Commissariat de police

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Commissariat et Hôtel de police.
Commissariat de la Police nationale française à Provins. Ameller et Dubois architectes.

Un commissariat de police est un bâtiment qui sert de siège aux forces de police. Il contient notamment des bureaux pour le personnel, des véhicules de police, des cellules de détention provisoire et des salles d'interrogatoires. Le commissariat est généralement dirigé par un commissaire ou un commandant de police.

En France[modifier | modifier le code]

Différences entre :

  • Hôtel de police : bâtiment ouvert 24 heures sur 24, servant de siège aux forces de police nationale de l'ensemble d'un département, avec à sa tête un commissaire divisionnaire de police et servant de direction départementale de sécurité publique (DDSP). Les hôtels de police disposent généralement de plusieurs services spécialisés de la police nationale dans des bureaux qui leur sont propres.
  • Commissariat de police : bâtiment ouvert 24 heures sur 24 servant de siège aux forces de police nationale d'une grande ville ou d'une ville moyenne.

Les commissariats de police sont dirigés par des commissaires de police, des commandants de police à l'échelon fonctionnel ou des commandants de police qui sont officiers de police judiciaire et qui disposent d'un bureau dans le bâtiment. Le commissaire ou commandant en question est le chef de toutes les forces de police de la circonscription.

Pour les grandes villes, il existe deux types de commissariats, le commissariat central — ou commissariat principal — qui se trouve être le commissariat général avec à sa tête le commissaire divisionnaire chef de la circonscription et des commissariats subdivisionnaires avec à leur tête des commissaires ou commandants adjoints qui sont responsables des forces de police d'un secteur ou d'un quartier.

  • Poste de police ou Antenne de police : locaux ouvert 24 heures sur 24 ou uniquement aux heures administratives servant de locaux aux forces de police d'une petite ville, d'un quartier ou d'un secteur défini.

Les postes ou antennes de police dépendent d'un commissariat d'une grande ville auquel ils sont rattachés. Bien que des gradés souvent officiers de police judiciaire soient à leur tête, il n'y a pas de commissaire ou de commandant dans les locaux.

  • Bureau de police : bureau se trouvant à l'intérieur ou dépendant d'un autre bâtiment public, ouvert uniquement aux heures administratives disposant d'une antenne de police.

Souvent les bureaux de police ne disposent que de très peu de fonctionnaires et servent principalement à décharger les plus gros commissariats auxquels ils sont rattachés des tâches administratives (plaintes et main-courante).

Les locaux des polices municipales n'ayant pas de commissaire de police à leurs tête, ne peuvent avoir l'appellation de commissariat de police municipale, ils sont communément appelés poste de police municipale ou bureau de police municipale selon le cas où le bâtiment est autonome ou si le bureau se trouve à l'intérieur d'un autre bâtiment public telle qu'une mairie. Ils peuvent selon les communes être ouverts 24 heures sur 24 ou uniquement aux heures administratives.

En zones rurales et péri-urbaines, les commissariats sont remplacés par des brigades de gendarmerie.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :