquant qu'elle aimait son père et put le voir uniquement durant les vacances scolaires, mais pense que c'est un avantage que ses parents se soient séparés lorsqu'elle était jeune, comme ça, elle pourra s'habituer à lui[1].

Elle rendit visite à son père à Falsterbo, en Suède pendant les vacances scolaires et lui parla régulièrement au téléphone[6]. Elle cite ses parents comme un « soutien et des influences positives » dans sa vie[7].

Enfant, elle n'avait pas l'intention de devenir actrice[1], sa mère l'a fait entrer dans le mannequinat lorsqu'elle était à l'école primaire et a fait plusieurs offres publicitaires, mais décida d'arrêter à douze ans[1]. Cependant, elle revient au mannequinat après avoir été trouvé par l'agence de mannequins Ford Models dans un centre commercial à St. Catharines[1],[7]. Elle signa avec l'agence et a ensuite gagné un contrat avec la compagnie de soins pour la peau Noxzema[7]. Par la suite, elle a emménagé dans un appartement à Toronto alors qu'elle était scolarisé à la North Toronto Collegiate Institute[7] . À dix-huit ans, elle décide de devenir psychologue pour enfants[1], sa décision étant inspiré par l'impuissance qu'elle sentait parfois durant son enfance[3]. Elle fait du mannequinat pour lui fournir de l'instruction, incluant des travaux dans quelques publicités télévisées et des catalogues[8].

Elle étudie une année à l'Université York de Toronto et on lui propose simultanément des rôles à la télévision de la part de personnes qui l'avaient vu dans des publicités[8]. Elle a vu ses performances comme des occasions de continuer à payer pour son éducation, mais trouvant cela agréable, elle décida d'abandonner ses études pour devenir actrice[8] .

Carrière[modifier | modifier le code]

1997 à 2007 : les débuts et la révélation[modifier | modifier le code]

Malin Åkerman à la New York Fashion Week, en septembre 2008.

Malin Åkerman fait ses débuts d'actrice dans la série de science-fiction Invasion planète Terre en 1997 dans un petit rôle de robot[9]. En 2000, elle tient un second rôle dans la série Sydney Fox, l'aventurière et fait ses débuts au cinéma dans le thriller The Skulls, société secrète[5]. L'année suivante, elle décroche un rôle dans un pilote pour MTV, Shotgun Love Dolls, avec en autres Rachel McAdams, mais le projet n'est finalement pas retenu[8], fait des apparitions dans les séries Doc et Destins croisés[10], puis déménage à Los Angeles, en Californie, dans l'espoir de poursuivre une large carrière d'actrice[3],[11]. Dans un premier temps, elle travailla comme serveuse et séjourna dans la maison d'un ami[3],[6].

En 2003, elle tient un second rôle dans le film The Utopian Society (en), dont le montage est assuré par Francesco Sondelli, qui était le guitariste du groupe de rock alternatif Ozono[10]. Ce dernier a demandé à la jeune femme de contribuer au groupe avec des paroles de chansons et, plus tard, de chanter[8]. Par la suite, elle est devenue la chanteuse du groupe, qui sera renommé The Petalstones[11],[8]. Le premier album du groupe, Stung, sort en octobre 2005[12], mais elle quitta le groupe pour se concentrer sur sa carrière d'actrice et admet qu'elle « ne peut réellement pas chanter[1]  ».

En 2004, elle tient un petit rôle dans la comédie Harold et Kumar chassent le burger. Elle a ensuite tenu le rôle de soutien de Juna dans la série Mon Comeback, aux côtés de Lisa Kudrow, diffusée sur HBO, mais qui sera de courte durée[5]. Sa participation dans la série lui vaut de retenir l'attention des médias, ce qui entraîne d'obtenir des offres de rôles plus larges pour la jeune actrice[3]. L'année suivante, elle est une guest star d'un épisode de Love Monkey et de deux épisodes de la série Entourage[10]. Avant les épisodes diffusés d'Entourage, elle décroche un rôle dans la comédie Les Frères Solomon[13], qui rencontre un échec commercial et un accueil critique négatif[14],[15],[16].

Depuis 2007 : la consécration[modifier | modifier le code]

En 2006, elle décroche le rôle principal féminin – celui de Lila, l'épouse du personnage incarné par Ben Stiller – dans Les Femmes de ses rêves, des frères Farrelly[13], remake du Brise-cœur, sorti en 1972, considéré comme classique, bien que les réalisateurs avaient des doutes quant à tourner une nouvelle version dans un premier temps[17]. Sorti en octobre 2007, Les Femmes de ses rêves reçoit globalement des mauvaises critiques qu'ils jugent « ni audacieux, ni drôle » que les précédents films des réalisateurs[18], mais la performance d'Åkerman a été globalement salué par la critique[19] et le film totalise 127 millions de dollars de recettes mondiales[20] .

En 2007, elle rejoint le casting de la comédie romantique 27 Robes, réalisée par Anne Fletcher et avec Katherine Heigl dans le rôle principal[21] . Åkerman tient le rôle de la sœur du personnage d'Heigl[22]. Tourné durant l'été 2007[23] et sorti en janvier 2008, le film reçoit à sa sortie un succès critique assez faible, le jugeant comme étant un « cliché et surtout oubliable[24]  », mais rencontre un triomphe au box-office avec 160 millions de dollars de recettes mondiales[25].

En 2009, elle fait partie de la distribution de Watchmen, les gardiens, adaptation cinématographique du comic book du même nom d'Alan Moore[26], dans lequel elle prête ses traits au Spectre Soyeux II. Le réalisateur du film, Zack Snyder, a préféré confier le rôle à la jeune femme qu'à des actrices confirmées tels que Jessica Alba et Milla Jovovich[27].

Pour se préparer à entrer dans la peau de son personnage, elle suit un régime alimentaire strict et répète durement son entraînement. De plus, elle porte une perruque brune, des talons hauts et un costume en latex inconfortable, qui offrait peu de protection lors de l'exécution des cascades, et elle s'est souvent fait des ecchymoses pendant le tournage[27]. Åkerman croit que son personnage porte l'émotion du film, comme elle est la seule femme parmi plusieurs hommes[28]. À sa sortie en mars 2009, le film obtient un succès critique, avec pourtant des avis assez variés allant de mitigés à positifs[29],[30], et commercial – toutefois modeste en raison de son budget de 130 millions de dollars – avec 185 millions de dollars de recettes au box-office mondial[31]. Bien que sa performance lui vaut d'être nommé au Saturn Award de la meilleure actrice dans un second rôle ainsi qu'au Teen Choice Awards[32],[33], les commentaires étaient généralement négatives à son égard pour son interprétation[34],[35],[36].

Malin Åkerman lors de la première de The Bang Bang Club, au Festival de Tribeca, en avril 2011.

La même année, elle tient un rôle de soutien dans la comédie romantique La Proposition, partageant la vedette avec Sandra Bullock et Ryan Reynolds et tournant pour la seconde fois sous la direction d'Anne Fletcher[37]. Elle incarne l'ex-petite amie du personnage de Reynolds[38] . Moyennement reçu par la critique, il obtient toutefois un énorme succès avec 317 millions de recettes mondiales au box-office[39] et tient l'un des rôles principaux de Thérapie de couples[40] , dans lequel elle devient l'épouse de Vince Vaughn[41]. Elle aimait jouer une mère de famille pour la première fois et essaya de faire de son personnage aussi véridique que possible[41], ce qui comprend de se teindre ses cheveux en bruns[1]. Bien que sa prestation est saluée, le film est accueilli négativement[42],[43], mais totalise 171 millions de dollars de recettes mondiales[44].

En 2010, elle tient l'un des rôles féminins de Happythankyoumoreplease, réalisé par Josh Radnor. Pour son personnage, Annie, atteint d'alopécie, elle se rase les sourcils et porte un chapeau plat pour couvrir ses cheveux[45]. À l'origine, on lui offrit un autre rôle, mais a estimé qu'elle voulait jouer Annie car elle était différente de ses rôles précédents[45]. Présenté au Festival de Sundance, où il remporte le Prix du Public[46], les commentaires sont variés à sa sortie, mais la comédienne parvient à générer des éloges des critiques[47],[48],[49].

Après une participation à un épisode de How I Met Your Mother[50] et avoir rejoint le casting de la série Childrens Hospital[51], dans lequel est devient le Dr. Valerie Flame, qui est également la narratrice[52], elle fait partie du casting de la comédie Les Meilleurs Amis, aux côtés d'Anna Paquin, Josh Duhamel et Katie Holmes[53] . Le film sort de façon limitée en salles en septembre 2010[54]. En 2010, elle fait partie du casting de la comédie Elektra Luxx, suite de Women in Trouble, aux côtés de Carla Gugino et Joseph Gordon-Levitt[55]. Elle y incarne Trixie, employée d'une pharmacie maladroite amoureuse du personnage de Gordon-Levitt, qui lui est amoureux du personnage de Gugino, une ancienne actrice porno[56]. Elle a obtenu le rôle lors d'une projection de Woman in Trouble[56]. Sorti de façon limitée, le long-métrage a obtenu un accueil critique défavorable[57].

Ensuite, elle tient le premier rôle féminin du long-métrage The Bang Bang Club, qui suit un groupe de photojournalistes sud-africains dans les townships durant l'Apartheid[58]. Elle incarne Robin Comley, éditrice de photos dans un journal[59]. Présenté au Festival de Toronto, en 2010, le film reçoit un accueil mitigé de la presse[60],[61]. En 2010, elle a signé pour jouer dans Sans compromis, un thriller avec Forest Whitaker et Bruce Willis dans les rôles principaux masculins[62], qui connaîtra une sortie en salles limitée en décembre 2011[63].

En 2012, elle tient un rôle de soutien dans la comédie Peace, Love et plus si affinités, avec Jennifer Aniston et Paul Rudd[64], qui se concentre sur l'histoire d'un couple surchargé de travail qui rejoignent une communauté pour ralentir les choses[65]. Åkerman incarne Eva, une membre de la communauté qui tente de séduire le personnage de Rudd[65],[66]. Peace, Love et plus si affinités a rencontré un accueil critique varié à positif, divisé au sujet de l'humour du film, mais le casting est salué[67] et a fait une contre-performance au box-office avec plus de vingt millions de dollars de recettes mondiales[68]. Par la suite, elle tient un rôle dans la comédie The Giant Mechanical Man, qui, présenté au Festival de Tribeca, a rencontré des critiques moyennes[69],[70], suivi d'un rôle de soutien dans la comédie musicale Rock Forever, où elle est une journaliste interviewant le personnage de Tom Cruise. Pour son rôle, qui l'oblige à chanter, elle engage un coach vocal, enregistrant même une reprise de I Want to Know What Love Is, du groupe Foreigner, en duo avec Cruise[71],[72].

Même si elle avait fait partie du groupe The Petalstones[71] , elle n'était pas familière des notes musicales avant ses courts de chant[72]. Néanmoins, elle croit que le rôle lui convenait bien, et a déclaré que la partie chant s'est avéré moins important que sa performance d'actrice[71]. Le film est sorti le 15 juin 2012[73].

Malin Åkerman au Comic-Con à San Diego, en juillet 2011.

En 2012, elle sera à l'affiche du film de casse Stolen, aux côtés de Nicolas Cage[74]. En 2010, elle fut choisie pour remplacer Lindsay Lohan afin d'incarner Linda Lovelace dans Inferno: A Linda Lovelace Story, basé sur la vie de l'ancienne star du porno[75]. En avril 2012, le film est annoncé en préproduction, mais Akerman a dit qu'elle était pessimiste quant à l'avenir du projet[76],[77].

Toujours, en 2012, elle sera à l'affiche de Cottage Country et The Numbers Station[78],[79], ainsi que Criminal Empire for Dummies, premier film réalisé par Cliff Dorfman, où elle tiendra la tête d'affiche avec Gary Oldman[80].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Åkerman a épousé le musicien italien Roberto Zincone le 20 juin 2007, ils se séparent en novembre 2013. Le 16 avril 2013, elle donne naissance au petit Sebastian.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Doublages francophones[modifier | modifier le code]

En France, Malin Åkerman n'a pas pas de voix française régulière, mais Agathe Schumacher l'a doublée à quatre reprises, tandis que Marie-Eugénie Maréchal et Barbara Kelsch l'ont doublés à deux reprises.

Au Québec, Camille Cyr-Desmarais est celle qui l'a doublé régulièrement.

En France[modifier | modifier le code]

Au Québec[modifier | modifier le code]

Note : la liste indique les titres québécois[83].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Elaine Lipworth, « Watchmen actress Malin Akerman: ‘I’m not going to be somebody’s toy’ », Daily Mail, Associated Newspapers,‎ 28 février 2009 (lire en ligne)
  2. a, b et c (sv) Anna Sköld, « Malin Åkerman: Jag kan bli vild », Aftonbladet, Swedish Trade Union Confederation,‎ 29 août 2010 (lire en ligne)
  3. a, b, c, d et e (sv) Marina T. Nilsson, « Malin Åkerman: Jag vet hur det är att vara pank i Hollywood », Dagens Nyheter, Bonnier Group,‎ 30 octobre 2009 (lire en ligne)
  4. a et b (en) A.J. Jacobs, « Malin Akerman: White House Home Wrecker? », Esquire, Hearst Communications,‎ 9 septembre 2009 (consulté le 16 août 2011)
  5. a, b et c (en) « Malin Akerman Biography », 'Yahoo! Movies', Yahoo! Inc (consulté le 16 août 2011)
  6. a et b (sv) Robert Andersson, « ELLE-intervju: Malin Åkerman », Elle, Hermine Coyet-Ohlén,‎ 7 mars 2009 (consulté le 16 août 2011)
  7. a, b, c et d (en) Malcolm Johnston, « Malin Åkerman », North Toronto Post, Post City Magazines,‎ août 2010 (consulté le 16 août 2011)
  8. a, b, c, d, e et f (en) Vicki Hogarth, « Malin Akerman Interview », 'AskMen', IGN (consulté le 16 août 2011)
  9. (sv) Peter Lindholm, « Malin Åkerman hetaste svenskan i Hollywood », Metro, Metro International,‎ 24 octobre 2007 (lire en ligne)
  10. a, b et c (en) « Malin Akerman biography and filmography », Tribute, Tribute Entertainment Media Group (consulté le 16 août 2011)
  11. a et b (en) John Hiscock, « The Spectre of stardom », Toronto Star, Star Media Group,‎ 24 février 2009 (lire en ligne)
  12. (en) « Stung: The Petalstones », Amazon.com (consulté le 16 août 2011)
  13. a et b (en) Jeff Otto, « Akerman on Entourage », 'IGN', News Corporation,‎ 18 juillet 2006 (consulté le 16 août 2011)
  14. http://www.metacritic.com/movie/the-brothers-solomon
  15. (en) « The Brothers Solomon (2007) Movie Reviews », 'Rotten Tomatoes', Flixster (consulté le 19 novembre 2011)
  16. (en) « The Brothers Solomon (2007) », Box Office Mojo (consulté le 19 novembre 2011)
  17. (en) Jenelle Riley, « The Heartbreak Kid Interview », 'UGO', UGO Networks (consulté le 16 avril 2011)
  18. (en) « The Heartbreak Kid (2007) Movie Reviews », 'Rotten Tomatoes', Flixster (consulté le 16 avril 2011)
  19. (en) Desson Thomson, « The Heartbreak Kid », The Washington Post, The Washington Post Company,‎ 5 octobre 2007 (lire en ligne)
  20. (en) « The Heartbreak Kid (2007) », Box Office Mojo (consulté le 18 août 2011)
  21. (en) « Marsden and Akerman Join 27 Dresses », 'ComingSoon.net', AtomicOnline,‎ 2 avril 2007 (consulté le 16 avril 2011)
  22. (en) Sean Axmaker, « The tepid praise file: If you like romantic comedies, you'll like '27 Dresses' », Seattle Post-Intelligencer, Hearst Corporation,‎ 17 janvier 2008 (consulté le 18 novembre 2011)
  23. « Burns fit for Fox 2000's 'Dresses' » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-25
  24. (en) « 27 Dresses (2008) Movie Reviews », 'Rotten Tomatoes', Flixster (consulté le 16 avril 2011)
  25. (en) « 27 Dresses (2008) », Box Office Mojo (consulté le 18 novembre 2011)
  26. (en) Borys Kit, « Six conspire in casting of 'Watchmen' », The Hollywood Reporter, Prometheus Global Media,‎ 26 juillet 2007 (consulté le 16 août 2011)
  27. a et b Crocker, Jonathan, « Hero Complex », Total Film,‎ février 2009, p. 52–59
  28. (en) Fred Topel, « Malin Akerman Says Watchmen Light On Green Screen », 'Rotten Tomatoes', Flixster,‎ 3 octobre 2007 (consulté le 18 novembre 2011)
  29. (en) « Watchmen (2009): Reviews », Metacritic, CNET Networks (consulté le 22 février 2009)
  30. (en) « Watchmen (2009) Movie Reviews », 'Rotten Tomatoes', Flixster (consulté le 16 avril 2011)
  31. (en) « Watchmen (2009) », Box Office Mojo (consulté le août 16, 2011)
  32. (en) « “Avatar” and “Sherlock Holmes” lead the 36th Annual Saturn Award Nominations » [DOC], Academy of Science Fiction, Fantasy & Horror Films (consulté le 17 août 2011)
  33. (en) Brianne Heldman, « Shocker! Twilight Leads Teen Choice Noms », 'E! Online', NBCUniversal,‎ 8 juillet 2009 (consulté le 17 août 2011)
  34. (en) Richard Roeper, « Watchmen review » (consulté le 7 sept. 2011)
  35. (en) Ty Burr, « Watchmen », The Boston Globe, The New York Times Company,‎ 6 mars 2009 (lire en ligne)
  36. (en) Joe Neumaier, « Watchmen », New York Daily News, Mortimer Zuckerman,‎ 5 mars 2009 (lire en ligne)
  37. (en) Borys Kit, « Four join 'Proposal' », The Hollywood Reporter, Prometheus Global Media,‎ 20 mars 2008 (consulté le 16 août 2011)
  38. (en) Kevin Lally, « The Proposal – Film Review », The Hollywood Reporter, Prometheus Global Media,‎ 14 juin 2009 (consulté le 18 août 2011)
  39. (en) « The Proposal (2009) », Box Office Mojo (consulté le 16 août 2011)
  40. (en) Borys Kit, « Threesome set for 'Couples' counseling », The Hollywood Reporter, Prometheus Global Media,‎ 15 octobre 2008 (consulté le 16 août 2011)
  41. a et b (en) Rebecca Murray, « Malin Akerman Talks About 'Couples Retreat' », 'About.com', The New York Times Company (consulté le 16 août 2011)
  42. (en) « Couples Retreat (2009) Movie Reviews », 'Rotten Tomatoes', Flixster (consulté le 16 août 2011)
  43. (en) James Berardinelli, « Couples Retreat », ReelViews,‎ 8 octobre 2009 (consulté le 17 novembre 2011)
  44. (en) « Couples Retreat (2009) », Box Office Mojo (consulté le 16 août 2011)
  45. a et b (en) Christina Radish, « Malin Akerman Exclusive Interview happythankyoumoreplease » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Collider.com, 2 mars 2011. Consulté le 26 mai 2013
  46. (en) Robert Dominguez, « 'How I Met Your Mother' star nabs Sundance award for directing debut, 'happythankyoumoreplease' », New York Daily News, Mortimer Zuckerman,‎ 1 février 2010 (lire en ligne)
  47. (en) John Anderson, « Happythankyoumoreplease », Variety, Reed Business Information,‎ 1 mars 2011 (consulté le 17 novembre 2011)
  48. « Happythankyoumoreplease » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-25
  49. (en) Mary Jenkins, « 'Happythankyoumoreplease': A Mouthful, But Tasty », NPR (consulté le 17 novembre 2011)
  50. (en) Kate Stanhope, « How I Met Your Mother Taps Malin Akerman, Jason Lewis, Chris Kattan », TV Guide,‎ 1 avril 2010 (lire en ligne)
  51. (en) T.L. Stanley, « Rob Corddry's Web series 'Childrens Hospital' hits Adult Swim », Los Angeles Times, Tribune Company,‎ 16 juin 2010 (lire en ligne)
  52. (en) Eric Goldman, « Malin Akerman: The New Face of Adult Swim? », 'IGN', News Corporation,‎ 20 août 2010 (consulté le 16 novembre 2011)
  53. (en) Daily News Staff Reporter, « 'Romantics' stars Katie Holmes, Malin Akerman and Jeremy Strong took chilly plunge during filming », New York Daily News, Mortimer Zuckerman,‎ 29 janvier 2010 (lire en ligne)
  54. (en) « The Romantics (2010) Movie Reviews », 'Rotten Tomatoes', Flixster (consulté le 16 août 2011)
  55. (en) Maggie Furlong, « 'Elektra Luxx': Carla Gugino, Malin Akerman & Emmanuelle Chriqui Anyone? », Moviefone, AOL Inc,‎ 22 mars 2010 (consulté le 16 août 2011)
  56. a et b (en) Gillian Mohney, « Malin Akerman, The Awkward Girl Next Door », Interview, Brant Publications,‎ 15 mars 2011 (consulté le 16 août 2011)
  57. (en) « Elektra Luxx (2010) Movie Reviews », Rotten Tomatoes. Flixster (consulté le 16 août 2011)
  58. (en) Brian Till, « "The Bang Bang Club," Tim Hetherington, and Bearing Witness », The Atlantic, Atlantic Monthly Group (consulté le 16 août 2011)
  59. (en) Stephanie Zacharek, « Timely Bang Bang Club Loses Focus in Glimpse at War Photographers », Movieline,‎ 22 avril 2011 (consulté le 18 novembre 2011)
  60. (en) Matt Goldberg, « Line-Up for 2010 Toronto International Film Festival Announced; Films Include Never Let Me Go, The Conspirator, and Black Swan », Collider.com,‎ 27 juin 2010 (consulté le 3 août 2010)
  61. (en) « The Bang Bang Club Reviews », Metacritic (consulté le 17 août 2011)
  62. (en) Dave McNary, « Thesps play 'Catch' », Variety, Reed Business Information,‎ 4 juin 2010 (consulté le 17 août 2011)
  63. (en) « Catch .44 (2011) Movie Reviews », Rotten Tomatoes. Flixster (consulté le 11 décembre 2011)
  64. (en) Mike Moody, « Malin Akerman joins 'Wanderlust' », Digital Spy. Hachette Filipacchi UK,‎ 15 septembre 2010 (consulté le 17 août 2011)
  65. a et b (en) Kyle Buchanan, « Wanderlust Trailer: Jennifer Aniston and Paul Rudd Go Au Natural », New York, New York Media,‎ 3 novembre 2011 (consulté le 18 novembre 2011)
  66. (en) Justin Harp, « Malin Akerman: 'Wanderlust love scene with Paul Rudd ridiculous' », Digital Spy. Hachette Filipacchi UK,‎ 1 mars 2012 (consulté le 8 mars 2012)
  67. (en) « Wanderlust (2012) Movie Reviews », Rotten Tomatoes. Flixster (consulté le 8 mars 2012)
  68. (en) R.L. Shaffer, « Wanderlust Explores DVD and Blu-ray », IGN. News Corporation (consulté le 27 avril 2012)
  69. (en) « Watch: Jenna Fischer Charms in Trailer for 'The Giant Mechanical Man' », indieWire. SnagFilms,‎ 30 mars 2012 (consulté le 15 avril 2012)
  70. (en) « The Giant Mechanical Man Reviews », Metacritic (consulté le 27 avril 2012)
  71. a, b et c (en) Randall King, « Actress knows what it's like to sing your heart out », Winnipeg Free Press, FP Canadian Newspapers,‎ 14 juin 2012 (lire en ligne)
  72. a et b (en) Sarene Leeds, « Q&A: Malin Akerman on 'Rock of Ages' Love Scenes and Playing Debbie Harry », Rolling Stone, Wenner Media,‎ 15 juin 2012 (consulté le 30 juin 2012)
  73. (en) Roger Moore, « Summer Movie Previews: Sequels, outrageous comedies and reboots », The Fayetteville Observer, Fayetteville Publishing Company,‎ 11 mai 2012 (lire en ligne)
  74. (en) Perri Nemiroff, « Malin Akerman Updates On Medallion, Inferno And Serpent Girl », Cinema Blend. Joshua Tyler,‎ 21 avril 2011 (consulté le 17 août 2011)
  75. (en) Amy Kaufman, « Malin Akerman jumps into 'Inferno' after Lindsay Lohan is fired », Los Angeles Times, Tribune Company,‎ 21 novembre 2010 (lire en ligne)
  76. (en) Josh Wigler, « Malin Akerman's 'Inferno' Has 'No Porn,' Is 'Very Dark' », 'MTV Movie Blog', Viacom,‎ 27 janvier 2012 (consulté le 11 février 2012)
  77. (en) Jordan Zakarin, « Malin Akerman Pessimistic that Linda Lovelace Film 'Inferno' Will Ever Be Made », The Hollywood Reporter, Prometheus Global Media,‎ 23 avril 2012 (consulté le 13 mai 2012)
  78. (en) Kate Ward, « Malin Akerman: Coming soon to every movie in 2012 », Entertainment Weekly, Time, Inc,‎ 4 mai 2011 (consulté le 17 août 2011)
  79. (en) Etan Vlessing, « Malin Akerman Joins Tyler Labine in 'Cottage Country' », The Hollywood Reporter, Prometheus Global Media,‎ 29 septembre 2011 (consulté le 16 novembre 2011)
  80. (en) Dave McNary, « Trio to rule 'Empire' », Variety, Reed Business Information,‎ 10 mars 2010 (consulté le 17 août 2011)
  81. a, b, c, d et e « Fiche de doublage : les comédiennes de doublage V.F. », sur RS Doublage (consulté le 12 avril 2013).
  82. « Fiche de doublage V. F. du film » sur AlloDoublage, consulté le 2 juillet 2013
  83. http://www.doublage.qc.ca/p.php?i=164&idacteuren=6319