Womanizer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Womanizer

alt=Description de l'image Womanizer Logo.png.
Single de Britney Spears
extrait de l'album Circus
Sortie 26 septembre 2008
(voir historique de sortie)
Enregistré 2008
Durée 3:44
Genre Electropop, dance pop
Format CD single, téléchargement digital
Auteur Nikesha Briscoe, Rafael Akinyemi
Producteur K. Briscoe/The Outsyders
Label Jive

Singles de Britney Spears

Womanizer est une chanson de la chanteuse de pop américaine Britney Spears, issue de son sixième album studio, Circus. La chanson est sortie en tant que premier single de l'album le 26 septembre 2008 sous le label Jive. Produit et coécrit par Nikesha Briscoe et Rafael Akinyemi des The Outsyders, la chanson a dû être ré-enregistrée après qu'un extrait de celle-ci a été divulgué sur le web. Womanizer est une chanson uptempo electropop, décrite par Spears comme un hymne féminin. Les paroles du titre évoque un homme coureur de jupons, tandis que la protagoniste de la chanson fait clairement savoir qu'elle sait ce qu'est cet homme en réalité. Womanizer a été bien accueilli par les critiques contemporaines, ces dernières faisant l'éloge de son hook, de sa mélodie ainsi que de ses paroles. Les critiques ont également observé qu'il s'agissait d'une piste à part au sein de l'album et l'ont jugé comme le single du retour de Spears.

Womanizer se classe numéro un des charts en Belgique, au Canada, au Danemark, en Finlande, France, Norvège, Suède ainsi qu'aux États-Unis. La chanson a également atteint le top 10 de chaque pays où elle s'est classé et a été certifiée dans plusieurs pays. Aux États-Unis, Womanizer était le premier single de Britney Spears à se classe 1re depuis ...Baby One More Time en 1999. La chanson a battu le record de la meilleure progression vers la première place, record battu plus tard par Kelly Clarkson avec le titre My Life Would Suck Without You en 2009. Womanizer est aussi le single numérique le plus vendu de Spears aux États-Unis, après s'être écoulé à 3,4 millions d'exemplaires là-bas.

Le vidéoclip de la chanson, réalisé par Joseph Kahn, a été pensé par Spears comme une suite à la vidéo de de Toxic. Le clip montre Spears se métamorphosant en différentes femmes et suivant son petit ami à travers ses activités quotidiennes afin de le confronter à ses tromperies. La vidéo présente aussi des scènes entrecoupées de Spears nue dans un sauna, comme une réponse aux attaques qu'elle avait reçues au cours de ces dernières années au sujet de son poids. Le vidéoclip a reçu des critiques positives. La vidéo a également été nommé dans deux catégories aux MTV Video Music Awards 2009, et a remporté un prix dans la catégorie Best Pop Video (Meilleure Vidéo Pop).

Womanizer a été repris par un certain nombre d'artistes de genres différents, comprenant Lily Allen, Franz Ferdinand et Girls Aloud. Spears a interprété Womanizer au cours de plusieurs émissions télévisées dont Star Academy The X Factor et Good Morning America, ainsi qu'à la cérémonie des Bambi Awards 2008. Elle a également interprété la chanson lors des tournées, The Circus Starring: Britney Spears (2009), comprenant des costumes et une imagerie inspirés de la police, et Femme Fatale Tour (2011). Womanizer a reçu une nomination aux Grammy Awards en 2010 dans la catégorie Best Dance Recording (Meilleur Production Dance), mais a perdu face à Lady GaGa avec Poker Face.

Genèse[modifier | modifier le code]

La chanson a été écrite et coproduit par Nikesha Briscoe et Rafael Akinyemi de l'équipe de production, The Outsyders. Spears a posé sa voix sur le titre avec Brendan Dakora aux Glenwood Studios à Burbank (Californie) et avec Bojan "Genius" Dugic aux Legacy Studios à New York. Pro Tools d'ingénierie a été réalisé par John Hanes, aidé par Tim Roberts[1]. Le 19 septembre 2008, un extrait de mauvaise qualité de 37 secondes de la chanson a été publié sur le site officiel de 107.5 The River, une station de radio de Lebanon, Tennessee. Selon Jive Records, un représentant du label a joué un mix de la chanson pour les personnes de la station de radio, qui l'ont enregistrée et mis en ligne sur Internet. L'extrait a par la suite été retiré du site web[2]. La chanson devait initialement paraître le 23 septembre 2008, mais sa sortie a été retardée du fait que Spears soit retournée en studio afin de ré-enregistrer quelques vocaux[3]. Les nouveaux enregistrements ont été effectués avec Jim Beanz et Marcella "Mme Lago" Araica[4]. La chanson a finalement été mixé par Serban Ghenea aux Studios MixStar en Virginie[1]. Womanizer a été officiellement envoyé aux stations de radio le 26 septembre 2008. Le 18 octobre, Britney Spears a déclaré lors d'une interview en direct avec la radio new-yorkaise Z100: « C'est à propos des gars qui ne sont pas honnêtes avec les filles, c'est un hymne féminin. C'est pourquoi je l'aime[5]. »

Composition[modifier | modifier le code]

Womanizer est une chanson electropop avec des synthétiseurs et un rythme dance[3],[6]. Elle est comparée à ses chansons Toxic (2003) et Ooh Ooh Baby (2007)[7]. Elle est écrite dans la forme couplet-pré-refrain-refrain. Elle commence avec des sons de sirènes[8]. Selon Ann Powers de Los Angeles Times, la voix « intelligente » de Spears est similaire à celle de The Andrews Sisters[9]. Jim Farber de Daily Mail remarque également que l'élocution de Spears a « un ton d'irascibilté[3] ». Après le pont, Spears chante le refrain encore une fois et la chanson finit avec la répétition de « you’re a womanizer, baby[7] ». La chanson est composée dans la tonalité de Dodièse mineur et a un tempo de 139 pulsations par minute. Elle suit la séquence Dodièse mineur, Fadièse mineur, Mi, Mibémol et Ré. La chanson se réfère à un Dom Juan[9]. Les paroles ont reçu des allégations sur le fait qu'elles seraient addressées à Kevin Federline[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Britney Spears lors de la performance de Womanizer au cours de son show The Circus Starring: Britney Spears

Peter Robinson, de The Observer a donné la chanson la note maximum de cinq étoiles, la considérant comme « un single de comeback » et comme ayant un « hook de génie ». Il a ajouté que la chanson « a été désigné comme nonchalante, en grande partie par des gens mal informés qui pensent aussi que les la la la de Kylie auraient été meilleurs avec des mots adéquats[10] ». Popjustice a comparé le titre à Some Girls de Rachel Stevens et a ajouté: « La piste établit une fondation solide pour réellement réaliser le comeback qui n'a pas vraiment eu lieu la dernière fois et il est difficile de ne pas penser que c'est un concurrent en retard pour le single de l'année. [...] Il est littéralement très bon[7]. » La semaine du 24 novembre 2008, le Derby Telegraph choisit Womanizer comme single de la semaine[11]. Dans la chronique de l'album Circus, Nekesa Mumbi Moody de The Providence Journal a déclaré qu'avec Shattered Glass, les deux titres étaient « deux pistes fun de discothèque[12] ».

Steve Jones de USA Today nomme Womanizer comme l'un des meilleurs titres de l'album et fait remarquer que Spears « semble le plus à l'aise quand elle joue l'allumeuse taquine[13] ». Talia Kraines de la BBC a indiqué que Spears a besoin de plus des chansons comme Womanizer[14]. Simon Prix de The Independent a commenté le fait que la chanson emprunte le son électronique de Goldfrapp[15]. Ann Powers du Los Angeles Times a félicité l'élocution de Spears et les paroles, disant que la chanson est « est à propos du genre girl power qui se focalise sur les actes d'un homme détestable, c'est à la fois vintage et contemporain - plus féministe comme individualiste[9]. Mike Newmark de PopMatters définit la chanson comme « à haute tension avec The Outsyders à la barre, qui font un travail admirable afin de recréer l'alchimie de Spears et Danja sur le single de l'an dernier, Gimme More[16] »

La chanson a été nommée pour un Grammy Award dans la catégorie Best Dance Recording (Meilleur Production Dance) le 2 décembre 2009. Spears avait déjà remporté un prix dans cette catégorie lors la cérémonie de 2005 pour son single Toxic[17]. Toutefois, Womanizer a perdu face à Poker Face de Lady GaGa[18].

Accueil commercial[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, la chanson est entrée à la 96e place au Billboard Hot 100 la semaine du 8 octobre 2008. La semaine suivante, la chanson a bondi à première place, brisant les records de la meilleure progression pour un numéro un ainsi que de la meilleure progression de l'histoire du classement, précédemment détenu par TI avec Live Your Life et Beyoncé et Shakira avec Beautiful Liar[19]. Cette performance a toutefois été battue par Kelly Clarkson avec son single My Life Would Suck Without You[20]. Womanizer a également détenu le record des meilleures ventes en téléchargement digital en première semaine avec 286 000 exemplaires écoulés, devant ainsi la meilleure performance en termes de ventes réalisée par une artiste féminine depuis le début du téléchargement digital en 2003 et surpassant le record précédant détenu par Mariah Carey avec Touch My Body, selon Nielsen SoundScan[19]. Ce record a été battu le 27 janvier 2010 par Taylor Swift et son titre Today Was a Fairytale[21]. Womanizer était le premier single numéro un de Spears depuis ...Baby One More Time en 1999[19]. Sur la semaine du 3 janvier 2009, la chanson atteint la 1re place du Billboard Pop Songs et la 6e du classement Hot 100 Airplay (Radio Songs)[22]. En juillet 2009, Womanizer se classe à la 39e place du classement regroupant les chansons enregistrant les meilleurs ventes digitales de tous les temps, avec plus de 2 777 600 exemplaires écoulés[23]. Womanizer s'est vendu à 3,1 millions de téléchargements légaux, et le single digital de Spears le plus vendu aux États-Unis[24].

Au Canada, la chanson se classe numéro un le 18 octobre 18 2008, et reste à cette position durant cinq semaines consécutives[22]. Womanizer entre dans les charts australiens le 13 octobre 2008 à la 16e place[25]. Trois semaines plus tard, il a atteint le top 5[26]. Il s'est écoulé à plus de 70 000 exemplaires, remportant une certification platine par l'Australian Recording Industry Association (ARIA)[27]. En Nouvelle-Zélande, la chanson a atteint la 9e place le 27 octobre 2008[28]. La chanson a été certifié disque d'or par la Recording Industry Association of New Zealand (RIANZ), avec 7500 exemplaires vendus[29]. La piste a fait ses débuts 4e au Royaume-Uni le 9 novembre 2008 et a atteint la 3e place quatre semaines plus tard[30],[31]. Le 16 janvier 2009, Womanizer a été certifié disque d'argent par la British Phonographic Industry (BPI), avec des ventes s'élevant à plus de 200 000 exemplaires[32]. Selon The Official Charts Company, la chanson s'est vendu à 400 000 exemplaires dans le pays[33]. Womanizer a atteint la première place dans un certain nombre de pays européens, dont la Belgique (Flandre)[34], le Danemark[35], la Finlande[36], la France (durant cinq semaines consécutives)[37], la Norvège[38] et la Suède[39]. Le titre a également atteint le top 10 en Autriche[40], en Belgique francophone[41], en République tchèque[42], en Italie[43], Espagne[44] et aux Pays-Bas[45]. En outre, Womanizer est devenu le sixième numéro un européen de Spears[22].

Clip vidéo[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Britney Spears interprétant Womanizer à Boston

La vidéo a été filmée les 24 et 25 septembre 2008 à Los Angeles, en Californie et a été réalisée par Joseph Kahn, qui a déjà travaillé avec Spears sur les clips de Stronger et Toxic[46]. Selon Kahn, Spears lui exposa son concept original, qui comprenait tous les principaux éléments utilisés dans la version finale[47]. Spears pensa la vidéo comme une suite de Toxic, comme on peut le voir dans le documentaire Britney: For the Record, tandis que Kahn approcha cela comme « une réponse de 2008 » au clip précédent. Il a ajouté que, Toxic était une cristallisation de sa carrière à ce moment-là, [...] Il y a des éléments et des moments de ce que j'ai ressenti qui pourrait êtes (ont été) améliorés. Womanizer est un peu plus de la mode-avant[4],[48] ». À propos de la façon dont le concept de la vidéo a été lié à leur travail précédent, Kahn a déclaré « C'est juste une fille super fantaisiste. Il y a des choses pour lesquelles elle est très bonne, comme d'avoir un talent vraiment naturel pour savoir ce que les filles veulent. [...] C'est un son beaucoup plus mature et des paroles beaucoup plus matures, et elle a toujours les plus grandes idées. Elle est hyper-consciente de la culture pop[48],[49] ». Les costumes et looks de chacune des différents personnages féminins ont été choisis par Spears et Kahn. Les scènes dans le sauna ont été suggérées par Kahn, comme une réponse aux attaques que Spears a reçu au fil des ans au sujet de son poids. Il a déclaré, « Je savais que le monde entier serait là à regarder, donc je voulais quelque chose qui suggérerait, « C'est Britney, c'est pourquoi vous devez la respecter ». Le plateau de tournage a été vidé pendant deux heures, laissant Spears et Kahn seuls pour la prise de vue de la séquence[49]. Kahn a également décidé de mettre fin à la vidéo avec une image de Spears souriant, parce que « Nous avons juste besoin de dire à tout le monde, elle va bien[47] ». Une version censurée du clip a été diffusé en première mondiale le 10 octobre 2008 sur ABC, à la fin de l'émssion 20/20. La version non censurée a été diffusée sur MTV le même soir[50].

Concept[modifier | modifier le code]

Final sur Womanizer

La vidéo commence avec une légende d'ouverture où l'on lit « Womanizer ». Lors de l'introduction, Britney Spears se trouve nue dans un sauna, souriant, tout en se couvrant de ses mains. Ces scènes apparaissent tout au long de la vidéo. Lorsque le premier couplet commence, une Britney Spears blonde portant une chemise de nuit prépare le petit déjeuner pour son petit ami (joué par le mannequin Brandon Stoughton) alors qu'il se prépare à aller travailler. Lorsqu'il est au bureau, il remarque une nouvelle secrétaire, qui est en réalité Spears déguisée, portant des lunettes et une jupe crayon. Elle commence à danser face à lui et chante le refrain. Il la suit jusqu'à la photocopieuse, où elle photocopie ses fesses. Dans le fond, on aperçoit un homme semblant mal à l'aise, le même qui apparaît dans la scène de l'avion dans Toxic. Puis, Britney Spears est déguisée en une serveuse rousse dans un restaurant. Elle danse autour de son petit ami avec ses danseurs et joue avec lui allongée sur comptoir de la cuisine. Après cela, on voit son petit ami rentrer à la maison conduit par Spears, déguisée en chauffeur. Elle commence à l'embrasser tandis qu'elle conduit la voiture à l'aide de son talon. Une fois qu'ils entrent dans la chambre à coucher, Britney Spears se révèle être les trois femmes que son petit ami a courtisé tout au long de la journée. Elle commence à attaquer ce « coureur de jupon ». Ceci est illustré par le biais de Spears incarnant ses trois alter ego, puis la version réelle d'elle-même. Spears jette une couverture sur son petit ami, le faisant disparaître et fait le lit. La vidéo se termine avec Britney souriant, et une répétition de la légende d'ouverture[50].

Réception[modifier | modifier le code]

Bill Lamb de About.com a déclaré à propos du vidéoclip qu'il était « sans doute la meilleure vidéo musicale de la carrière de Britney[51] ». Margeaux Watson de Entertainment Weekly a déclaré la vidéo « semble prometteur. [...] La danse est raide et minimale, une déception alors que ses pas de danse sont son point fort, mais il s'agit d'un retour bienvenu à la Britney que nous aimons -. magnifique, se trémoussant, graissé jusqu'à, et résolue à jouer la femme fatale[52] ». Rolling Stone dit que la vidéo était « un croisement entre Toxic et The Office » et a ajouté, « elle danse et apparaît comme l'ancienne Britney[53] ». Courtney Hazlett de msnbc.com revendiqué « Lorsque Spears n'est pas représentée nue et en se tordant dans un bain de vapeur, elle est enflammée[54] ». Adam Bryant de TV Guide a déclaré que « la vidéo est un retour en forme pour la pop star troublée ». Le clip de Womanizer est devenu un succès mondial juste après sa première diffusion sur Internet, gagnant sept millions de vues en moins de 48 heures[55]. Le clip a été répertorié comme la meilleure vidéo de l'année 2008 dans les sondages réalisés par MTV et Fuse TV[56],[57]. La vidéo a remporté le prix de Vidéo de l'Année aux NRJ Music Awards 2009[58]. La vidéo a également été nommée dans les catégories Best Pop Video (Meilleure Vidéo Pop) et Video of the Year (Vidéo de l'Année) aux MTV Video Music Awards 2009. La vidéo a perdu dans la dernière catégorie, au profit de Single Ladies de Beyoncé, mais a gagné le prix de Best Pop Video[49].

Performances live[modifier | modifier le code]

Womanizer interprété lors du Femme Fatale Tour

Womanizer a été interprété pour la première fois à la cérémonie des Bambi Awards en Allemagne, le 27 novembre 2008. Pour la performance, Spears portait une culotte haute, des bas résille et un haut chapeau noir. L'ensemble a été comparée au costume que portait Madonna pendant le premier acte de son Sticky & Sweet Tour (2008-2009)[59]. Spears a également reçu avec un prix pour Best International Popstar (Meilleure Popstar Internationale) des mains de Karl Lagerfeld, qui lui a déclaré: « je vous admire... Pas seulement pour votre art, mais pour votre énergie. Vous êtes revenue non seulement comme un phénix, mais comme un oiseau du paradis[60] ». La nuit suivante, Britney Spears a interprété la chanson à Star Academy, avec une chorégraphie similaire, mais vêtue d'une robe bustier rouge[60]. Le 30 novembre 2008, Spears chante à The X Factor. La performance a été suivie par plus de treize millions de téléspectateurs au Royaume-Uni, ce qui en fait l'épisode le plus vu de l'histoire de l'émission[61]. Le 2 décembre 2008, la chanteuse a interprété la chanson à Good Morning America en plus d'une performance de Circus[62]. Le 15 décembre 2008, Britney Spears participe à l'émission de musicale japonaise Hey! Hey! Hey! Music Champ. Le lendemain, elle se produit au NTV Best Artist 2008 habillée d'un soutien-gorge noir et or, d'une culotte haute et d'un haut chapeau blanc. Elle arborait également un faux tatouage représentant un cœur sur la joue[63].

La chanson a été une performance majeure de la tournée, The Circus Starring: Britney Spears (2009), en tant que rappel du show. Après que l'interlude vidéo comprenant une compilation des vidéoclips de Spears réglée sur Break the Ice a pris fin, Britney Spears apparaît vêtue d'un uniforme d'officier de police conçu par Dean et Dan Caten, avec des lunettes noires, un chapeau avec le logo de sa marque déposée et des menottes à paillettes. Ses danseuses ont également été habillées en policières, tandis que ses danseurs étaient habillés en criminels[64]. Pendant le spectacle, elle danse et a flirte avec les danseurs. À la fin de la chanson, elle retourne sur la scène principale, tandis que ses danseurs l'entourent et une avalanche d'étincelles s'abat sur eux[65]. Elle remercie le public et s'incline devant chaque côté de l'arène. Elle quitte ensuite la scène sur une version instrumentale de Circus, jouée en arrière-plan[66]. Jane Stevenson, du Toronto Sun a salué la performance comme se démarquant dans le spectacle[65].

Womanizer a également été interprété lors du Femme Fatale Tour (2011) comme la dernière chanson du quatrième acte. Après I Wanna Go, qui où elle danse avec des membres du public sur scène, Britney Spears chante Womanizer, entouré par ses danseurs habillés en policiers. Ed Masley de The Arizona Republic a qualifié les performances de I Wanna Go et Womanizer de « coup de feu triomphant de la meilleure dance-pop[67]. »

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

  • Téléchargement digital
  1. Womanizer — 3:43
  • CD Single 1 en Australie et en Europe
  1. Womanizer — 3:43
  2. Womanizer (Instrumental) — 3:43
  • CD Single 2 en Australieen Européen et en Corée
  1. Womanizer — 3:43
  2. Womanizer (Kaskade Remix) — 5:31
  3. Womanizer (Junior's Electro Tribal Remix) — 8:47
  4. Womanizer (Instrumental) — 3:43
  5. Womanizer (Vidéo)
  • EP digital - The Remixes
  1. Womanizer(Kaskade Remix) — 5:31
  2. Womanizer (Benny Benassi Extended Mix) — 6:16
  3. Womanizer (Junior's Tribal Electro Remix) — 8:47
  4. Womanizer (Jason Nevins Club Remix) — 7:31
  5. Womanizer (Tonal Extended Mix) — 5:29
  • CD Remixes promo
  1. Womanizer (Junior's Tribal Electro Remix) — 8:47
  2. Womanizer (Kaskade Remix) — 5:31
  3. Womanizer (Digital Dog Club) — 6:26
  4. Womanizer (Digital Dog Dub) — 6:09
  5. Womanizer (Digital Dog Radio) — 3:15
  6. Womanizer (Sodaboys Remix) — 3:57
  7. Womanizer (Main Version) — 3:43
  • The Singles Collection Coffret Single
  1. Womanizer — 3:43
  2. Womanizer (Kaskade Remix) — 5:31

Crédits[modifier | modifier le code]

  • Auteurs : Nikesha Briscoe, Rafael Akinyemi, Stefani Germanotta
  • Producteurs : Nikesha Briscoe/The Outsyders
  • Mixage : Serban Ghenea
  • Mixage Pro Tools : John Hanes
  • Mastering : Tom Coyne

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classement hebdomadaire[modifier | modifier le code]

Classement (2008) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[68] 4
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[40] 4
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[26] 5
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[34] 1
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop 50)[41] 2
Drapeau du Canada Canada (Hot 100)[69] 1
Drapeau du Danemark Danemark (Tracklisten)[35] 1
Drapeau de l'Espagne Espagne (Promusicae)[44] 8
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot 100)[19] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Pop Songs)[22] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot Dance Club Songs)[70] 9
Europe Europe (Hot 100)[71] 1
Drapeau de la Finlande Finlande (Suomen virallinen lista)[36] 1
Drapeau de la France France (SNEP)[37] 1
Drapeau de la France France (SNEP)[72] 1
Drapeau de la Hongrie Hongrie (Rádiós Top 40)[73] 2
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[74] 2
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[43] 7
Drapeau du Japon Japon (Hot 100)[75] 7
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[38] 1
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[28] 9
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[45] 8
Drapeau de la République tchèque République tchèque (IFPI)[42] 6
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[31] 3
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[39] 1
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[76] 2

Classement annuel[modifier | modifier le code]

Classement (2008) Position
Drapeau de l'Australie Australie[77] 40
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[78] 33
Drapeau de la Suède Suède[79] 35
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard Hot 100[80] 80
Classement (2009) Position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[81] 100
Drapeau de l'Autriche Autriche[82] 45
Drapeau de la Belgique Belgique (Nl)[83] 33
Drapeau de la Belgique Belgique (Fr)[84] 21
Drapeau du Canada Canada[85] 36
Europe Europe[86] 7
Drapeau de la France France[87] 22
Drapeau de la Hongrie Hongrie[88] 9
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[89] 118
Drapeau de la Suède Suède[90] 93
Drapeau de la Suisse Suisse[91] 57
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard Hot 100[92] 39
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard Pop Songs[93] 26

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification
Drapeau de l'Australie Australie Disque de platine Platine[27]
Drapeau de la Belgique Belgique Disque d'or Or[94]
Drapeau du Danemark Danemark Disque de platine Platine[95]
Drapeau de la Finlande Finlande Disque d'or Or[96]
Drapeau de l'Italie Italie Disque d'or Or[97]
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Disque d'or Or[29]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Disque d'argent Argent[32]
Drapeau de la Suède Suède Disque d'or Or[98]

Historique de sortie[modifier | modifier le code]

Région Date Label Format
Monde 26 septembre 2008[réf. nécessaire] Jive, Sony BMG Diffusion radio
Europe 3 octobre 2008[réf. nécessaire] Sony BMG Téléchargement digital
Nouvelle-Zélande 6 octobre 2008[99]
États-Unis 7 octobre 2008[réf. nécessaire] Jive
Australie 7 octobre 2008[réf. nécessaire] Sony BMG
31 octobre 2008[100][réf. nécessaire] CD single (Version A)
15 novembre 2008[réf. nécessaire] CD single (Version B)
Royaume-Uni 9 novembre 2008[101] Téléchargement digital
24 novembre 2008[101] CD single
Allemagne 14 novembre 2008[réf. nécessaire]
Taïwan 28 novembre 2008[réf. nécessaire] Jive, Sony BMG
France 5 décembre 2008[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Britney Spears (2008). Crédits de l'album Circus. Jive Records.
  2. (en) Jocelyn Vena, « Snippet Of Britney Spears' New Single, 'Womanizer,' Leaks Online », sur MTV,‎ 19 septembre 2008 (consulté le 28 avril 2012)
  3. a, b, c et d (en) Jim Farber, « Don't call it a comeback - 'Womanizer' not the brilliant single Britney Spears Needs », sur New York Daily News,‎ 26 septembre 2008 (consulté le 29 avril 2012)
  4. a et b Britney Spears (2008). Crédits de la vidéo Britney: For the Record. Jive Records.
  5. (en) « Britney Spears plans to tour again », sur Fairfax New Zealand,‎ 1 octobre 2008 (consulté le 29 avril 2012)
  6. (en) Daniel Kreps, « Britney Spears’ New Single “Womanizer” Hits Radio », Rolling Stone,‎ 26 septembre 2008 (ISSN 0035-791X)
  7. a, b et c (en) « Everybody calm down: we've heard the Britney single in full and it is literally quite good », sur Popjustice,‎ 25 septembre 2008 (consulté le 29 avril 2012)
  8. (en) Peter Robinson, « Pop review: Britney Spears, Womanizer », sur The Guardian,‎ 12 octobre 2008 (consulté le 1 mai 2012)
  9. a, b et c (en) Ann Powers, « Snap judgement on Britney SpearsWomanizer' », sur Los Angeles Times,‎ 26 septembre 2008 (consulté le 29 avril 2012)
  10. (en) Peter Robinson, « Pop review: Britney Spears, Womanizer (Jive) », sur The Guardian,‎ 10 décembre 2008 (consulté le 29 avril 2012)
  11. (en) « Single of the week - Britney Spears », sur Derby Telegraph,‎ 24 novembre 2008 (consulté le 29 avril 2012)
  12. (en) Nekesa Mumbi Moody, « Britney Spears' Circus comeback takes center ring », sur Providence Journal,‎ 7 décembre 2008 (consulté le 29 avril 2012)
  13. (en) Steve Jones, « Britney Spears maximizes her pop appeal in 'Circus' », sur USA Today,‎ 26 novembre 2008 (consulté le 29 avril 2012)
  14. (en) Talia Kraines, « Echoes its title through the album with unnerving beats and creepy riffs », sur BBC,‎ 28 novembre 2008 (consulté le 29 avril 2012)
  15. (en) Simon Price, its title through the album with unnerving beats and creepy riffs « Album: Britney Spears, Circus, (Jive) », sur The Independent,‎ 30 novembre 2008 (consulté le 29 avril 2012)
  16. (en) Mike Newmark, « Britney Spears: Circus », sur PopMatters,‎ 10 décembre 2008 (consulté le 29 avril 2012)
  17. (en) « Complete nominations list for the 52nd annual Grammy awards », sur USA Today,‎ 29 janvier 2010 (consulté le 29 avril 2012)
  18. (en) « Past Winners Search », sur National Academy of Recording Arts and Sciences (consulté le 29 avril 2012)
  19. a, b, c et d (en) Britney Spears - Chart history – Billboard. Billboard Hot 100. Prometheus Global Media. Consulté le 1er mai 2012.
  20. (en) Gary Trust, « Best Of 2009: Part 1 », sur Billboard,‎ 15 décembre 2009 (consulté le 29 avril 2012)
  21. (en) Silvio Pietroluongo, « Taylor Swift Swipes Female Download Record; Haiti Tracks Chart », sur Billboard,‎ 27 jannvier 2010 (consulté le 29 avril 2012)
  22. a, b, c et d (en) Britney Spears - Chart history – Billboard. Billboard Pop Songs. Prometheus Global Media. Consulté le 1er mai 2012.
  23. (en) « 'Womanizer' is #39 on 'Top 50 Digital Songs' List », sur Britney Spears.com (consulté le 29 avril 2012)
  24. (en) Gary Trust, « Britney Spears' Lead Singles, Track-By-Track », sur Billboard,‎ 10 janvier 2011 (consulté le 29 avril 2012)
  25. (en) « Single Top 50 », sur Australian Recording Industry Association (consulté le 30 avril 2012)
  26. a et b (en) Australian-charts.com – Britney Spears – Womanizer. ARIA Top 50 Singles. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  27. a et b (en) « ARIA Charts - Accreditations - 2009 Singles », sur Australian Recording Industry Association (consulté le 30 avril 2012)
  28. a et b (en) Charts.org.nz – Britney Spears – Womanizer. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  29. a et b (en) « Chart #1652 - Monday 19 January 2009 », sur Recording Industry Association of New Zealand (consulté le 30 avril 2012)
  30. (en) « 2008 Top 40 Official UK Singles Archive », sur The Official Charts Company (consulté le 30 avril 2012)
  31. a et b (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company. Consulté le 1er mai 2012.
  32. a et b (en) « Certified Awards Search », sur British Phonographic Industry (consulté le 30 avril 2012)
  33. (en) « Britney Spears: The Official Top 20 », sur MTV (consulté le 30 avril 2012)
  34. a et b (nl) Ultratop.be – Britney Spears – Womanizer. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 1er mai 2012.
  35. a et b (da) Danishcharts.com – Britney Spears – Womanizer. Tracklisten. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  36. a et b (fi) Finnishcharts.com – Britney Spears – Womanizer. Suomen virallinen lista. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  37. a et b Lescharts.com – Britney Spears – Womanizer. SNEP. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  38. a et b (en) Norwegiancharts.com – Britney Spears – Womanizer. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  39. a et b (en) Swedishcharts.com – Britney Spears – Womanizer. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  40. a et b (de) Austrian-charts.com – Britney Spears – Womanizer. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  41. a et b Ultratop.be – Britney Spears – Womanizer. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 1er mai 2012.
  42. a et b (cs) ČNS IFPI. Note : Insérer 200707 dans la liste déroulante. Hitparáda – Radio Top100 Oficiální. IFPI Czech Republic. Consulté le 1er mai 2012.
  43. a et b (en) Italiancharts.com – Britney Spears – Womanizer. Top Digital Download. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  44. a et b (en) Spanishcharts.com – Britney Spears – Womanizer. Canciones Top 50. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  45. a et b (nl) Dutchcharts.nl – Britney Spears – Womanizer. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  46. (en) Jocelyn Vena, « Britney Spears Reportedly Plays Vampy Waitress In 'Womanizer' Video », sur MTV,‎ 25 septembre 2008 (consulté le 30 avril 2012)
  47. a et b (en) Jocelyn Vena, « Britney Spears' 'Womanizer' Clip Proved She Still Had It », sur MTV,‎ 24 novembre 2009 (consulté le 30 avril 2012)
  48. a et b (en) Jocelyn Vena, « Britney Spears' 'Womanizer' Director Joseph Kahn Talks 'Toxic' Comparisons », sur MTV,‎ 17 octobre 2008 (consulté le 30 avril 2012)
  49. a, b et c (en) Gil Kaufman, « Britney Spears Gets Naked (Again) In VMA-Nominated 'Womanizer' Clip », sur MTV,‎ 13 novembre 2009 (consulté le 30 avril 2012)
  50. a et b (en) Jocelyn Vena, « Britney Spears' 'Womanizer' Video: Check Out The Uncensored Version! », sur MTV,‎ 10 octobre 2008 (consulté le 30 avril 2012)
  51. (en) Bill Lamb, « Top 10 Britney Spears Songs »,‎ About.com (consulté le 30 avril 2012)
  52. (en) Margeaux Watson, « Britney Has a Sexy New Video. So…Was it Worth the Wait? », sur Entertainment Weekly,‎ 17 octobre 2008 (consulté le 30 avril 2012)
  53. (en) « Spears 'Womanizer' Video Premieres », Rolling Stone,‎ 11 octobre 2008 (ISSN 0035-791X)
  54. (en) Courtney Hazlett, « Britney takes it all off for video », sur MSNBC.com,‎ 12 octobre 2008 (consulté le 30 avril 2012)
  55. (en) Chris Irvine, « Britney Spears' Womaniser video records seven million hits in 48 hours », sur The Daily Telegraph,‎ 14 octobre 2008 (consulté le 30 avril 2012)
  56. (en) James Montgomery, « We've Had Our Say, Here Are Your Top Songs Of 2008: Britney Spears, Lil Wayne And More! », sur MTV,‎ 15 décembre 2008 (consulté le 30 avril 2012)
  57. (en) « Britney Wins Fuse TV's Best Video of 2008 », sur Britney Spears.com,‎ 13 décembre 2008 (consulté le 30 avril 2012)
  58. (en) Andre Paine, « Perry Picks Up Wrong NRJ Award In Cannes », sur Billboard,‎ 18 janvier 2009 (consulté le 30 avril 2012)
  59. (en) James Montgomery, « Britney comeback reaches Germany », sur BBC,‎ 15 décembre 2008 (consulté le 1 mai 2012)
  60. a et b (en) Crystal Davis, « Britney takes her 'Circus' on the road through Europe », sur USA Today,‎ 1 décembre 2008 (consulté le 1 mai 2012)
  61. (en) Sara Nathan, « Britney Xposed », sur The Sun,‎ 1 décembre 2008 (consulté le 1 mai 2012)
  62. (en) Jocelyn Vena, « Britney Spears Wows Fans, Family With 'Good Morning America' Birthday Performance », sur MTV,‎ 2 décembre 2008 (consulté le 1 mai 2012)
  63. (en) « Britney Spears squeezes into a tiny bra and hotpants for wacky performance on Japanese TV », sur Daily Mail,‎ 18 décembre 2008 (consulté le 1 mai 2012)
  64. (en) « Britney Spears opens European tour with fire, sexy pants and a dwarf », sur New Musical Express,‎ 4 juin 2009 (consulté le 1 mai 2012)
  65. a et b (en) JaneStevenson, « Brit only a modest hit », sur The Toronto Sun,‎ 20 mars 2009 (consulté le 1 mai 2012)
  66. (en) Jerry Shriver, « Britney in concert: The Circus is finally back in town », sur USA Today,‎ 3 avril 2009 (consulté le 1 mai 2012)
  67. (en) Keith Caulfield, « Britney Spears Sparkles at Femme Fatale Tour's Los Angeles Stop », sur Billboard,‎ 21 juin 2011 (consulté le 1 mai 2012)
  68. (de) Musicline.de – Spears,Britney. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 1er mai 2012.
  69. (en) Britney Spears - Chart history – Billboard. Canadian Hot 100. Prometheus Global Media. Consulté le 1er mai 2012.
  70. (en) Britney Spears - Chart history – Billboard. Billboard Hot Dance Club Songs. Prometheus Global Media. Consulté le 1er mai 2012.
  71. (en) Britney Spears - Chart history – Billboard. European Hot 100 Singles. Prometheus Global Media. Consulté le 1er mai 2012.
  72. Lescharts.com – Les charts français. SNEP. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  73. (hu) Archívum – Slágerlisták – Mahasz – Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége. Rádiós Top 40 játszási lista. Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége. Consulté le 1er mai 2012.
  74. (en) GfK Chart-Track. Irish Singles Chart. Irish Recorded Music Association. Consulté le 1er mai 2012.
  75. (en) Britney Spears - Chart history – Billboard. Japan Hot 100. Prometheus Global Media. Consulté le 1er mai 2012.
  76. (en) Swisscharts.com – Britney Spears – Womanizer. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 1er mai 2012.
  77. (en) « ARIA Charts - End Of Year Charts - Top 100 Singles 2008 », sur Australian Recording Industry Association (consulté le 2 mai 2012)
  78. (en) « Official Singles Chart 2008 » [PDF], sur The Official Charts Company (consulté le 2 mai 2012)
  79. (sv) « Årslista Singlar - År 2008 », sur Sverigetopplistan (consulté le 2 mai 2012)
  80. (en) « Year-End Charts: Hot 100 Songs », sur Billboard (consulté le 2 mai 2012)
  81. (de) « VIVA Single Jahrescharts 2009 - 2009 », sur Viva.tv (consulté le 2 mai 2012)
  82. (de) « Jahreshitparade 2009 », sur Ö3 Austria Top 40 (consulté le 2 mai 2012)
  83. (nl) « Jaaroverzichten 2009 », sur Ultratop (consulté le 2 mai 2012)
  84. (fr) « Rapports annuels 2009 », sur Ultratop (consulté le 2 mai 2012)
  85. (en) « Year-End Charts Canadian Hot 100 », sur Billboard (consulté le 2 mai 2012)
  86. (en) « Year-End Charts European Hot 100 Singles », sur Billboard (consulté le 2 mai 2012)
  87. (fr) « Syndicat national de l'édition phonographique » [PDF] (consulté le 2 mai 2012)
  88. (hu) « Éves összesített listák – MAHASZ Rádiós TOP 100 (súlyozott) », sur Mahasz (consulté le 2 mai 2012)
  89. (en) « Charts Plus Year end 2009 » [PDF], sur The Official Charts Company (consulté le 2 mai 2012)
  90. (sv) « Årslista Singlar - År 2009 », sur Sverigetopplistan (consulté le 2 mai 2012)
  91. (de) « Swiss Year-End Charts 2009 », sur Classements musicaux en Suisse (consulté le 2 mai 2012)
  92. (en) « Year-End Charts Hot 100 Songs », sur Billboard (consulté le 2 mai 2012)
  93. (en) « Year-End Charts Mainstream Top 40 Songs », sur Billboard (consulté le 2 mai 2012)
  94. (fr) « Les disques d'or/de platine - Singles - 2009 », sur Ultratop (consulté le 1 mai 2012)
  95. (da) « Tracklisten Top 40 », sur Tracklisten (consulté le 1 mai 2012)
  96. (fi) « Tilaslot », sur International Federation of Phonographic Industry (consulté le 1 mai 2012)
  97. (it) « Fatturato Annuo Musica Registrata in Italia » [PDF], sur Federazione Industria Musicale Italiana (consulté le 1 mai 2012)
  98. (sv) « Guld & Platina », sur International Federation of Phonographic Industry (consulté le 1 mai 2012)
  99. (en) « Britney Spears - Womanizer », sur marbecksdigital.co.nz (consulté le 2 avril 2012)
  100. (en) « Womanizer (5-tracks) - Spears, Britney », sur jbhifionline.com.au (consulté le 2 avril 2012)
  101. a et b BritneySpearsSpy, « Official: Womanizer set for 9th Nov UK Release », BritneySpearsSpy,‎ 9 octobre 2008 (consulté le 9 octobre 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]