Butch Goring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert Thomas « Butch » Goring (né le 22 octobre 1949 à Saint-Boniface au Manitoba) est un joueur de hockey sur glace professionnel qui joua dans la ligue nationale de hockey pour les Kings de Los Angeles, les Islanders de New York et les Bruins de Boston.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Après avoir terminé sa carrière junior avec les Jets de Winnipeg, Goring fut repêché par les Kings au repêchage amateur de la LNH 1969 au 4e tour, 51e au total. Il joua un peu pour les Kings au cours des saisons 1969-70 et 1970-71, mais passa le plus clair de son temps avec les Kings de Springfield, le club-école des Kings. Une superbe saison 1970-71, où il domina son club pour les buts, aides et points, lui permit, avec l'aide du futur membre du Temple de la renommée du hockey Billy Smith, de remporter la Coupe Calder.

La saison suivante, Goring est promu une bonne fois pour toutes et s'illustra dans l'uniforme mauve et jaune des Kings pendant neuf saisons, devenant très efficace aux mises au jeu, en défensive et sur les unités d'infériorité numérique, le tout en marquant 30 buts ou plus lors de 4 saisons - il était en outre reconnu pour sa vitesse explosive. Il remporta le trophée Bill Masterton et le trophée Lady Byng en 1978 En 1980, il est échangé aux Islanders de New York en retour de Billy Harris et Dave Lewis et devint l'un des éléments-clé de la nouvelle dynastie des Islanders, qui remportèrent la Coupe Stanley 4 ans de suite. Il se mérita le trophée Conn Smythe en 1981, remis au joueur le plus utile à son équipe en séries - les finalistes de cette année-là, les North Stars du Minnesota, l'avaient surnommé "le Charlie Hustle du hockey", totalement exaspérés par son énergie inépuisable et son omniprésence sur la patinoire. Au cours des deux saisons suivantes, Goring, qui était alors le plus vieux joueur du club, connut des saisons difficiles, mais ressuscita littéralement en séries, redevenant le fort contributeur des beaux jours.

Son dernier match dans la ligue fut en 1985. Les Islanders l'ayant libéré, il fut réclamé au ballotage par les Bruins de Boston, où il joua environ une demi-saison avant de mettre fin à sa carrière de joueur, pour devenir entraîneur des Bruins. Il fut congédié en 1987, tenta de ranimer sa carrière de joueur avec le club-école des Bruins, rata son coup et se retira pour de bon.

Goring se retira avec 1 107 matches sous la ceinture, ayant marqué 375 buts et 513 passes pour 888 points, n'ayant purgé que 102 minutes de punition au cours de toute sa carrière - c'est le plus bas total parmi tous les joueurs ayant disputé 1000 matches et plus.

Voir aussi[modifier | modifier le code]