2000 au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éphémérides
Chronologie du Québec :
1997 1998 1999  2000  2001 2002 2003
Décennies au Québec :
1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030
Chronologie dans le monde :
1997 1998 1999  2000  2001 2002 2003
Décennies :
1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Chronologies thématiques :

Aéronautique Architecture Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 2000 au Québec.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

  • 2 février : annonce que le programme d'assurance-médicaments a un déficit accumulé de 200 millions de dollars.
  • 8 février : début des audiences de la commission parlementaire sur la loi 99, qui doit contrer la loi fédérale sur la clarté référendaire.
  • 22 au 24 février : sommet de la Jeunesse à Québec où les jeunes bousculent courageusement l'ordre du jour mis en place par le gouvernement. Celui-ci annonce l'injection de 1 million de dollars dans l'éducation[4].
  • 26 février : Mélanie Turgeon est la première Québécoise à remporter la Coupe du Monde en ski alpin à Innsbruck[5].
  • 29 février : un incendie rase l'immeuble qui abritait l'ancienne patinoire des Canadiens de Montréal au début du siècle.

Mars[modifier | modifier le code]

  • 1er mars : Bernard Landry refuse d'investir tout de suite les 341 millions de dollars donnés par le fédéral pour la santé en 1999. Il déclare que les problèmes dans les hôpitaux ne sont pas des problèmes d'argent mais de planification[6].
  • 3 mars : Louise Harel rend public son projet de réforme municipale: 3 communautés urbaines (Montréal, Québec et Hull) seront transformées en communautés métropolitaines qui gèreront beaucoup plus de territoires et auront plus de pouvoirs[7].
  • 5 mars : Post mortem est sacré meilleur film de l'année lors du Gala des prix Jutra. Gabriel Arcand et Karine Vanasse sont les meilleurs acteur et actrice.
  • 14 mars : le discours du budget de Bernard Landry annonce une baisse d'impôt de 4.5 milliards de dollars en 3 ans. Il annonce également l'injection de 2.7 milliards de dollars dans la santé et de 1 milliard de dollars dans l'éducation en 3 ans[8].
  • 15 mars : la loi sur la clarté référendaire est adoptée à Ottawa[9].
  • 28 mars : annonce que les dépenses budgétaires seront de 39.460 milliards de dollars en 2000-2001.

Avril[modifier | modifier le code]

  • 19 avril : le projet de loi 99 est redéposé à l'Assemblée nationale. La référence au jugement de 1998 de la Cour suprême, demandée par les libéraux, y a été ajoutée, mais le PLQ ne semble toujours pas disposé à donner son aval au projet[10].
  • 25 avril : dépôt du livre blanc sur la réforme municipale[11].
  • 27 avril : plusieurs maires quittent la salle lorsque Louise Harel commence son discours à l'occasion du congrès de l'UMQ. Ils veulent ainsi protester contre les fusions municipales forcées.

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

  • 6 juin : Pauline Marois dépose le projet de loi d'assurance-parentale qui donnerait aux bénéficiaires 70 % de leur revenu pendant 40 semaines, la somme étant financée par la récupération de 532 millions de dollars que les Québécois versent en surplus dans les caisses d'assurance-emploi. Ottawa refuse cependant de négocier le retrait du Québec du programme fédéral[12].
  • 14 juin : l'Assemblée nationale adopte la loi 118 abrogeant le statut confessionnel des écoles[13].
  • 16 juin : fin de la session parlementaire. On y a adopté la loi interdisant le déficit dans les hôpitaux, celle créant la Commission métropolitaine de Montréal et celle permettant la fusion forcée des municipalités[14].
  • 20 juin : Michel Clair (en) est nommé président d'une commission chargée d'étudier de nouvelles façons de gérer le système de santé[15].
  • 28 juin : lors de son congrès, la CEQ annonce que la centrale syndicale portera désormais le nom de Centrale des syndicats du Québec (CSQ)[16].

Juillet[modifier | modifier le code]

Août[modifier | modifier le code]

  • 11 août : Bombardier annonce la construction d'une usine d'assemblage à Mirabel qui créera 1700 emplois.
  • 31 août : Québec signe une entente de principe avec les policiers de la Sûreté du Québec qui avaient engagé des moyens de pression depuis le début de l'été[19].

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

  • 7 décembre : la loi 99 visant à contrer la loi sur la clarté référendaire est finalement adoptée mais sans l'appui du PLQ[26].
  • 8 décembre : après quelques années d'absence, Mario Lemieux annonce son retour au jeu dans la LNH.
  • 13 décembre : un tollé éclate à la suite des propos de Yves Michaud qui a déclaré déplorer le fait que les Juifs laissent parfois entendre qu'ils sont le seul peuple dans l'histoire à avoir souffert. Le groupement juif B'nai Brith demande alors au premier ministre Lucien Bouchard de retirer sa candidature dans la circonscription de Mercier où il se présentait[27].
  • 14 décembre : l'Assemblée nationale adopte unanimement une motion critiquant les propos de Yves Michaud.
  • 19 décembre : dans un communiqué de presse, Yves Michaud énonce qu'il n'a pas voulu minimiser les souffrances des Juifs lors de l'Holocauste mais seulement indiquer que le peuple juif n'avait pas été le seul peuple à souffrir au cours de l'Histoire. Il somme Lucien Bouchard de s'excuser et demande réparation.
  • 20 décembre : adoption de la loi 170 fusionnant les municipalités de Montréal, Québec, Longueuil et Hull.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ralph Rouzier. La Caisse de dépôt et placement: portrait d'une institution d'intérêt général (1965-2000). L'Harmattan. 214 p. 2008
  2. Jean-Paul Charbonneau, « Le cœur de Saint-Donat brûle », La Presse,‎ 13 janvier 2000, A-3
  3. Didier Fesson, « Je zappe, tu zappes, elle zappe... », Le Soleil,‎ 22 janvier 2000
  4. Consensus au Sommet du Québec et de la jeunesse
  5. Bilan du Siècle
  6. Michel Vastel. Landry le grand dérangeant. Éditions de l'Homme. 2001. pp. 364-365
  7. Bilan du Siècle
  8. Landry le grand dérangeant. p. 366
  9. Bilan du Siècle
  10. Presse canadienne, « Les libéraux rejettent la version "bonifiée" du projet de loi 99 », sur lcn.canoe.ca, Canoë inc.,‎ 19 avril 2000 (consulté le 11 juin 2009)
  11. a et b Voir l'article Réorganisations municipales québécoises
  12. La Presse canadienne, « Québec présente son projet de loi d'assurance-parentale », sur lcn.canoe.ca, Canoë inc.,‎ 6 juin 2009 (consulté le 11 juin 2009)
  13. Bilan du Siècle
  14. a, b et c « Chronologie parlementaire 1999-2000 » (consulté le 11 juin 2009)
  15. Presse canadienne, « Une nouvelle commission sur la santé », sur lcn.canoe.ca, Canoë inc.,‎ 20 juin 2000 (consulté le 11 juin 2009)
  16. Bilan du Siècle
  17. Presse canadienne, « Québec et Ottawa s'entendent avec les Innus », sur lcn.canoe.ca, Canoë inc.,‎ 6 juillet 2000 (consulté le 11 juin 2009)
  18. André Duchesne et Sylvain Larocque, « Une catastrophe bien gérée », La Presse,‎ 18 juillet 2000, A-1, A-2
  19. Presse canadienne, « Poursuite des négociations entre la SQ et les policiers », sur lcn.canoe.ca, Canoë inc.,‎ 31 août 2000 (consulté le 11 juin 2009)
  20. Charles Côté, « Les Chagnon n'étaient pas là. Quebecor et la Caisse mettent finalement la main sur Vidéotron », La Presse,‎ 24 septembre 2000, E-1
  21. La Presse canadienne, « Trois Second Cup de Montréal sont la cible d'attentat », sur lcn.canoe.ca, Canoë inc.,‎ 5 octobre 2000 (consulté le 11 juin 2009)
  22. Presse canadienne, « La Commission des États généraux sur la langue française débute ses travaux », sur lcn.canoe.ca, Canoë inc.,‎ 1er novembre 2000 (consulté le 11 juin 2009)
  23. Voir l'article Liste des lauréats des prix Félix en 2000
  24. Presse canadienne, « Manifestation devant l'Assemblée nationale contre les fusions forcées », sur lacn.canoe.ca, Canoë inc.,‎ 26 novembre 2000 (consulté le 11 juin 2009)
  25. Voir l'article Élection fédérale canadienne de 2000
  26. Adoption à Québec du projet de loi 99
  27. Voir l'article Affaire Michaud