Jean-Claude Forest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Claude Forest, né le au Perreux-sur-Marne et décédé le à Paris est un auteur de bandes dessinées français.

Célèbre pour son imagination débordante, l'élégance de son trait et le sex-appeal de ses héroïnes (Marie Mathématique, Bébé Cyanure, Hypocrite et Barbarella, portée à l'écran par Roger Vadim, avec Jane Fonda dans le rôle-titre), Jean-Claude Forest a participé au chamboulement de la bande dessinée francophone, et notamment de la bande dessinée dite « adulte ».

En 1983, il reçoit le Grand Prix de la ville d'Angoulême pour l'ensemble de son œuvre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Forest débute dans O.K. en 1949. Dans les années 1950, il travaille pour Caméra 34 (1951-1954), Vaillant (1951-1953, Le Copyright), Fillette (1953-1954), Mireille (1956-1958), Suzette (1958-1959), Lisette (1962), illustre des aventures de Charlot et Bicot, des couvertures de la revue Fiction et de Livres de Poche[1].

En 1962, il crée sa première série à succès, Barbarella, qui met en scène une pulpeuse héroïne dans un univers science-fictionnel débridé. Bébé Cyanure (1964) puis Hypocrite (1971), dans la même veine, suivent. Après avoir collaboré à toutes les revues d'avant-garde des années 1970 (Fluide glacial, Métal Hurlant, L'Écho des savanes, etc.), il travaille particulièrement dans (À suivre), dans lequel il crée avec Jacques Tardi le classique Ici Même puis, seul, La jonque vue de l'orchestre (1980) et Enfants c'est l'Hydragon qui passe (1982).

En 1983 il reçoit le Grand Prix de la ville d'Angoulême pour l'ensemble de son œuvre. De cette date à sa mort, il crée de moins en moins de bande dessinée. De 1985 à 1988, il dirige cependant la section bande dessinée d'Okapi, et crée Leonid Beaudragon pour le magazine. Sa dernière œuvre, Il faut y croire pour le voir, dessinée par Alain Bignon, paraît en 1996.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées (albums)[modifier | modifier le code]

  • Hippolyte et les Diamants de Pesetas-City (scénario et dessin), Éditions Elan, début des années 1950.
  • Charlot (dessin), avec Montaubert (scénario), Société parisienne d'édition :
18. Charlot a de la chance
19. Charlot et les mammouths
20. Charlot contre Mandrago Satanas
22. Charlot chercheur d'uranium
23. Charlot dans le grand monde
24. Charlot chevalier de la Table Ronde
26. Charlot dans les affaires
29. Charlot se débrouille
31. Charlot pionnier interplanétaire, 1960.
33. Charlot et les robots, 1961.
36. Charlot gagne un royaume, 1962.
2. Bicot et Dorothée au cirque, 1959.
3. Bicot et Dorothée aux Jeux Olympiques, 1961.
  • Cendrillon (dessin), avec Marijac (scénario), Éditions de Châteaudin, 1961.
  • Barbarella :
  1. Barbarella (scénario et dessin), Le Terrain vague, 1964.
  2. Les Colères du mange-minutes (scénario et dessin), Kesselring, 1974.
  3. Le semble-lune (scénario et dessin), Pierre Horay, 1977.
  4. Le miroir aux tempêtes (scénario), avec Daniel Billon (dessin), Éditions du Fromage, 1982.
  1. Hypocrite et le monstre du Loch Ness, 1971.
  2. Comment décoder l'Etircopyh, 1973.
  3. N'importe quoi de cheval, 1974.
  1. L'étoile endormie, 1974.
  2. La mort sinueuse, 1975.
  3. Labyrinthes, 1976.
  4. L'univers cannibale, 1976.
  1. Le fantôme du Mandchou fou, Bayard, 1986.
  2. La nuit des totems, Alpen Publishers, 1990.
  3. Le scaphandrier du lundi, Alpen Publishers, 1992.

Bandes dessinées (revues et magazines)[modifier | modifier le code]

  • Le Copyright puis Les Aventures du Copirit (scénario et dessin), dans Vaillant no 388 à 410, 1952-1953.
  • Bébé Cyanure (scénario et dessin), dans Chouchou, 1964-1965.
  • Hypocrite (scénario et dessin), dans Pilote, 1972-1974.
  • Histoires courtes dans Charlie Mensuel, 1972 et Circus, 1975.
  • Histoires courtes dans Fluide glacial, AUDIE, 1975-1978.
  • Contes de la barque saoule (scénario et dessin), dans Métal Hurlant, 1976-1978.
  • Histoires courtes dans Métal Hurlant, 1977.
  • Ici Même (scénario), avec Jacques Tardi (dessin), dans (À suivre) no 1 à 12, 1978-1979.
  • Renart (scénario), avec Max Cabanes (dessin), dans (À suivre), 1978.
  • La déchéance du professeur Adamus (dessin), avec Jacques Lob (scénario), quatre pages dans (À suivre) no 14, 1979.
  • La jonque fantôme vue de l’orchestre (scénario et dessin), dans (À suivre) no 24 à 31/32, 1980.
  • Barbarella : Le miroir aux tempêtes (scénario), avec Daniel Billon (dessin), L'Écho des savanes no 66 à 74, Éditions du Fromage, 1980-1981.
  • Enfants, c’est l’hydragon qui passe (scénario et dessin), dans (À suivre) no 55 à 59, 1982.
  • Trois histoires courtes dans les numéros spéciaux de (À suivre), 1983-1986.

Illustration[modifier | modifier le code]

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

  • Marie Mathématique, scénario et dessins d'une mini-série d'animation en papier découpé (poèmes d'André Ruellan ; musique et interprétation de Serge Gainsbourg ; réalisation de Jacques Ansan) : 6 épisodes d'environ 5 minutes chacun pour l'émission Dim, Dam, Dom, diffusés par l'O.R.T.F. d'octobre 1965 à avril 1966.
  • Barbarella, conseiller artistique de l'adaptation réalisée par Roger Vadim en 1968.
  • Participations à l'émission Tac au tac produite par Jean Frapat pour l'O.R.T.F., 1971-1975.
  • Les poules bleues de l'automne, scénario et réalisation d'une dramatique de science-fiction pour la première chaîne de l'O.R.T.F., 1974

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce paragraphe et les lignes qui suivent. Évariste Blanchet, introduction de l'Entretien avec Jean-Claude Forest, Bananas (nouvelle série) p. 3, Bananas BD, 2006.

Documentation[modifier | modifier le code]