François Boucq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boucq.

François Boucq

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

François Boucq au Festival de Solliès-Ville en 2008.

Naissance 28 novembre 1955 (58 ans)
Lille, France
Nationalité française
Profession
auteur de bande dessinée

Boucq, de son vrai nom François Boucq, est un auteur de bande dessinée français né à Lille le 28 novembre 1955.

François Boucq présente des dessins au style fouillé, touffu, contrastant avec un humour basé sur l'absurde et la dérision.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Lille (où il habite toujours), il se montre peu intéressé par les études, préférant le dessin et les arts martiaux. Pourtant, c'est à l'école et au lycée qu'il rencontre ses futurs scénaristes, Philippe Delan et Stéphane Deleurence. Après un passage aux Beaux-Arts, il part à Paris montrer ses dessins humoristiques au studio d'animation Pink Splash avant de retourner sur Lille. Très vite, il est embauché par Le Point (de 1974 à 1975) puis L'Expansion, Playboy, Le Matin de Paris.

En 1975, il entre dans le monde de la BD grâce à la revue Mormoil avant de travailler à Pilote (où il lance Cornets d'humour, une suite d'histoires courtes scénarisées par Delan) et Fluide glacial (où il crée Rock Mastard et, avec Christin, Les leçons du Professeur Bourremou) de 1977 à 1982 (il y dessine encore ponctuellement depuis). Il connaît ses premiers succès avec ses histoires courtes publiées dans (À suivre) et rassemblées par la suite en albums (Les Pionniers de l'aventure humaine, Point de fuite pour les braves, La pédagogie du trottoir et La dérisoire effervescence des comprimés). En parallèle, il collabore avec le romancier Jerome Charyn (La Femme du magicien [1984] et Bouche du Diable [1989]). Il a également contribué à la revue Science & Vie Junior. Il continue à pratiquer les arts martiaux et est ceinture noire 5e dan de kendo. Il a dessiné également les couvertures de nombreux San-Antonio où ses dessins à l'humour décalé et aux couleurs vives font le pendant aux personnages créés par Frédéric Dard.

En 1991, il travaille pour la première fois avec Alejandro Jodorowsky (Face de Lune). Les deux hommes se retrouvent en 1999 pour Le Trésor de l'ombre et en 2001 pour la série Bouncer. Parmi les autres collaborations, notons celles avec Yves Sente (Le Janitor, 2007) et avec Alcante (Colonel Amos [série XIII Mystery], 2011)

Influences[modifier | modifier le code]

Ronald Searle et Sempé un temps, il s'inspire ensuite de Franquin et de Jijé à son entrée à Mormoil lorsqu'il découvre Alexis. Il s'oriente alors vers un dessin réaliste jouant sur le décalage avec un humour de non-sens. À Fluide Glacial, il trouve sa seconde grande influence en Goossens. Il admire également Alberto Breccia, Ralph Steadman, Rembrandt, Léonard de Vinci, Raphaël.

Ne désirant pas rester figé sur un seul style, il en changera régulièrement en fonction de ses histoires et de ses collaborateurs.

Œuvres en bande dessinée[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Cornet d'humour, Dargaud, 1980
    Scénario : Philippe Delan - Dessin : François Boucq
  • Les Pionniers de l'aventure humaine, Casterman, 1984
    Scénario et dessin : François Boucq
  • La vie, la mort et tout le bazar, Dargaud, 1986
    Scénario : Philippe Delan - Dessin : François Boucq
  • Point de fuite pour les braves, Casterman, 1986
    Scénario et dessin : François Boucq
  • La Femme du magicien, Casterman, 1986
    Scénario : Jerome Charyn - Dessin : François Boucq
  • Bouche du Diable, Casterman, 1990
    Scénario : Jerome Charyn - Dessin : François Boucq
  • La dérisoire effervescence des comprimés, Casterman, 1991
    Scénario et dessin : François Boucq
  • Cannes, Mango, 1992
    Scénario et dessin : François Boucq
  • Un point c'est tout !, Casterman, 1993
    Scénario et dessin : François Boucq
  • Du ventre de la bête New York, Éditions DS, 1994
    Scénario : Jerome Charyn - Dessin : François Boucq
  • Pédagogie du trottoir, Casterman, 1994
    Scénario et dessin : François Boucq
  • Cocktail transgénique, Casterman, 1999
    Scénario : Karim Belkrouf - Dessin : François Boucq
  • Le Trésor de l'ombre, Les Humanoïdes Associés, 1999
    Scénario : Alejandro Jodorowsky - Dessin : François Boucq
  • Bestiaire de poche, Mosquito, 1999
    Scénario et dessin : François Boucq
  • Le Chronatoscaphe, Nato, 2005
    Scénario et dessin : collectif
  • Le Feu, Invenit, 2009
    Scénario : Henri Barbusse - Dessin : François Boucq - Aquarelles illustrant un texte sur la Première Guerre mondiale

Séries[modifier | modifier le code]

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Légende de Lydéric et Phinaert : dessin animé de 20 minutes sorti en VHS en 2003, d'après des dessins de François Boucq racontant la légende de Lydéric et Phinaert.
  • Source d'abondance de François Boucq : fontaine en résine haute de 6,5 mètres d'inspiration surréaliste créée à l'occasion de Lille 2004.
  • Sérigraphie Bouncer : tirée à 100 exemplaires signés, par l'atelier Alain Buyse en 2001.

Prix[modifier | modifier le code]

François Boucq a reçu 2 fois le Prix Albert-Uderzo : le Sanglier du meilleur dessin en 2006 pour Bouncer, Tome 4 : La Vengeance du manchot et le Prix Spécial pour l'Ensemble de son Œuvre en 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]