Savone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Savone
Drapeau de Savone
Drapeau
Vue du centre ville
Vue du centre ville
Noms
Nom italien Savona
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Liguria.svg Ligurie 
Province Savone 
Maire Federico Berruti
2006
Code postal 17100
Code ISTAT 009056
Préfixe tel. 019
Démographie
Gentilé savonesi
Population 62 553 hab. (31-12-2010[1])
Densité 962 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 18′ 00″ N 8° 29′ 00″ E / 44.3, 8.4833344° 18′ 00″ Nord 8° 29′ 00″ Est / 44.3, 8.48333  
Superficie 6 500 ha = 65 km2
Divers
Saint patron N.S. della Misericordia
Fête patronale 18 mars
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ligurie

Voir sur la carte administrative de Ligurie
City locator 14.svg
Savone

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Savone

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Savone
Liens
Site web http://www.comune.savona.it/

Savona (en français: Savone) est une ville italienne, chef-lieu de la province du même nom en Ligurie, région de l'Italie du nord-ouest, bordant la Méditerranée.

Commune du Saint-Empire romain germanique, elle a donné deux papes : Sixte IV et son neveu Jules II. Elle fut annexée en 1528 par Gênes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Site[modifier | modifier le code]

Panorama

La ville est située sur la Riviera italienne, à la confluence du Lavanestro et du Letimbro et à la conjonction de deux autoroutes : l'Autoroute A10, dite Autoroute des Fleurs - qui relie Gênes à Vintimille - et l'Autoroute A6 Savone-Turin.

Les plages de Savona ont obtenu le Drapeau Bleu[2] en 2008, 2009, 2010, 2011, 2012 et 2013. De même le port touristique de la Vecchia Darsena a obtenu cette reconnaissance au cours des mêmes années. Dans le classement "Ecosistema Urbano" de 2009 rédigé par Legambiente et Il Sole 24 Ore qui mesure la qualité urbaine de tous les 103 chef-lieux des provinces italiennes, Savone s'est placée à la 7eplace[3].

Au niveau du classement sismique, Savone a été classée parmi les communes italiennes de zone sismique 4 (sismicité insignifiante) par l'Ordonnance PCM n.3274 de 20/03/2003.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est tempéré de type méditerranéen. L'été est modérément chaud mais presque jamais étouffant. Pendant l'hiver à Savone, des journées ensoleillées et des températures printanières, soit quand la Ligurie est protégée par l'anticyclone des Açores, alternent avec des journées beaucoup plus froides lorsqu'il se forme des basses pressions sur le Golfe de Gênes. Une telle configuration provoque des vents forts de Tramontane et il peut même parfois neiger jusque sur la côte. Dès que cessent les effets de la Tramontane, les brises chaudes de la mer prennent l'avantage et les températures reviennent sur des valeurs printanières.

Relevé météorologique de Savone
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 4,6 5,2 7,6 10,5 13,8 17,3 20,1 20 17,6 13,5 8,6 5,8 12
Température maximale moyenne (°C) 10,3 11,6 14,2 17,6 20,9 25 28 27,8 24,7 20,1 14,7 11,6 18,9
Précipitations (mm) 73 78 93 67 71 40 21 49 71 106 67 60 826
Ce tableau est sujet à caution car il ne cite pas ses sources.

Histoire[modifier | modifier le code]

Savone est la Savo romaine de la Ligurie antique, où, selon Tite Live, Mago cacha son butin au cours de la Seconde Guerre punique. La ville perdit de son importance au cours de la période romaine au profit du port de Vada Sabatia (Vado Ligure), à partir de laquelle une route divergea à travers les Apennins en direction de Placentia.

Après la chute de l'Empire romain d'Occident, Savone a été détruite par le roi lombard Rothari en 641 et réduite en ruines à dater de ce moment. Plusieurs siècles plus tard, c'est devenu le siège d'un comté dans des temps Carolingiens qui dut faire face par la suite à la menace sarrasine.

En 1191 la commune de Savone racheta les territoires des seigneurs féodaux, les Marchesi Del Carretto. Son histoire entière est celle d'une longue lutte contre Gênes.

Dès le XIIe siècle, Savone se construisit un port suffisant, mais au XVIe siècle les Génois, craignant que François Ier de France eût l'intention d'en faire une grande place de commerce en Méditerranée, le rendirent inutilisable en coulant ses navires au moyen de grandes pierres.

En 1746 Savone fut prise par le roi de Piémont-Sardaigne, mais fut rattachée à la République de Gênes selon le Traité d'Aix-la-Chapelle.

Lors de la 2e campagne d'Italie, les hauteurs de la ville furent l'enjeu de plusieurs combats, en particulier les 6 et 13 avril 1800 les troupes autrichiennes cherchant à se frayer un chemin pour assiéger Gênes.

De 1809 à 1812, le pape Pie VII y fut prisonnier d'état sur ordre de Napoléon Ier.

En 1815 Savone a été annexée au Royaume de Sardaigne, dans laquelle elle prit sa place dans l'Italie unifiée en 1861.

Pendant la Seconde Guerre mondiale Savone a été lourdement bombardée. Après la reconstruction, elle développa un centre industriel et maritime, puis devint un important centre touristique dans les années 1970[4].

Savone est aussi une importante escale pour les navires de croisière de la mer méditerranée.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
30 mai 2006 en cours Federico Berruti Centre-gauche  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Lavagnola, Légino, Zinola, Santuario

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Albissola Marina, Albisola Superiore, Altare, Cairo Montenotte, Quiliano, Vado Ligure

Culture et monuments[modifier | modifier le code]

Architecture religieuse[modifier | modifier le code]

Chiesa di Sant'Andrea apostolo
  • Cattedrale dell'Assunta
  • Cappella Sistina
  • Santuario di Nostra Signora della Misericordia
  • Oratorio di Nostra Signora di Castello
  • Oratorio dei Santissimi Giovanni Battista, Giovanni Evangelista e Petronilla
  • Oratorio dei Santissimi Pietro e Caterina
  • Chiesa di San Dalmazio
  • Oratorio del Cristo Risorto
  • Chiesa di Sant'Andrea Apostolo
  • Chiesa di San Pietro
  • Chiesa di San Giovanni Battista
  • Chiesa di Santa Lucia
  • Certosa di Loreto

Architecture civile[modifier | modifier le code]

  • Palazzo Della Rovere
  • Villa Cambiaso
  • Palazzo dei Pavoni
  • Palacrociere

Architecture militaire[modifier | modifier le code]

Le Torri del Brandale del Riario e dei Corsi di Savona.
  • Forteresse Priamar (Fortezza del Priamar)
  • Torretta (Torre Leon Pancaldo)
  • Torre del Brandale a Campanassa
  • Torre "La Pancalda"
  • Torri Riario e Corsi
  • Forte della Madonna degli Angeli
  • Forte di Madonna del Monte
  • Forte Ciuto
  • Castello/Fortezza dello Sperone
  • Castello di San Giorgio
  • Casa dei Colombo
  • Ponte Filippo Maria Visconti
  • Ponte di San Giacomo

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Monumento ai caduti Rintocchi e Memorie
  • Fontana Lotta tra uomo e lo squalo
  • Monumento a Garibaldi
  • Tempietto Boselli

Célébrités[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Le Drapeau bleu est un label reconnu de haute qualité environnementale qui concerne aussi bien les installations sanitaires que la sécurité des ports de plaisance et des communes.
  3. (it) Ecosistema Urbano 2009
  4. (en) Tourisme en Italie Savone

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]