Germigny-des-Prés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Germigny.
Germigny-des-Prés
L'oratoire carolingien
L'oratoire carolingien
Blason de Germigny-des-Prés
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Loiret
Arrondissement Orléans
Canton Châteauneuf-sur-Loire
Intercommunalité Communauté de communes du Val d'Or et Forêt
Maire
Mandat
Philippe Thuillier
2014-2020
Code postal 45110
Code commune 45153
Démographie
Gentilé Germignons
Population
municipale
741 hab. (2011)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 50′ 45″ N 2° 15′ 59″ E / 47.8459, 2.2665 ()47° 50′ 45″ Nord 2° 15′ 59″ Est / 47.8459, 2.2665 ()  
Altitude Min. 102 m – Max. 112 m
Superficie 9,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte administrative du Loiret
City locator 14.svg
Germigny-des-Prés

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte topographique du Loiret
City locator 14.svg
Germigny-des-Prés

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Germigny-des-Prés

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Germigny-des-Prés

Germigny-des-Prés est une commune française située dans le département du Loiret en Région Centre.

La commune est située dans le périmètre du Val de Loire inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune de Germigny-des-Prés et des communes limitrophes.

La commune est située au Nord de la Loire, entre Châteauneuf-sur-Loire à l'Ouest et Saint-Benoît-sur-Loire à l'Est.

Son territoire est traversé par la route départementale 60 et par la rivière Bonnée, affluent de la Loire qui se jette dans le fleuve à Germigny-des-Prés.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Châteauneuf-sur-Loire Saint-Martin-d'Abbat Saint-Martin-d'Abbat Rose des vents
Loire, Sigloy N Saint-Benoît-sur-Loire
O    GERMIGNY-DES-PRÉS    E
S
Loire, Sigloy Loire, Guilly Saint-Benoît-sur-Loire

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Le Mesnil

Histoire[modifier | modifier le code]

Au IXe siècle, Germigny abritait la « villa » de Théodulphe, abbé de Saint-Benoît-sur-Loire et réformateur de la Bible avec Alcuin. L'oratoire est tout ce qui reste de la demeure.[réf. nécessaire]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Germigny-des-Prés

Les armes de Germigny-des-Prés se blasonnent ainsi :

Losangé d'azur et d'or au chef voûté d'argent chargé d'une croisette de gueules accostée de deux roses du même[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Michel Crozes    

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Germigny-des-Prés.

En 2011, la commune comptait 741 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
434 456 431 466 470 491 459 518 558
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
609 608 618 582 603 610 569 592 572
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
546 513 484 444 434 434 396 421 394
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
410 368 371 398 457 589 699 715 741
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Germigny-des-Prés est particulièrement connu des historiens et des archéologues pour posséder l'une des plus anciennes églises de France, rare exemple du style architectural carolingien.

La commune est située sur plusieurs grands circuits touristiques : la route de la vallée des rois de Briare à Saumur ; la route des hauts dignitaires de la Seine à la Loire ; la Loire à vélo.

Elle se trouve dans la zone de protection spéciale vallée de la Loire du Loiret du réseau Natura 2000[5].

Une levée de la Loire se trouve sur le territoire de la commune.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. UNESCO Centre du patrimoine mondial, « Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes », sur whc.unesco.org, Nations Unis,‎ 2000 (consulté le 15 décembre 2009) ; Mission Val de Loire, « Val de Loire - Périmètre du site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO », sur www.valdeloire.org, Régions Centre et Pays de Loire,‎ 2006 (consulté le 15 décembre 2009)
  2. Gaso. Consultation : janvier 2010.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  5. « Natura 2000 : Fiche du site FR2410017 vallée de la Loire du Loiret », sur natura2000.environnement.gouv.fr, Ministère de l'écologie et du développement durable (consulté le 8 juin 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :