Bardeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homophones, voir Bardot et Bardo.
Bardeaux entourant une fenêtre de la façade arrière de la villa Déramond-Barre, à Saint-Denis de La Réunion.

Un bardeau est un petit élément de revêtement permettant de protéger des intempéries les toitures et les façades.

Bardeau en bois[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, les bardeaux étaient très répandus dans toute l'Europe. Les bardeaux sont de petites plaques en bois, découpées en différents formats, appelées tavillons ou tavaillons[1]. En Normandie, les plaques de bois en forme d'ardoise sont appelées essentes ou aissantes[2] et un bardage de tuiles de bois, de planches, d'ardoises ou de tuiles est un essentage ou aissantage.

De nos jours, il est disponible en bois, en Red cedar (Thuja plicata)(origine Canada), en chêne, en mélèze, en cèdre et en châtaignier. En bois, il est aussi utilisé comme « bardeau à cointer » pour équerrer et ajuster l'espace entre les portes (ou les fenêtres) et les bâtis de murs.

Dans les Balkans, et notamment en Albanie, les toits en bardeau de bois sont très courants, à l'exception du versant adriatique où il laisse la place à la tuile romaine.

Détails[modifier | modifier le code]

Fabrication[modifier | modifier le code]

Bardeau fendu[modifier | modifier le code]

À l'origine, tous les bardeaux étaient fendus. Ils mesurent généralement de 25 à 35 cm de long et de 6 à 10 cm de large. Ils sont posés à la manière des lauzes, c'est-à-dire qu'il faut tester les bardeaux pour qu'ils ne boitent pas, qu'ils posent franchement sur les précédents. Ils sont fixés à l'aide de pointes ou d’agrafes.

Bardeau scié[modifier | modifier le code]

Les bardeaux sciés mesurent de 40 cm à 60 cm (voire plus). Les largeurs vont de 10 cm à 18 cm en fonction des essences. Ils sont sciés en sifflet, c'est-à-dire que leur épaisseur est souvent de 5 mm au petit bout et de 15 mm à 20 mm au gros bout. Ils sont assez rapides à poser (cœur vers le bas) et sont plus étanches et isolants que les bardeaux fendus.

Il existe une polémique sur la différence de longévité entre ces deux types de bardeaux. Il est reconnu que le bardeau fendu en châtaignier aurait une durée de vie d'un siècle (comme l'ardoise). Nous avons moins de recul pour le bardeau scié. Certains avancent donc que le bardeau fendu favorise l'écoulement de l'eau et que, comme les fibres ne sont pas coupées, le bois absorberait moins l'humidité. Les autres affirment que les bardeaux fendus se creusent rapidement car l'eau circule toujours sur la partie tendre de la fibre (la pousse d'été des cernes annuelles). Dans tous les cas, on peut admettre que, dans des conditions de pose (avec lame d'air au-dessous), de pente et d'exposition correctes, les bardeaux de châtaignier durent au moins de 60 à 80 ans.

Bardeau d'asphalte[modifier | modifier le code]

En France et en Amérique du Nord, le bardeau est aussi une plaque en composite bitumé, aussi appelée shingle, bardeau canadien ou bardeau d'asphalte. Cette plaque est généralement composée d’une ou de deux armatures en voile de verre et d’un matériau d’enrobage imperméable à base de bitume et de silice. La face exposée est recouverte de granulés colorés de céramique ou d’ardoise. De forme rectangulaire de dimensions d'environ 100 cm × 35 cm, il est découpé partiellement dans sa partie inférieure en 3 ou 4 secteurs appelés "jupes".

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :