Whirlpool Corporation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Whirlpool
Image illustrative de l'article Whirlpool Corporation
illustration de Whirlpool Corporation

Création 1911
Fondateurs Frederick Upton et Louis Upton
Personnages clés Jeff M. Fettig
Forme juridique Société cotée en bourseVoir et modifier les données sur Wikidata
Action NYSE : WHR
Slogan La qualité c'est la vie. (1990/2003) - Sensing the difference / Le sens de la différence (depuis 2004)
Siège social Drapeau des États-Unis Benton Voir et modifier les données sur Wikidata (États-Unis)
Activité Appareils électroménagers
Produits Appareil ménager (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Whirlpool (India) (d), Whirlpool (Brazil) (d) et Whirlpool (Germany) (d)
Effectif ~97 000 (2015)
Site web www.whirlpool.com

Chiffre d’affaires en augmentation 18,08 milliards de USD (2006)
Résultat net en augmentation 433 millions de USD (2006)

Whirlpool Corporation (NYSE : WHR) est une entreprise américaine spécialisée dans la conception, la fabrication et la distribution d'appareils électroménagers. Whirlpool est en tête des ventes d'électroménager aux États-Unis et se classe au premier rang mondial devant Electrolux[1]. Elle est dirigée par Jeff M. Fettig depuis 2004.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée en 1911, Whirlpool rachète, au début d'avril 2006, la société Maytag, un concurrent direct, pour 2,6 milliards USD[2]. Le 10 mai 2006, à la suite de cette acquisition, elle annonce qu'elle réduit ses effectifs de 4 500 personnes en Amérique du Nord[2]. En 2006, elle emploie environ 68 000 personnes.

Whirlpool a racheté le département électroménager de Philips en 1990 [3]. Également propriétaire de la marque d'électroménager Laden et de la marque Bauknecht, elle fabrique aussi les appareils électroménagers vendus dans la chaîne de magasins Ikea (fours, réfrigérateurs, etc.).

En août 2006, Whirlpool rachète l'entreprise Maytag (en) pour 2,7 Milliards de dollars. Cette acquisition a permis à Whirlpool de devenir le numéro un du secteur de l'électroménager[4].

En juillet 2014, Whirlpool acquiert 60,4 % de l'entreprise italienne Indesit pour 758 millions d'euros[5].

En mai 2017, Whirlpool revend la marque Scholtès à l'entreprise française Admea dans le cadre d'un recentrage de son activité. Whirlpool était devenue propriétaire de cette marque suite au rachat d'Indesit[6].

Centres de production en Europe[modifier | modifier le code]

Les centres de production en Europe sont les suivants[7] :

  • Yate (Angleterre) : Fabrication de sèche-linge
  • Amiens (France) : Fabrication de sèche-linge, fermeture prévue en juin 2018[8]. Ce site industriel fabrique de l'électroménager depuis 1958 suite à son rachat par Laden. Philips devient le propriétaire du site, le site produit alors des lave-linge à chargement frontal et par le dessus. Le site est devenu la propriété de Whirlpool suite au rachat des activités de Philips dans le gros électroménager. En 1994 le site se met à produire des sèche-linge en plus des lave-linge. En 2002, la production de machines à laver est délocalisée à Poprad en Slovaquie. En 2017, Whirlpool annonce la fermeture de l'usine, depuis 2002 les effectifs n'ont pas cessé de décroître.[9] L'usine existante du groupe à Łódź en Pologne deviendra « le point central » de sa nouvelle plateforme de production de sèche-linge pour la région Europe, Afrique et Moyen-Orient (EMEA), afin de bénéficier de « plus fortes économies d'échelle ». Les prix de production sur le site français sont, selon Whirlpool Corporation, 7,5 % supérieurs à ceux de la Pologne[10]
  • Cassinetta di Biandronno (Italie) : Fabrication de fours, micro-ondes et réfrigérateurs encastrables
  • Naples/Barra (Italie) : Fabrication de machines à laver à chargement frontal
  • Comunanza (Italie) : Fabrication de machines à laver à chargement frontal
  • Sienne (Italie) : Fabrication de congélateurs coffre
  • Wrocław (Pologne) : Fabrication de lave-vaisselle, de fours encastrables et de réfrigérateurs non-encastrables
  • Łódź (Pologne) : Fabrication de cuisinières, réfrigérateurs non-encastrables et de sèche-linge d'ici 2018
  • Radomsko (Pologne) : Fabrication de lave-vaisselle et de machines à laver à chargement frontal
  • Poprad (Slovaquie) : Fabrication de lave-linge

Anciens sites:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir sur usinenouvelle.com.
  2. a et b « Whirlpool coupe 4 500 emplois et ferme trois usines ainsi que des bureaux », La Presse canadienne, 10 mai 2006.
  3. L'Usine Nouvelle, « Whirlpool fait d’Amiens son centre mondial du sèche-linge - Quotidien des Usines », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne)
  4. « Whirlpool rachète Maytag », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  5. Whirlpool prend les commandes du fabricant d'électroménager italien Indesit, La Tribune, 11 juillet 2014.
  6. L'Usine Nouvelle, « Whirlpool cède sa marque Scholtès à Admea et entame son recentrage - Equipements électriques », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne)
  7. « Global Locations (en) Whirlpool Corporation », sur www.whirlpoolcorp.com (consulté le 4 décembre 2016)
  8. Centre France, « Whirlpool ferme son usine à Amiens, les 290 salariés sous le choc », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne)
  9. « Le site Whirlpool, plus d’un siècle d’histoire à Amiens », Courrier picard,‎ (lire en ligne)
  10. Whirlpool va fermer son usine d'Amiens en 2018, lefigaro.fr, 25 janvier 2017
  11. (de) Aus für das Waschmaschinen-Werk, zvw.de, 16 janvier 2012
  12. « L’entreprise ZF change de vitesse et crée 1 000 emplois en Sarre », Le Républicain Lorrain,‎ (lire en ligne)
  13. (it) « Avvio produzione per la Vetri speciali a Trento, dov'era la Whirlpool - Trentino AA/S », ANSA.it,‎ (lire en ligne)
  14. lefigaro.fr, « Whirpool délocalise de la Suède vers l'Italie » (consulté le 27 juillet 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]