Ventilateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec le respirateur artificiel, communément appelé ventilateur par les professionnels de santé.
Ventilateur de plafond.
Ventilateur pour ordinateur, sur un radiateur (ventirad).

Un ventilateur est un appareil destiné, comme son nom l'indique, à créer un vent artificiel, un courant d'air[1].

Les premiers ventilateurs étaient mûs par la force humaine ou animale. De grands ventilateurs centrifuges ont été mus par des machines à vapeur, puis électrique (par exemple pour l'aérage des galeries de mines souterraines. Dorénavant les ventilateurs sont mus par un moteur électrique qui entraîne une hélice ou une turbine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier ventilateur électrique fonctionnant au courant continu a été inventé en 1886 par Schuyler Wheeler (en)[2]. Depuis il n'a cessé de s’améliorer pour être utilisé dans de nombreux appareils domestiques ou industriels, nécessitant un bon refroidissement.

Utilité[modifier | modifier le code]

Les ventilateurs peuvent être utilisés pour tous les fluides compressibles ; ils sont utilisés tant pour le confort que dans l'industrie.

L'été un ventilateur fournit une sensation de fraîcheur à un être humain en facilitant l'évaporation de la transpiration et en homogénéisant la température d'une pièce, mais ne permet pas de baisser la température, les éléments moteurs au contraire dégagent un peu de chaleur (La « chaleur ressentie » est fonction de la température mais elle diminue avec la vitesse de l'air, ce qui explique que, l'été le déplacement d'air, provoqué par un ventilateur, va rafraîchir les personnes en accélérant l'évaporation de la transpiration[a] alors que si le temps est froid et humide il va les frigorifier[b].

  • Les ventilateurs permettent la ventilation des bâtiments, des ouvrages routiers, etc.
  • Élément d'une forge portative, le ventilateur centrifuge est ou était souvent actionné par une manivelle.
  • On utilise les ventilateurs dans divers domaines en créant un flux d'air permettant de maintenir une température acceptable dans certains environnements, notamment en informatique[c].

Types[modifier | modifier le code]

Il existe deux grands types de ventilateurs :

  1. les ventilateurs hélicoïdaux (ou axiaux) : Ils sont constitués de deux parties statiques, le distributeur et le diffuseur, plus une partie mobile l'hélice propulsée par le moteur. Le fluide arrive par le distributeur et l'hélice projette le fluide sur le diffuseur. Sur les ventilateurs à usage domestique le distributeur et le diffuseur sont souvent absents.
  2. les ventilateurs centrifuges : Ils sont constitués de deux parties principales : une roue à aubes entraînée par un moteur tourne dans un stator épousant la roue, ce stator comporte deux ouvertures, la première alimente la partie centrale de la roue en fluide, lequel pénètre par dépression et est soufflé par effet centrifuge par le deuxième orifice.
    Ils permettent d’atteindre une pression par accélération de l’air dans des roues à aubes en rotation puis par décélération dans les diffuseurs à large rayon de courbure. Ces ventilateurs permettent une régulation modulée du débit d’air en maintenant une pression constante par simple action d’une vanne en aspiration.
  3. Les ventilateurs colonne sont des ventilateurs verticaux en forme de colonne.
  4. Il existe d'autres types de ventilateurs, par exemple le ventilateur sans pales apparentes, le Air Multiplier de la société Dyson. Ce ventilateur est constitué d'un pied surmonté d'un simple anneau. Le flux engendré par le moteur et les pales situés dans le pied est dévié dans l'anneau puis projeté. Il ne présente pas de pièces mécaniques mobiles visibles.
    Les flyers sont de petits ventilateurs manuels qui fonctionnent généralement avec des piles populaires telles LR6.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par évaporation de la sueur générée par le corps.
  2. Le courant d'air renouvelle en permanence la mince couche d'air isolant à proximité de la peau et l’humidité augmente le transfert thermique.
  3. Voir refroidissement à air.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Ventilateur » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. The Electric Fan, sur edisontechcenter.org, consulté le 25 juin 2017

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]