Colin Davis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Davis.

Colin Davis

Description de cette image, également commentée ci-après

Colin Davis en janvier 2007

Naissance 25 septembre 1927
Weybridge, Surrey, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès 14 avril 2013 (à 85 ans)
Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Chef d'orchestre

Sir Colin Davis, né le 25 septembre 1927 à Weybridge (Surrey, Angleterre) et mort le 14 avril 2013 (à 85 ans)[1] à Londres, est un chef d'orchestre britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la clarinette au Royal College of Music de Londres, mais il n'est pas admis aux cours de direction en raison de son faible niveau de piano. Néanmoins, il forme, avec des amis étudiants, l'orchestre de Kalmar qu'il dirige souvent.

En 1952, Davis travaille au Royal Festival Hall, et vers la fin des années 50 dirige le BBC Scottish Orchestra. Il rencontre pour la première fois un large succès en 1959 quand il remplace Otto Klemperer, souffrant, dans une exécution de l'opéra de Wolfgang Amadeus Mozart, Don Giovanni, au Royal Festival Hall[2]. L'année suivante, il remplace Thomas Beecham lors de circonstances similaires dans la Flûte enchantée de Mozart à Glyndebourne.

Dans les années 1960, il collabore avec le Sadler's Wells Opera, avec l'Orchestre symphonique de Londres et l'Orchestre symphonique de la BBC. En 1971, il succède, jusqu'en 1986, à Sir Georg Solti en tant que chef titulaire du Royal Opera House, où il a déjà dirigé occasionnellement.

Davis est anobli en 1980. Il dirige l'Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise et l'Orchestre symphonique de Boston avant d'être nommé chef titulaire de l'Orchestre symphonique de Londres en 1995.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Il est un interprète remarquable des opéras de Michael Tippett, donnant la première de The Knot Garden (1970), de The Ice Break (1977) et de The Mask of Time (1984). En 1977, il devient le premier chef d'orchestre anglais à apparaître au Festival de Bayreuth (consacré aux opéras de Richard Wagner) où il dirige Tannhäuser.

Hormis ses remarquables interprétations de Tippett et de Mozart, Davis a une passion toute particulière pour Hector Berlioz, dont il enregistra la première intégrale de l'œuvre[3].

Il est sans doute le meilleur spécialiste de Berlioz, notamment son interprétation du Requiem et de la Symphonie funèbre et triomphale sont d'une exceptionnelle qualité. Ces deux œuvres sont exigeantes en chœurs et orchestres en raison de leur grandiosité musicale.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sir Colin Davis 1927-2013 sur le site du LSO
  2. « Colin Davis, l'élégance et la courtoisie » - LeFigaro.fr, 15 avril 2013
  3. « Colin Davis, le charme britannique à la baguette » - LeMonde.fr, 15 avril 2013
  4. London Gazette : n° 43529, p. 10, 29-12-1964
  5. London Gazette : n° 48059, p. 288, 07-01-1980
  6. London Gazette : n° 56237, p. 5, 16-06-2001