9e brigade d'infanterie de marine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
9e brigade d'infanterie de marine
insigne de grande unité de la 9e BIMa
insigne de grande unité de la 9e BIMa

Période 1er juillet 1870
Pays Drapeau de la France France
Effectif Environ 5 200 personnes
Fait partie de Commandement des forces terrestres (CFT)
Composée de EM9 dont 9e CCTMa, CFIM, fanfare et bagad
RICM dont EEI
2e RIMa
3e RIMa
11e RAMa dont BRB
6e RG
Garnison Poitiers
Ancienne dénomination
  • 9e division d'infanterie coloniale (1943-1947)
  • 9e brigade (1963-1976)
  • 9e division d'infanterie de marine (1976-1999)
  • 9e brigade légère blindée de marine (1999-2013)
Couleurs bleu et rouge
Devise Semper et ubique
Toujours et partout

La 9e brigade d'infanterie de marine, (9e BIMa), était jusqu'en 2013 l'une des deux brigades légères blindées (avec la 6e BLB) relevant du Commandement des forces terrestres (CFT). Elle est spécialisée dans le combat amphibie.

Historique[modifier | modifier le code]

Un VAB du 2e régiment d'infanterie de marine embarquant à bord d'un C-17 de la Royal Air Force en partance pour le Mali en janvier 2013.

La 9e BIMa est l'héritière de la Division Bleue qui s'est illustrée au cours la guerre franco-prussienne de 1870, en particulier durant les combats de Bazeilles et de la 9e division d’infanterie coloniale, faisant partie des Forces françaises libres, qui se distingua lors de la prise de l'île d'Elbe en juin 1944 et du débarquement de Provence le 15 août de la même année. La division part ensuite en Indochine, où elle est mise en sommeil (sans être dissoute) en décembre 1947. L'unité est réactivée en juillet 1963 en Bretagne sous l'appellation de « 9e brigade ». Le 1er janvier 1976, elle est baptisée « 9e division d'infanterie de marine (9e DIMa) ». Elle est alors rattachée à la force terrestre d'intervention, puis à la force d'action rapide (FAR) à partir de 1983. Le 1er juillet 1999, la division est restructurée en brigade et devient la 9e brigade légère blindée de marine (BLBMa). Le 1er janvier 2013, elle prend son nom actuel de 9e brigade d'infanterie de marine (BIMa).

Son état-major est stationné à Poitiers au quartier Aboville depuis le 1er juillet 2010 (il se trouvait auparavant à Nantes au quartier Richemont). Elle a pour devise « Semper et Ubique » ce qui signifie en latin « toujours et partout ».

La « 9 » s'est illustrée sur tous les théâtres extérieurs où la France a été engagée depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale : Indochine, Liban, Irak, Macédoine, Kosovo, Bosnie, Congo, Tchad, Côte d'Ivoire. D'octobre 2010 à mai 2011, la brigade armait l'essentiel de la brigade La Fayette en Afghanistan en projetant un état-major (composé à 50 % par des marsouins, bigors et sapeurs de Marine de la 9e BIMa) et le groupement tactique interarmes Richelieu armé par le 2e régiment d’infanterie de marine. En janvier 2013, des éléments de la brigade prennent part à l'intervention française au Mali.

Partout où elle a été engagée, la 9e BIMa s'est montrée digne des plus vieilles traditions des troupes de marine.

Missions[modifier | modifier le code]

Les principaux types de missions de la 9e BIMa, pour lesquels elle est particulièrement adaptée sont :

  • les actions amphibies : projection avec préavis court d’un état-major et d’un bataillon renforcé (1.400 hommes) par des moyens maritimes militaires, tels que les bâtiments de projection et de commandement.
  • les missions de sûreté, de sécurisation ou de combat en milieu urbain.
  • les actions décentralisées de recherche de renseignement dans la profondeur.
  • les incursions rapides et profondes (raid blindé sur 100 km) destinées à s'emparer d'un centre déterminant ou détruire des objectifs importants.

Outre les opérations extérieures, la 9e BIMa est présente dans de nombreuses relèves de mission de courte durée comme au Sénégal, en Guyane, à Mayotte et à Djibouti. Enfin, elle participe régulièrement à des missions avec la Marine nationale en tant que composante terrestre des groupement amphibies.

La 9e BIMa est jumelée avec la 3e Brigade Commando Royal Marines de l'armée britannique. À ce titre, du 28 mai au 1er juin 2012, le centre opérations amphibie de l'état-major était embarqué sur le BPC Mistral pour l'exercice Narval. 10 officiers de l'état-major de la (brigade jumelle) y participaient en vue de préparer l'exercice Corsican Lion qui s'est déroulé du 17 au 26 octobre 2012.

Composition de la 9e BIMa[modifier | modifier le code]

Généraux de la 9e BIMa[modifier | modifier le code]

  • 2003 - 2005 : Général Jean-Paul Thonier
  • 2005 - 2007 : Général Hervé Charpentier
  • 2007 - 2009 : Général Éric Bonnemaison
  • 2009 - 2011 : Général Jean-François Hogard (frère du colonel Jacques Hogard)
  • 2011 - 2013 : Général François Lecointre
  • 2013  : Général Vincent Guionie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]