Donetsk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la ville de Russie, voir Donetsk (Russie).
Donetsk
Донецьк
Blason de Donetsk
Héraldique
Drapeau de Donetsk
Drapeau
La rue Artiom dans le centre de Donetsk.
La rue Artiom dans le centre de Donetsk.
Administration
Pays Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Donetsk Oblast.svg Oblast de Donetsk
Maire Alexandre Loukianchenko
Code postal 83000 — 83490
Indicatif tél. +380 622
Démographie
Population 953 217 hab. (2013)
Densité 2 663 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 00′ N 37° 48′ E / 48, 37.8 ()48° 00′ Nord 37° 48′ Est / 48, 37.8 ()  
Altitude 169 m
Superficie 35 800 ha = 358 km2
Divers
Fondation 1869
Statut Ville depuis 1917
Ancien(s) nom(s) Iouzovka (1869-1924)
Stalino (1924-1961)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Donetsk

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Donetsk
City locator 14.svg
Donetsk

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Donetsk

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Donetsk
Liens
Site web www.donetsk.org.ua
Sources
Liste des villes d'Ukraine

Donetsk (en russe Донецк, et en ukrainien Донецьк, les deux se prononçant de la même manière) est une ville industrielle d'Ukraine et la capitale administrative de l'oblast de Donetsk. Elle comptait 953 217 habitants en 2013 et son agglomération 1 840 000. Donetsk est de fait la « capitale » du Donbass et la première ville industrielle et économique de l'Ukraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Donetsk est située dans la région houillère du Donbass, dans l'est de l'Ukraine et à 594 km au sud-est de Kiev. Elle est arrosée par le fleuve Kalmious.

Histoire[modifier | modifier le code]

Industries lourdes de Donetsk

Le territoire de l'actuelle Donetsk appartenait au XVIIe siècle à une unité cosaque des Cosaques du Don et des Cosaques zaporogues. Les premières mines de charbon sont découvertes en 1820. L'histoire de la ville commence en 1869, lorsqu'un immense centre métallurgique est fondé par un homme d'affaires gallois, John James Hughes, qui reçoit la concession de l'exploitation de mines de charbon autour d'un des villages cosaques. Celui-ci prend le nom de Iouzovka (Iouz étant la transposition phonétique de Hughes). Iouzovka est divisée en deux parties : Zavodskaïa (de l'usine) et Novy Svet (Nouveau Monde). La partie centrale de la ville se construit en direction du nord à partir de l'usine, jusqu'à la gare de chemin de fer. En 1889, une usine métallurgique et une usine de fonte (usine Bosse et usine Hennefeld) se construisent au sud, ainsi que des ateliers de réparation et de matériel de forage (aujourd'hui usine Routtchenski). En 1916, de usines de transformation du coke se construisent et en 1917 la première usine de transformation de l'azote de l'Empire russe (aujourd'hui usine des réactifs chimiques de Donetsk).

La ville se construit rapidement au XXe siècle avec de nouvelles usines. Iouzovka reçoit le statut de ville en 1917 et devient en 1932 le chef-lieu administratif de l'oblast de Donetsk. De 1924, jusqu'en 1961, elle prend le nom de Stalino, non pas, comme on pourrait le penser, en hommage à Joseph Staline, mais en référence à сталь (stal) qui signifie « acier » en russe (le surnom Staline signifie l'« homme d'acier »). En 1961, au cours de la déstalinisation des toponymes, elle reçoit son nom actuel.

Pendant la Grande Guerre patriotique (nom du Front de l'Est de la Seconde Guerre mondiale), malgré la formation d'unités de défense devant l'invasion de la Wehrmacht, les évacuations des usines vers l'est commencent au début d'octobre 1941. Les troupes allemandes et italiennes envahissent la ville le 20 octobre 1941. Elle est entièrement occupée à quinze heures, ainsi que Makeïevka. Les Allemands renomment la ville en Jusowka (et rebaptisent les rues à référence communiste) qui est comprise dans la zone de guerre. Elle comprend à l'époque 400 000 habitants. Les Allemands nomment un maire collaborationniste, Petouchkov, et font paraître un journal en russe Le Messager de Donetsk (Донецкий вестник). Ils font remettre en exploitation quelques mines de charbon. Un ghetto est construit pour y enfermer près de cinq mille juifs. le ghetto est liquidé le 30 avril 1942. Un camp de concentration, près de l'ancien palais de la Culture des Métallurgistes, est construit pour y enfermer 25 000 prisonniers de guerre soviétiques. La plupart son enterrés à côté. Un monument aux Victimes est construit à son emplacement en 1965. L'état-major du Groupe d'armées Don commandé par Erich von Manstein s'y trouve en janvier et février 1943. les combats pour la libération de la ville commencent le 7 septembre 1943 et elle est libérée le lendemain, notamment par des divisions de tanks. Avant la guerre la ville comprenait 500 000 habitants, il n'en reste plus que 175 000 en septembre 1943, soit qu'ils aient fui, soit qu'ils aient été tués. Plusieurs habitants de la région ayant participé au combat reçoivent le titre de Héros de l'Union soviétique. À partir du printemps 1945, les usines retournent à Stalino.

La ville dépasse le million d'habitants en 1991. En 2004, la ville est le théâtre de manifestations s'opposant à la révolution orange menée à Kiev.

Pendant les émeutes de 2014, des manifestations s'intensifient à partir du début de mars 2014 contre le gouvernement central par intérim de Kiev. Les bâtiments publics sont occupés de fait par une administration ne reconnaissant pas le gouvernement central issu de la révolution de Maïdan.

Un métro est en construction ; sa mise en service est prévue en 2017.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[1] :

Évolution démographique
1897* 1923* 1926* 1939* 1959* 1970*
28 100 32 023 105 739 466 268 704 821 878 590
1979* 1989* 2001* 2011 2012 2013
1 020 799 1 109 102 1 016 094 962 049 955 041 953 217


En 2012, avec 8 783 naissances (contre 8 342 en 2011) le taux de natalité de la ville est de 9,2 % (contre 8,7 % en 2011). Il est le plus faible de toutes les capitales administratives d'Ukraine, par ailleurs son déclin démographique est l'un des plus importants des zones urbaines de l'ex-URSS. Néanmoins le taux de mortalité a faiblement baissé, chutant à 13,6 % en 2012 avec 13 042 décès au cours de l'année contre 13 165 décès en 2011 pour un taux de 13,8 %.

Structure par âge[modifier | modifier le code]

0-14 ans: 11,6 % en augmentation (57 041 hommes pour 53 496 femmes)
15-64 ans: 72,0 % en diminution (316 136 hommes pour 376 366 femmes)
65 ans et plus: 16,4 % en augmentation (52 280 hommes 105 327 femmes)

Composition ethnique[modifier | modifier le code]

Répartition ethnique de la population de la ville de Donetsk : 48,15 % de Russes ; 46,65 % d'Ukrainiens ; 1,15 % de Biélorusses ; 0,99 % de Grecs ; 0,50 % de Juifs ; 0,49 % de Tatars ; 0,40 % d'Arméniens ; 0,20 % d'Azerbaïdjanais ; 0,20 % de Géorgiens ; autres 1,27 %.

Tandis que les habitants du nord et de l'ouest de l'Ukraine utilisent en majorité la langue ukrainienne, dans cette partie c'est la langue russe qui est dominante, comme pour la majorité des habitants du Donbass quelle qu'en soit l'origine ethnique.

Agglomération[modifier | modifier le code]

L'agglomération de Donetsk compte 1 840 000 habitants en 2010[2].

Économie[modifier | modifier le code]

Donetsk est la capitale économique de l'oblast et la deuxième ville de l'oblast en ce qui concerne l'industrie lourde[3]qui emploie cent-vingt mille personnes, derrière Marioupol. C'est la première ville en terme de croissance économique et financière et la ville qui accueille le plus d'investissements, comme en témoigne ces dernières années la construction de gratte-ciels à usage de bureaux qui ont totalement modifié la silhouette de Donetsk. Avec Makeïevka, qui est à la sortie de Donetsk, c'est la première agglomération industrielle d'Ukraine et son poumon économique.

La production industrielle se partage en secteur électroénergétique, gaz et hydroénergie (31,9 %), métallurgie (23,1 %), industrie alimentaire (16,2 %), mines et charbon (10,5 %).

La ville abrite de nombreuses banques d'affaires et d'investissement.

Sport[modifier | modifier le code]

Renaud Lavillenie a battu à Donetsk le record du monde de saut à la perche de Sergueï Bubka. Record que ce dernier avait établi il y a presque 21 ans jour pour jour dans cette même ville. Il a aussi une statue le représentant dans Donetsk. Le Metalurg Donetsk et le FC Chakhtar Donetsk, qui a remporté la Coupe UEFA en 2009, sont deux clubs de la ville engagés en championnat d'Ukraine de football.

La ville a été choisie comme ville hôte à l'occasion de la Coupe d'Europe de Football (Euro 2012) en raison de l'équipement que constitue le centre du club du FC Chakhtar Donetsk qui se situe au large de la ville ; et le stade de la Donbass Arena, stade récent classé 5 étoiles par l'UEFA.

Le club de hockey sur glace du Donbass Donetsk évolue en KHL, la Ligue continentale de hockey, depuis la saison 2012-2013. C'est également ce club et sa patinoire, le Palais des sports Droujba, qui ont été choisis pour accueillir la superfinale de la Coupe continentale 2013.

Transport[modifier | modifier le code]

Vue du parc Chtcherbakov

L'aéroport international de Donetsk dessert la ville.

Monuments[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Naissance à Donetsk.
Statue de Sergueï Boubka

Sont nés à Donetsk

A vécu à Donetsk

  • Sergueï Bubka (1963-), perchiste et ancien recordman du monde de saut à la perche (6,15 m).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :