Gérard Lauzier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gérard Lauzier (2008)

Gérard Lauzier, né le 30 novembre 1932 à Marseille et mort le 6 décembre 2008 à Paris, est un auteur de bande dessinée, de pièces de théâtre, ainsi qu'un réalisateur de films.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une licence de philosophie, il étudie l'architecture durant quatre années à l'École des Beaux Arts de Paris. Puis, il fréquente les « Ateliers Perret et Lagneaux » où il débute dans le dessin de presse.

Parti au Brésil, initialement pour des vacances de trois mois, il y demeure de nombreuses années, de 1956 à 1964, travaillant pour le Journal de Bahia comme caricaturiste et publicitaire.

À son retour en France en 1965, il continue le dessin d'humour pour divers journaux. En 1973, il publie ses dessins dans l'album Un certain malaise. En 1974, il débute dans la bande dessinée classique en réalisant Lili Fatale publié en album chez Dargaud.

Il enchaîne toujours en 1974 des Tranches de vie pour le journal Pilote et Les sextraordinaires aventures de Zizi et Peter Panpan pour le magazine Lui.

Doté d'un humour féroce et d'un regard acéré, Lauzier entreprend une peinture sociale des années 1970 dans laquelle il dénonce les idées reçues et les contradictions de certains milieux. Dans ses différents albums, La Course du rat (1978), La Tête dans le sac (1980), Les Cadres (1981), Souvenir d'un jeune homme (1983), il fait preuve d'un remarquable sens des dialogues.

Dès le début des années 1980, il commence à s'orienter vers le métier de scénariste pour le théâtre et travaille, notamment, avec Jean-Claude Martin pour qui il adapte ses Tranches de vie, Daniel Auteuil (le Garçon d'appartement), Pierre Mondy (L'Amuse-gueule). Il travaille également pour le cinéma, Je vais craquer de François Leterrier ou Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi.

En 1992, contre toute attente, il revient à la bande dessinée en produisant Portrait de l'artiste dans lequel il remet en scène Choupon, protagoniste de l'album Souvenirs d'un jeune homme. L'année suivante, il reçoit le grand prix de la ville d'Angoulême lors du vingtième Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Il meurt d'un cancer à l'âge de 76 ans, à son domicile de Paris. Il est inhumé au cimetière du Montparnasse[1].

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Périodiques[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Réalisateur et scénariste[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mort de Gérard Lauzier, critique sans concession de son époque, AFP, 7 décembre 2008

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Marie-Ange Guillaume, Tranches de Lauzier, Dargaud, 1993.

Lien externe[modifier | modifier le code]