Filao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Filao

Description de cette image, également commentée ci-après

Casuarina equisetifolia

Classification
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Hamamelidae
Ordre Casuarinales
Famille Casuarinaceae
Genre Casuarina

Nom binominal

Casuarina equisetifolia
L. 1759

Synonymes

  • Casuarina litorea L. var. litorea
  • Casuarina littorea Rumph

Le Filao (Casuarina equisetifolia) est un arbre d'origine australienne de la famille des Casuarinacées présent également sur les côtes d'Indonésie, de Malaisie, des îles du Pacifique et des Mascareignes ainsi qu'aux Antilles. On le trouve aussi au Sénégal, notamment en bord de mer.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il peut atteindre plus de trente mètres de hauteur pour les vieux spécimens. Son tronc est droit avec une écorce grise. Ses rameaux cannelés en forme de fils de 2 mm d'épaisseur ressemblent à des prêles. Les feuilles ressemblent à des aiguilles. Les chatons femelles sont formés de boules brunes aux aspérités piquantes.

Le filao est un arbre pionnier, capable de coloniser des sols très pauvres en éléments minéraux.

Dans les zones salines, il évacut le surplu salé par ses feuilles rendant le sol à son pied infertile pour les autre espèces.

Il peut être fortement taillé sans souffrir. Au Sénégal, des arbres coupés en haut du tronc se sont "reconstitués" en une année.

Ses racines possèdent des nodules fixateurs d'azote (actinorhizes) qui, en symbiose avec une bactérie du sol (Frankia), assimilent l’azote de l’air.

On le trouve en Polynésie française sous le nom d'arbre de fer, aito ou toà. Son bois très dur sert à fabriquer des tiki, casse-têtes, javelots, hameçons, battoirs à tapa. Il est aujourd'hui très utilisé comme combustible ou charbon de bois pour les fours polynésiens ou la marche sur le feu. Les statuettes emblèmes du dieu'Oro, dieu invoqué en temps de guerre, étaient confectionnées en aito.

Aux Antilles et en Polynésie française, on l'utilise souvent comme arbre de Noël. Il est menacé à la Réunion en raison du coléoptère longicorne Coelosterna scabrator. Il est présent le long des plages de l'île Maurice, où il a été introduit par l'abbé Rochon au XVIIIe siècle.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :