Grammy Award du meilleur enregistrement dance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grammy Award du Meilleur enregistrement dance
Image associée à la récompense
Un trophée gramophone présenté aux détenteurs d'un Grammy Award.

Nom original Best Dance Recording
Organisateur Académie des arts et sciences de la musique
Date de création 1998
Site officiel grammy.com

Le Grammy Award du meilleur enregistrement dance est un prix remis aux Grammy Awards, une cérémonie établie en 1958 initialement appelée Gramphone Awards, pour souligner le travail de qualité et la performance vocale de certains artistes chantant des titres dance[1]. Plusieurs des récompenses de cette cérémonie sont présentées annuellement à la télévision et remis par la National Academy of Recording Arts and Sciences des États-Unis dans le but d’ « honorer les accomplissements artistiques, les compétences techniques et l’excellence globale des gens de l’industrie musicale sans se fier au succès commercial des sujets »[2].

Le prix du Meilleur Enregistrement Dance est créé en 1998 et remis pour la première fois à Donna Summer et Giorgio Moroder pour leur chanson Carry On. En 2003, l’académie modifie le répertoire de la récompense de « Pop » à « Dance » pour ainsi concorder avec la catégorie Meilleur Album Dance/Électronique[3]. Selon l’académie, le prix est destiné à un artiste solo, un groupe ou une collaboration (instrumentale ou vocale) d’interprètes uniquement pour récompenser une chanson ou un single. Dans de nombreux cas, les producteurs, ingénieurs sonores et/ou mixeurs associés au sujet sont également les destinataires du prix ou de la nomination.

Justin Timberlake et Skrillex sont les seuls artistes à avoir remporté plus d’un prix dans cette catégorie, en totalisant chacun deux récompenses. Les artistes américains ont gagné cet honneur plus que ceux de toutes autres nations, bien que des chanteurs australiens, bahamiens, barbadiens, français et italiens aient déjà remporté le prix. Madonna est l’artiste ayant reçu le plus de nominations, grâce à ses cinq mentions, tandis que Gloria Estefan bénéficie du record de l’artiste ayant le plus de nominations sans aucune victoire, grâce à ses trois défaites consécutives.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ellyn Harris, une des nombreuses personnes à suggérer l’officialisation du genre dance, et son comité pour l’avancement de la musique dance insistent pendant plus deux ans auprès de l’Académie des arts et des sciences de la musique pour qu’ils encouragent la popularisation de la dance. Certains membres de l’académie débattent alors sur ce qu’est la musique dance, concluant finalement qu’il s’agit d’un genre musical utilisant beaucoup le mixage, étant une des variétés de la musique électronique et qui parfois n’a pas de mélodie ou de couplet[4]. Toutefois, d’autres membres attestent que ce genre n’en est pas un, et que la si la récompense était acceptée, elle ferait face à une exclusion tout comme la catégorie du Meilleur enregistrement disco, qui seulement après un an est retirée des récompenses livrées par l’académie[4].

En 1998, les efforts d’Harris paient et l’académie remet pour la première fois le prix du Meilleur enregistrement dance à Donna Summer et à Giorgio Moroder lors des 40e Grammy Awards pour leur chanson Carry On. Tandis que l’académie déclare qu’elle « considère la musique dance comme quelque chose créée par les artistes pop lors de leurs moments les plus frivoles », Ivan Bernstein, le producteur exécutif de la filière floridienne de l’organisation, affirme qu’un prix pour souligner l’excellence dans la musique dance n’existerait pas « si ce genre touchait véritablement l’excellence »[4].

Lauréats[modifier | modifier le code]

Année Lauréat(s) Nationalité Chanson Nominés Ref.
1998 Donna Summer et Giorgio Moroder Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Italie Italie
Carry On [5]
1999 Madonna Drapeau des États-Unis États-Unis Ray of Light [6]
2000 Cher Drapeau des États-Unis États-Unis Believe [7]
2001 Baha Men Drapeau des Bahamas Bahamas Who Let the Dogs Out [8]
2002 Janet Jackson Drapeau des États-Unis États-Unis All for You [9]
2003 Dirty Vegas Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Days Go By [10]
2004 Kylie Minogue Drapeau de l'Australie Australie Come Into My World [11]
2005 Britney Spears Drapeau des États-Unis États-Unis Toxic [12]
2006 The Chemical Brothers et Q-Tip Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Galvanize [13]
2007 Justin Timberlake et Timbaland Drapeau des États-Unis États-Unis SexyBack [14]
2008 Justin Timberlake Drapeau des États-Unis États-Unis LoveStoned/I Think She Knows [15]
2009 Daft Punk Drapeau de la France France Harder, Better, Faster, Stronger [16]
2010 Lady Gaga Drapeau des États-Unis États-Unis Poker Face [17]
2011 Rihanna Drapeau de la Barbade Barbade Only Girl (In the World) [18]
2012 Skrillex Drapeau des États-Unis États-Unis Scary Monsters and Nice Sprites [19]
2013 Skrillex & Sirah Drapeau des États-Unis États-Unis Bangarang [20]
2014 Zedd featuring Foxes Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Clarity [21]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]


Globales
  • « Past Winners Search », National Academy of Recording Arts and Sciences,‎ 2000 (lire en ligne)
  • « Grammy Awards: Best Dance Recording », Rock on the Net,‎ 2000 (lire en ligne)
Spécifiques
  1. (en) « Grammy Awards at a Glance », Los Angeles Times, Tribune Company,‎ 2006 (lire en ligne)
  2. (en) « Overview », Academy of Motion Picture Arts and Sciences,‎ 200 (lire en ligne)
  3. (en) Paoletta Michael, « Beat Box », Billboard,‎ 1er février 2003 (lire en ligne)
  4. a, b et c (en) « Grammys finally realize dance music will survive », Sun Journal, Sun Media Group,‎ 23 février 1998 (lire en ligne)
  5. (en) Mary Campbell, « Rock veterans Dylan, McCartney face off for album of year », Pittsburgh Post-Gazette, Block Communications,‎ 7 janvier 1998 (lire en ligne)
  6. (en) « 1999 Grammy Nominees », NME, IPC Media,‎ 27 novembre 1998 (lire en ligne)
  7. (en) « 42nd Annual Grammy Awards nominations », CNN,‎ 4 janvier 2000 (lire en ligne)
  8. (en) « 43rd Grammy Awards », CNN,‎ 21 février 2001 (lire en ligne)
  9. (en) « Complete List Of Grammy Nominees », CBS News,‎ 4 janvier 2011 (lire en ligne)
  10. (en) « Complete list of Grammy nominees; ceremony set for Feb. 23 », San Francisco Chronicle,‎ 8 janvier 2003 (lire en ligne)
  11. (en) « Nominee list for the 46th Annual Grammy Awards », LiveDaily,‎ 4 décembre 2003 (lire en ligne)
  12. (en) « Nominee list for the 47th Annual Grammy Awards », LiveDaily,‎ 7 décembre 2004 (lire en ligne)
  13. (en) « The Complete List of Grammy Nominations », The New York Times, The New York Times Company,‎ 8 décembre 2005 (lire en ligne)
  14. (en) « 49th Annual Grammy Awards Winners List », National Academy of Recording Arts and Sciences,‎ 2006 (lire en ligne)
  15. (en) « 50th annual Grammy Awards nominations », Variety,‎ 6 décembre 2007 (lire en ligne)
  16. (en) « The 51st Annual Grammy Awards Winners List », National Academy of Recording Arts and Sciences,‎ 2008 (lire en ligne)
  17. (en) « The 52nd Annual Grammy Awards Nominees List », National Academy of Recording Arts and Sciences,‎ 2009 (lire en ligne)
  18. (en) « 53rd Annual Grammy Awards nominees list », Los Angeles Times, Tribune Company,‎ 2 décembre 2010 (lire en ligne)
  19. (en) Steve Siegel, « GRAMMY Guide: Best Dance Recording Nominees & Predictions », Arjan Writes,‎ 8 février 2012 (lire en ligne)
  20. (en) « The 55th Annual Grammy Awards Nominees List "Dance" », National Academy of Recording Arts and Sciences,‎ 2013 (lire en ligne)
  21. (en) « 56th Annual GRAMMY Awards Winners & Nominees "Best Dance Recording" », National Academy of Recording Arts and Sciences,‎ 2014 (lire en ligne)