Aide à la conduite (Automobile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une aide à la conduite est un système de sécurité active d'information ou d'assistance du conducteur pour :

  • Éviter l'apparition d'une situation dangereuse risquant d'aboutir à l'accident ;
  • Libérer le conducteur d'un certain nombre de taches qui pourraient atténuer sa vigilance ;
  • Assister le conducteur dans sa perception de l’environnement (détecteur de dépassement, détecteur de risque de gel, etc.).

Tout système allégeant et facilitant la tâche du conducteur peut être considéré comme une aide à la conduite. On utilise aussi parfois ce terme pour les systèmes adaptés à la conduite ferroviaire.

Différents exemples[modifier | modifier le code]

Dans l'automobile, si l'on s'en tient à la définition, voilà deux exemples simples :

Néanmoins, il est d'usage de considérer plutôt comme aides à la conduite les systèmes[1],[2] :

  • Sécurité :
  • Aide à la navigation par GPS ;
  • Détecteur de fatigue, d'inattentions :
    • Avertisseur de déviation de trajectoire ;
    • Alerte de franchissement involontaire de ligne (AFIL).
  • Automatisation des tâches :
    • Allumage automatique des feux de croisement ;
    • Essuie-vitre automatique couplé à un capteur d'eau de pluie ;
    • Régulateur de vitesse.
  • Avertisseur de zone dangereuse, c'est-à-dire des travaux, un embouteillage, un accident, un danger... (anciens avertisseurs de radar[3]) ;
  • Aide au démarrage en côte ;
  • Aide au stationnement :
    • Radar de recul (détection de distance arrière) ;
    • Détecteur d'obstacles ;
    • Mesure de place disponible ;
  • Frein de stationnement électrique ;
  • Affichage tête haute des informations (vitesse, tr/min... ) ;

Risques associés[modifier | modifier le code]

Si ces systèmes apportent une efficacité à la conduite normale, ils peuvent aussi être source de risques et contraires à la sécurité si :

  • pour certains appareils, l'interface utilisateur (vocale et/ou visuelle) est mal conçue et sollicite trop l'attention du conducteur ;[réf. souhaitée]
  • pour certains systèmes utilisant les signaux GPS, leur fiabilité n'est pas toujours suffisante, essentiellement en ville et dans les vallées profondes des montagnes ;
  • si leur usage est détourné par le conducteur qui serait tenté d'augmenter sa prise de risques au volant (homéostasie du risque).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aide à la conduite, sur le site citroen.fr - consulté le 25 octobre 2012
  2. (en) David Gerónimo, Antonio M. López, Angel D. Sappa, Thorsten Graf, « Survey of Pedestrian Detection for Advanced Driver Assistance Systems », dans IEEE Transactions on Pattern Analysis and Machine Intelligence,‎ juillet 2010, 1239-1258 p. (lire en ligne), partie 32, chap. 7.
  3. L'avertisseur radar change de nom mais finalement pas de fonction, sur le site cnetfrance.fr - consulté le 25 octobre 2012

Articles connexes[modifier | modifier le code]