Mon père, ce héros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mon père, ce héros

Réalisation Gérard Lauzier
Scénario Gérard Lauzier
Acteurs principaux
Sociétés de production DD Productions
Film par Film
Orly Films
TF1 Films Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 1991
Durée 105 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mon père, ce héros est un film français de Gérard Lauzier sorti en 1991.

Le titre du film vient du poème Après la Bataille de Victor Hugo, publié en 1859 dans le livre La Légende des siècles.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Fille de parents divorcés, Véronique a 14 ans. Son père André l'emmène en vacances lors des fêtes de fin d'année à l'île Maurice. Lors du séjour, Véronique va faire la connaissance d'un jeune homme, Benjamin, dont les parents ont une maison sur l'île. Afin d'attirer ses faveurs, l'adolescente fait croire à Benjamin qu'André n'est pas son père mais son compagnon tout en s'inventant une vie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

  • Sans mensonges, paroles et musique de François Bernheim, interprété par Marie Gillain
  • Avec elle avec elle, paroles de Jean-Pierre Lang, musique de François Bernheim, interprété par Jean-Alain Clency
  • Fun in the sun, paroles de Janet Woollacott, musique de François Bernheim, interprété par Slim Batteux
  • Quand une femme tombe en amour, paroles de Jean-Pierre Lang, musique de François Bernheim, interprété par Karen Tungay
  • Sega, paroles de Jean-Pierre Lang, musique de François Bernheim, interprété par Jean-Alain Clency
  • Ça va (I'M Fine), paroles de François Bernheim et Pierre-André Dousset, musique de François Bernheim, interprété par Gérard Depardieu, paroles anglaise de Slim Batteux, version anglaise interprété par Bruce Johnston

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Ce film est la première apparition à l'écran de Marie Gillain.
  • C'est Marie Gillain qui interprète la chanson du générique de début Sans mensonges et Gérard Depardieu qui interprète celle de fin avec un titre bossa nova intitulé Ça va.
  • Un remake américain est sorti en 1994 sous le titre My Father the Hero, toujours avec Gérard Depardieu mais avec Katherine Heigl dans le rôle joué par Marie Gillain.

Liens externes[modifier | modifier le code]