Lera Auerbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auerbach.

Valeria Lvovna Auerbakh (en russe : Валерия Львовна Ауэрбах), plus connue sous le nom de Lera Auerbach, née le 21 octobre 1973 à Tcheliabinsk, est une compositrice russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née à Tcheliabinsk, une ville de l’Oural située à la frontière sibérienne. Lera Auerbach perpétue la tradition des compositeurs et pianistes virtuoses des XIXe et XXe siècles. Elle est la plus jeune compositeur du catalogue de la prestigieuse maison d’édition musicale internationale Hans Sikorski, célèbre pour avoir présenté Prokofiev, Chostakovitch, Schnittke, Goubaïdoulina et Kantcheli. La musique de Lera Auerbach se caractérise par sa liberté de style et sa juxtaposition de langages musicaux tonal et atonal.

Elle a joué pour la première fois au Carnegie Hall en mai 2002 en présentant sa propre Suite pour violon, piano et orchestre avec Gidon Kremer et le Kremerata Baltica. Depuis lors, la musique de Lera Auerbach est présente chaque saison au Carnegie Hall. En 2005, elle s’est vue décerner le prestigieux Prix Hindemith du Festival de musique du Schleswig-Holstein, en Allemagne.

Ses compositions ont été commandées et jouées par Gidon Kremer, le Ballet royal danois, le Ballet de Hambourg, David Finckel et Wu Han, Vadim Gluzman, Kremerata Baltica et l’Orchestre Ensemble Kanazawa, pour n’en citer que quelques-uns. Elle s'est produit en récital au piano sur des scènes aussi prestigieuses que le Grand Hall du Conservatoire de Moscou, l'Opéra de Tokyo, le Lincoln Center de New York, le Herkulesaal de Munich, le Konzerthaus d’Oslo, le Symphony Hall de Chicago et le Kennedy Center de Washington.

Une nouvelle commande du Ballet royal danois, à l’occasion du bicentenaire de Hans Christian Andersen, a permis à Lera Auerbach de collaborer pour la deuxième fois avec le chorégraphe John Neumeier. Le ballet est une version moderne du conte de fée classique La Petite Sirène. La première a remporté un vif succès en avril 2005.

Les poèmes et la prose de Lera Auerbach sont également publiés en Russie.

Liens externes[modifier | modifier le code]