Tortone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tortona
Image illustrative de l'article Tortone
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Piedmont.svg Piémont 
Province Alexandrie 
Code postal 15057
Code ISTAT 006174
Code cadastral L304
Préfixe tel. 0131
Démographie
Gentilé tortonesi
Population 27 706 hab. (31-12-2010[1])
Densité 279 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 53′ 00″ N 8° 51′ 00″ E / 44.88333, 8.85 ()44° 53′ 00″ Nord 8° 51′ 00″ Est / 44.88333, 8.85 ()  
Altitude Min. 122 m – Max. 122 m
Superficie 9 929 ha = 99,29 km2
Divers
Saint patron San Marziano
Fête patronale 6 mars
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Piémont

Voir sur la carte administrative du Piémont
City locator 14.svg
Tortona

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Tortona

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Tortona
Liens
Site web http://www.comune.tortona.al.it/

Tortona, en français Tortone, est une ville italienne d'environ 27 600 habitants, située dans la province d'Alexandrie, dans la région piémontaise, au nord-ouest de l'Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans la partie sud-est du Piémont, à 20 km à l'est d'Alexandrie, proche de la frontière lombarde et de la ville de Voghera, Tortone s'est élevée sur la rive droite de la Scrivia.

Parce que la ville s'étend sur sept collines, elle est parfois surnommée la petite Rome[2]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce fut sous les Romains une colonie florissante sous le nom de Dertona.

Brûlée par Frédéric Barberousse, elle se releva, et s'érigea en république, mais elle finit par tomber sous la dépendance des ducs de Savoie.

Elle fut prise par le marquis de Maillebois en 1734, par le duc de Modène en 1745, reprise par les Français en 1796 et 99, et devint, sous l'empire, un des chefs-lieux d'arrondissement du département de Gênes.

De 1805 à 1814, Tortona fut le chef-lieu de l'arrondissement de Tortone, dans le département de Gênes, créé le , dans le cadre de la nouvelle organisation administrative mise en place par Napoléon Ier en Italie et supprimée le , après la chute de l'Empire.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
29 juin 2004 23 juin 2009 Francesco Marguati Centro-Destra  
23 juin 2009 en cours Massimo Berutti Le peuple de la liberté  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Torre Garofoli, Rivalta Scrivia, Vho, Mombisaggio, Castellar Ponzano, Bettole di Tortona, Torre Calderai

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Alessandria del Carretto, Bosco Marengo, Carbonara Scrivia, Carezzano, Castelnuovo Scrivia, Paderna, Pontecurone, Pozzolo Formigaro, Sale, Sarezzano, Spineto Scrivia, Viguzzolo, Villalvernia, Villaromagnano

Jumelages[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Sanctuaire de Notre-Dame de la Garde

Personnalités[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Tortona[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Tortona[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. (it) « Il Sacro Graal a Tortona? », sur http://www.antikitera.net,‎ 2009 (consulté le 5 mai 2011).