Gallura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Localisation de la Gallura en Sardaigne

La Gallura est une région historique et géographique du nord-est de la Sardaigne, autour des villes d'Olbia et de Tempio Pausania, où l'on parle une variante du corse, le gallurese (ou gallurais).

Ses paysages sont marqués par le granite et le chêne-liège. Le tourisme s'est développé sur les côtes :La Maddalena, Porto Cervo, Porto Rotondo et Santa Teresa Gallura en sont les destinations principales, connues internationalement sous le nom de Costa Smeralda (Côte d'Émeraude).

Avec la réorganisation en cours des provinces sardes, la Gallura fait désormais partie depuis mai 2005, de la nouvelle province d'Olbia-Tempio (OT).

Historique[modifier | modifier le code]

La Gallura a fait partie d'un judicat autonome au Moyen Âge, avec comme capitale Civita (l'actuelle Olbia) qui aurait été crée par le légendaire Inerio vers 687. Le judicat de Gallura est uni à celui de Torres en 1238, mais il redevient indépendant en 1257 avec Chiano Visconti de Pise.Au début du XIVe siècle la famille Doria de Gènes s'en rend maître. Les Visconti de Milan proclament les droits qu'ils prétendent tenir en qualité d'héritiers de Giovanna Visconti la dernière Juge héréditaire mais ils doivent les céder au royaume d'Aragon en 1447[1].

Entre le XVe siècle et le XVIe siècle, une forte immigration, en provenance de Corse a profondément modifié la société, ce qui explique sa spécificité culturelle actuelle par rapport au reste de la Sardaigne.

Liste des juges de Gallura[modifier | modifier le code]

Liste des Juges de Gallura, [2].

  • vers 1022 : Manfredo
  • jusqu'en 1038 : Baldo, son fils (?) ;
  • après 1038 : Barisone Ier (?) ;
  • vers ?  : Andrea (?) ;
  • 1054-1073 : Costantino Ier fils d'Ubaldo (?) ;
  • vers 1080 : Torgodorio de Zori (ou Torchitorio) époux d'une fille de Costantino Ier ;
  • vers 1092 : Saltaro, son fils (?)
  • 1113-1116 : Ottocorre de Gunale, fils de Comita de Gunale ;
  • vers 1116 : Constantino II épouse Anna fille de Torgodorio (?)
  • 1120-1133 : Comita Ier Spanu, son fils ;

Dynastie de Gunale[modifier | modifier le code]

Dynastie Visconti[modifier | modifier le code]

  • 1218-1223 : Lamberto Visconti rétabli, contrôle Cagliari (1220-1225)  ;
  • 1223-1238: Ubaldo Visconti, son fils épouse Adelasia de Torres, contrôle Cagliari (1232-1233) et Torres (1236-1238) ;
  • Compétition entre :
  • 1238-1257 : Adelasia de Torres (morte en 1259), sa veuve ;
  • 1238-1249 : Enzio fils de Frédéric II du Saint-Empire, également Juge de Torres de 1238 à 1272, épouse Adelasia mais divorce en 1246.
  • 1238-1275 : Giovanni dit Chiano Visconti, fils d'Ubaldo (mort vers 1230), frère de Lamberto Visconti, contrôle 1/3 de Cagliari depuis 1258 ;
  • 1275-1296 : Ugolino dit Nino Visconti, son fils, 1/3 de Cagliari ;
  • 1296-1308/1309 : Giovanna Visconti (morte en 1339), sa fille épouse Rizzardo da Camino et contrôle 1/3 de Cagliari.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, Chapitre XII § .9 « Ile de Sardaigne » p. 740-742 et tableau généalogique n° 19. .
  2. (it) Gian Giacomo Ortu La Sardegna dei giudici Regione autonoma della Sardegna, 2005, (ISBN 8889801026) « Tavole dei Giudici » p. 175.

Bibliographie[modifier | modifier le code]