Tomas Jonsson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jonsson.

Tomas Jonsson

Description de l'image  Tomas Jonsson.JPG.
Nationalité Drapeau de la Suède Suède
Né le 12 avril 1960,
Falun (Suède)
Joueur retraité
Position Défenseur
Tirait de la gauche
A joué pour Falu IF (Division 1)
MODO hockey (Elitserien)
Islanders de New York (LNH)
Oilers d'Edmonton (LNH)
Leksands IF (Elitserien)
Repêc. LNH 25e choix au total, 1979
Islanders de New York
Carrière pro. 1976 – 1998

Temple de la renommée de l'IIHF : 2000

Tomas Jonsson (né à Falun en Suède) est un ancien joueur professionnel de hockey sur glace.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière dans sa ville natale avec le club de Falu IF[1] et en 1977, âgé de 16 ans, il signe pour le club du MODO hockey qui évolue dans l'Elitserien, championnat Élite de Suède. Petit à petit, il prend de l'importance et en 1979, il aide son équipe à remporter le titre de champion et est élu dans l'équipe type de la saison selon les journalistes[2].

Lors de l'été qui suit, il participe au repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey et est choisi par les Islanders de New York lors de la seconde ronde, 25e joueur choisi au total[3]. Il ne va pas pour autant faire ses débuts dans la LNH et décide de continuer encore un peu dans son pays.

Il joue sa première saison dans la LNH en 1981-82 et dès sa première saison, il va remporter la Coupe Stanley à l'issue des séries éliminatoires. L'équipe et Jonsson remportent une seconde Coupe Stanley lors de la saison suivante mais alors que tout le monde pensait que les Islanders allaient réussir la passe de cinq victoires de suite, ils perdent en finale contre les Oilers d'Edmonton menés par un certain Wayne Gretzky.

Il va rester jusqu'au milieu de la saison 1988-1989 avec les Islanders et le 15 février 1989, il rejoint les Oilers pour des considérations futures[4]. Il ne reste pas longtemps avec les Oilers et préfère revenir jouer dans son pays à la fin de la saison. Il signe alors pour le club de Leksands IF avec qui il va finir sa carrière en 1998. Entre temps, il a l'honneur d'être nommé meilleur joueur Suédois en 1995 et remporte alors le Palet d'or mais ne parviendra plus jamais à remporter un titre de champion de Suède.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Il représente la Suède pour la première fois lors du championnat d'Europe junior de 1977 et va être par la suite sélectionné à de nombreuses reprises.

Il joue son premier match avec l'équipe sénior de son pays lors du championnat du monde de 1979, la même année où il remporte le titre de champion de l'Elitserien et où il est choisi par les Islanders. Il remporte alors la médaille de bronze. Il participe en 1980 aux Jeux olympiques à Salt Lake City. Lors du championnat du monde junior la même année, il remporte également une médaille de bronze et est élu dans l'équipe type du tournoi[5]. Entre 1981 et 1986, il passe beaucoup de temps sans être sélectionné avec l'équipe nationale, le calendrier des compétitions internationales et celui de la Coupe Stanley se supperposent.

Il va remporter par la suite à deux occasions le championnat du monde de hockey, en 1987 et 1991 et en 1994, il remporte avec la sélection suédoise la médaille d'or lors des Jeux olympiques. Il devient ainsi le premier joueur de l'histoire du hockey sur glace à être officiellement admis au Triple Gold Club, le groupe des joueurs ayant remporté à la fois les Jeux olympiques, les championnats du monde et la Coupe Stanley de la Ligue nationale de hockey[6]. La même année, ces coéquipiers, Håkan Loob et Mats Näslund font également leur entrée dans ce groupe. Il est néanmoins considéré comme le premier membre du groupe ayant été le premier des trois joueurs à remporter la Coupe Stanley.

Après carrière et bilan[modifier | modifier le code]

Par la suite, il décroche un autre honneur en intégrant le club des « 200 », groupe des joueurs ayant joué pour la Suède plus de 200 matchs de hockey durant leur carrière[7]. Il est la 110e personnalité dans le classement des plus grands Suédois[4]. En 2000, il est admis au Temple de la renommée de la Fédération internationale de hockey sur glace.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir Statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[4],
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1974-75 Falu IF Division 1 8 0 0 0 0  
1975-76 Falu IF Division 1 20 0 4 4            
1976-77 Falu IF Division 1 19 3 7 10            
1977-78 MODO Hockey Elitserien 35 8 9 17 45 2 0 0 0 4
1978-79 MODO Hockey Elitserien 34 11 10 21 77 5 1 2 3 13
1979-80 MODO Hockey Elitserien 36 3 12 15 42
1980-81 MODO Hockey Elitserien 35 8 12 20 58
1981-82 Islanders de New York LNH 70 9 25 34 51 10 0 2 2 21
1982-83 Islanders de New York LNH 72 13 35 48 50 20 2 10 12 18
1983-84 Islanders de New York LNH 72 11 36 47 54 21 3 5 8 22
1984-85 Islanders de New York LNH 69 16 34 50 58 7 1 2 3 10
1985-86 Islanders de New York LNH 77 14 30 44 62 3 0 1 1 4
1986-87 Islanders de New York LNH 47 6 25 31 36 10 1 4 5 6
1987-88 Islanders de New York LNH 72 6 41 47 115 5 2 2 4 10
1988-89 Islanders de New York LNH 53 9 23 32 34
Oilers d'Edmonton LNH 20 1 10 11 22 4 2 0 2 6
1989-90 Leksands IF Elitserien 40 11 15 26 54 3 1 1 2 4
1990-91 Leksands IF Elitserien 22 7 7 14 16
Leksands IF Allsvenskan 18 5 10 15 16 4 2 3 5 10
1991-92 Leksands IF Elitserien 22 6 7 13 26
Leksands IF Allsvenskan 18 8 9 17 22 9 1 2 3 18
1992-93 Leksands IF Elitserien 38 8 15 23 90 2 1 1 2 4
1993-94 Leksands IF Elitserien 33 4 14 18 38 4 0 1 1 10
1994-95 Leksands IF Elitserien 37 8 17 25 38 4 1 3 4 27
1995-96 Leksands IF Elitserien 34 5 17 22 26 5 0 4 4 2
1996-97 Leksands IF Elitserien 38 8 13 21 42 9 2 1 3 4
1997-98 Leksands IF LEH 5 1 3 4 6
1997-98 Leksands IF Elitserien 38 7 10 17 34 4 0 0 0 12
Totaux LNH 1 082 196 450 646 1 112 131 20 44 64 205

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques internationales[8]
Année Évènement PJ  B   A  Pts Pun Résultat
1977 Championnat d'Europe junior 6 médaille d'or Médaille d'or
1978 Championnat du monde junior 6 1 2 3 10 médaille d'argent Médaille d'argent
1979 Championnat du monde junior 6 1 1 2 4 médaille de bronze Médaille de bronze
1979 Championnat du monde 8 1 3 4 8 médaille de bronze Médaille de bronze
1980 Championnat du monde junior 5 2 2 4 10 médaille de bronze Médaille de bronze
1980 Jeux olympiques d'hiver 7 2 2 4 6 médaille de bronze Médaille de bronze
1981 Championnat du monde 2 0 1 1 2 médaille d'argent Médaille d'argent
1981 Coupe Canada 4 0 1 1 4 Défaite au premier tour
1986 Championnat du monde 8 0 5 5 10 médaille d'argent Médaille d'argent
1987 Coupe Canada 6 1 1 2 2 médaille de bronze Médaille de bronze
1990 Championnat du monde 8 0 1 1 8 médaille d'argent Médaille d'argent
1991 Championnat du monde 10 0 4 4 8 médaille d'or Médaille d'or
1994 Jeux olympiques d'hiver 8 1 3 4 10 médaille d'or Médaille d'or
1995 Championnat du monde 8 0 2 2 12 médaille d'argent Médaille d'argent

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Suède
  • Sélectionné dans l'équipe type de la saison : 1979, 1980, 1990 et 1995
  • Palet d'or : 1995
Ligue nationale de hockey

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de carrière sur www.eurohockey.com.
  2. (fr) Saison 1978-79 de l'Elitserien sur http://www.passionhockey.com/hockeyarchives/.
  3. (en) Fiche de carrière sur http://www.hockeydb.com.
  4. a, b et c (en) Biographie sur http://www.legendsofhockey.net.
  5. (fr) Championnat du monde junior de 1980 sur http://www.passionhockey.com/.
  6. (en) Liste des membres du Triple Gold Club sur http://www.iihf.com/.
  7. Ce total inclus les matchs amicaux et autres matchs hors Jeux olympiques, championnat du monde ou Coupe Canada.
  8. (fr) Résultat du championnat d'Europe junior sur http://www.passionhockey.com/.

Voir aussi[modifier | modifier le code]