Ikea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ikea
logo de Ikea
Logo d'IKEA
illustration de Ikea
Magasin IKEA à Ashton-under-Lyne au Royaume-Uni

Création 1943 à Älmhult (Suède)
Fondateurs Drapeau : Suède Ingvar Kamprad
Forme juridique Entreprise privée contrôlée par une fondation de droit néerlandais
Siège social Delft[1]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Direction Drapeau : Suède Jesper Brodin (PDG de INGKA Holding)

Drapeau : Suède Jon Abrahamsson Ring (PDG de Inter IKEA Holding)

Actionnaires Ingvar Kamprad
Activité Commerce de détail
Produits Mobilier
Société mère Drapeau de la Suède Drapeau du Liechtenstein Stichting INGKA Foundation (Magasins et usines)

Drapeau des Pays-Bas Inter IKEA Holding (Propriété intellectuelle d'IKEA)

Effectif 208 000 (2018)
Site web www.ikea.com

Chiffre d'affaires en augmentation 38,8 milliards d'euros en 2018

Ikea, acronyme de Ingvar Kamprad Elmtaryd Agunnaryd[2], est une entreprise d'origine suédoise dont le siège social se trouve à Delft aux Pays-Bas, spécialisée dans la conception et la vente de détail de mobilier et objets de décoration prêts à poser ou à monter en kit.

Créé en 1943 par Ingvar Kamprad, le groupe Ikea est sous la tutelle depuis 1982, d'une part, d'une fondation de droit néerlandais, INGKA Holding B.V., détentrice des magasins et des usines, et d'autre part, d'une entreprise privée de droit néerlandais, Inter IKEA Holding B.V., détentrice des franchises et de la marque[3].

Les meubles Ikea sont tous dessinés par des designers dans la ville du premier magasin, Älmhult et 60 % des produits vendus par Ikea proviennent de l’Union européenne (UE)[4].

Le groupe Ikea est basé sur une structure juridique et financière complexe qui, d'après l'Union européenne, lui a permis d'éviter plus d'un milliard d'euros de taxes sur la période 2009-2014[5],[6]. Il est contrôlé par différentes fondations basées aux Pays-Bas, au Luxembourg et au Liechtenstein[7].

Au titre de son exercice 2015-2016, le groupe suédois a réalisé une hausse globale de 7 % de son chiffre d'affaires, pour atteindre 34,2 milliards d'euros[8]. Dans ses 422 magasins répartis dans cinquante pays (en 2018)[9], l'entreprise a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 38,8 milliards d'euros[9]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ingvar Kamprad, fondateur de Ikea, ici en 2005.

L'acronyme Ikea a été créé à partir des premières lettres du nom du fondateur de la marque (Ingvar Kamprad), du nom de la ferme de ses parents (Elmtaryd) et du nom de son village (Agunnaryd)[10].

Ingvar Kamprad, fils de paysans, a la fibre du commerce très jeune. Dès l'âge de sept ans, il vend des allumettes qu'il livre à vélo. Puis, pendant une dizaine d'années, il complète son assortiment en achetant en gros du poisson, des graines, des stylos, des cadres, des articles de décoration et de papeterie qu'il stocke dans son abri de jardin avant de les revendre. Face au développement de son activité, il s'associe au laitier et profite de la tournée de ce dernier en camionnette pour accroître sa clientèle[11]. Le , Kamprad inscrit le nom de son entreprise Ikea au registre de commerce suédois[12].

Le porte-à-porte étant une méthode de vente peu adaptée à ses ambitions, Kamprad décide de faire de la réclame dans la presse locale et de travailler avec un catalogue de vente par correspondance en 1945. Les premiers meubles (fabriqués par des artisans locaux) sont proposés en 1947. Il lance en 1949 la brochure de vente par correspondance Ikea news[13]. Devant le succès de ce produit, Kamprad décide de se consacrer exclusivement à la vente de meubles en 1951. En 1953, il achète un atelier de menuiserie dans la ville voisine d'Älmhult (où se trouve toujours le centre stratégique du groupe, à savoir la conception des collections) et le convertit en salle d'exposition de meubles. En court-circuitant les intermédiaires, il propose des tarifs très compétitifs mais doit faire face au boycott des fabricants de meuble (pressions exercées sur ses fournisseurs par ses concurrents), si bien qu'en 1955, l'entreprise fait le pari de concevoir le mobilier et de se lancer dans son propre design. Kamprad ayant observé que la rationalisation de la fabrication touchait peu les produits domestiques, il décide de les développer selon la devise « FFF », c'est-à-dire la « fonctionnalité », la « forme » et la « facilité » à être produit. En 1956, la formule qui fera la marque de fabrique de l'entreprise apparaît : les meubles sont livrés en paquets plats et sont montés par l'acheteur. Le premier magasin ouvre à Älmhult le [14].

Afin de réduire les coûts, Kamprad décide en 1960 de faire fabriquer ses meubles en Pologne[15]. Ikea est très vite devenue une entreprise mondialisée puisqu'elle s'est tournée dès 1961 vers la Pologne pour la fabrication en série. Les fonctions stratégiques de la multinationale sont en revanche toujours à Älmhult (Suède). Ikea compte aujourd’hui 1 220 fournisseurs dans cinquante-cinq pays, dont un tiers environ se trouvent en Asie[16]. En 2001, la Chine devient le premier fournisseur de l'enseigne avec 18 % des produits du groupe. La marque peut pourtant avancer le « Design and Quality - Ikea of Sweden » puisque les meubles sont dessinés en Suède, où 7 % d'entre eux sont fabriqués[17],[18].

Ingvar Kamprad, le fondateur de Ikea, meurt le à l’âge de 91 ans[19],[20].

En , Ikea annonce son intention de licencier 7 500 de ses 160 000 salariés pour « rendre l'organisation plus souple et moins bureaucratique et faire face à la croissance des coûts[21]. »

Concept et image[modifier | modifier le code]

Section d'éclairage d'un magasin en Russie, avec les noms des produits en russe.

Le concept de Ikea repose sur le libre-service de la grande distribution et sur le meuble en kit, emballé depuis 1956 dans un « paquet plat », moins cher à produire et à transporter et plus simple pour le client à rapporter lui-même à son domicile. Cette chasse aux coûts est synthétisée dans le Testament d'un négociant en meubles écrit par Kamprad et remis à tous les nouveaux employés[18]. Les produits sont présentés dans un catalogue distribué à 220 millions d'exemplaires. Il s’agit du troisième ouvrage le plus publié au monde après la Bible et le Petit Livre rouge. Le premier catalogue Ikea est publié en 1951[22]. Distribué à 250 000 exemplaires, ce n'est alors qu'une insertion publicitaire de neuf pages dans un journal suédois. Les légendes des photos sont écrites par le fondateur lui-même.

Dans le magasin, les clients se voient imposer un parcours, qui les oblige à découvrir l'ensemble des produits mis en situation pour susciter l'achat impulsif[23]. Ikea développe parmi les premiers en Europe les services autour du magasin pour prolonger la durée de la visite. Ainsi, une cafétéria est implantée dans chaque magasin, et sert des plats suédois qui sont également proposés dans une boutique alimentaire après les caisses, ne réalisant pas une part importante du chiffre d'affaires des magasins directement, mais propose un service supplémentaire aux clients qui ne seront plus obligés de quitter l'établissement pour manger et ainsi profiter au mieux[23].

L'image de la marque d'une offre à bas prix s'appuie sur la communication autour d'un fondateur dépeint comme économe et simple[24], qui s'allie à un design suédois au bois blond et aux lignes épurées.

L'identité suédoise de Ikea est affirmée dans la reprise des couleurs nationales par le logo, par les noms des produits, composés d'un seul mot et pour la plupart d’origine suédoise, danoise, finnoise ou norvégienne[25]. Bien qu’il y ait des exceptions, il existe un système de nomenclature reposant sur des noms de lieux ou fleuves scandinaves par exemple. Duktig (« bien élevé ») est une ligne de jouets pour enfants, Oslo est le nom d'un lit, Jerker (un nom suédois masculin) est un bureau, Kassett est un meuble de rangement. Une variété de meubles de bureaux est nommée Effektiv (« efficace »). Skärpt (« aiguisé ») est une ligne de couteaux de cuisine.

Comme la conception des meubles, le suivi des tendances est internalisé. Des sociologues salariés identifient les modes de vies émergents (allongement du temps de résidence des enfants chez leurs parents, diversité des structures familiales, diminution des espaces de résidence, etc.[18]). Les designers s’appuient par ailleurs sur l’utilisation de boîtes à idées mises à disposition dans les magasins. Ils s’attachent à faire écho à la culture de différentes régions de la planète et sont issus d'origines différentes (Kenya, Suède, Suisse, Japon...)[26]. Ainsi les Italiens, férus de chaussures, ont poussé les Suédois à proposer des meubles ad hoc de rangement, donnant naissance aux célèbres armoires à chaussures[22].

[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Au niveau hiérarchique, il existe huit niveaux entre le PDG du groupe et un employé de magasin. Au sein d'un magasin, l'organisation est la suivante : le directeur du magasin, des responsables de département: ressources humaines, administratif (business navigation operational manager), restaurant (Ikea food manager), l'équipe commerciale (responsables des départements vente, logistique, communication et aménagement et relations client). Dans chaque département, des responsables de services sont assistés par des collaborateurs. Dans le département vente, les responsables des différentes familles de produits (les shopkeepers) sont présents dans chacun des rayons[réf. souhaitée].

L'espace de vente des magasins est divisé en trois zones distinctes :

  • l'exposition, où tous les meubles sont présentés en situation au sein de pièces types (séjour, chambre, cuisine…) ;
  • le libre service marché, où se trouve tout ce qui peut compléter l'ameublement : du petit objet de décoration au tapis, en passant par les lampes ;
  • le libre service meuble, où sont à retirer la plupart des meubles vus à l'exposition.

Direction[modifier | modifier le code]

En , Jesper Brodin est nommé P-DG de Ikea. Il remplace Peter Agnefjäll P-DG de la société depuis 2013. Il avait lui-même succédé à Mikael Ohlsson[27],[28].

Services[modifier | modifier le code]

Ikea propose des services pour aménager sa cuisine, notamment Ikea HomePlanner, un logiciel de modélisation tridimensionnelle qui permet de dessiner sa cuisine en trois dimensions à partir de modèles de meubles proposés par l'enseigne.

Dans la plupart des magasins, une épicerie suédoise appelée en interne Swedish Food Market propose une gamme de produits alimentaires à connotation suédoise (saumon, vin chaud, boulettes de viande surgelées), et quelques produits grand public.

À partir de 1959, Ikea commence à ouvrir des restaurants dans certains de ses magasins avec pour objectif de sustenter les clients pendant leurs achats. En 2016, cette activité pèse 1,8 milliard d'euros dans le monde, soit 5,4 % de son chiffre d'affaires, entre 15 % et 20 % des clients venant chez Ikea uniquement pour se restaurer[29]. 550 millions de boulettes de viande sont ainsi servies par an à l'échelle de la planète[30].

Politique sociale et environnementale[modifier | modifier le code]

Le groupe vante un management proche du salarié, à travers la collaboration et la solidarité entre employés, le respect et le tutoiement, la parité[23], etc. Des salaires les plus bas supérieurs de 11 % au SMIC[31] et des avantages comme un treizième mois, une mutuelle et des restaurants d'entreprise permettent à Ikea de présenter un taux de 79 % de salariés satisfaits de leur travail dans son rapport sur le développement durable de 2009[18]. Mais plusieurs mouvements sociaux, notamment en France et en Turquie, des accusations de violations des droits syndicaux dans plusieurs pays par l'UNI global union, et en France la surveillance des salariés et des clients[a], s'opposent à l'image du « modèle suédois »[33]. L'accord-cadre signé en avec l’International Federation of Building and Wood Workers (IFBWW) prévoit qu'en cas de problèmes constatés, leur résolution doit se faire en interne[17].

En 1994, à la suite de l'achat de tapis fabriqués par des enfants au Pakistan, Ikea a entamé une large réflexion sur ses collaborations avec ses sous-traitants. Cela aboutira à la création d'un code de conduite applicable à tous ses fournisseurs, excluant notamment le travail des enfants[34]. S'il existe un code de conduite dans les domaines de l'environnement et du travail (l’IWAY), qui s'appuie en grande partie sur les législations locales, ses garanties ne sont pas toujours respectées, notamment le droit de s’associer en syndicat[17].

Ikea est le troisième plus gros consommateur de bois au monde derrière Home Depot et Lowe's[35]. En 2012, l'entreprise a utilisé 13,56 millions de m3 de bois dont 23 %[36] répondant au label FSC, garantissant une gestion durable des forêts. En 2013, plus de 30 % du bois utilisé par Ikea était certifié par ce même label[37]. Ikea a développé des partenariats dans les années 1990 avec le Fonds mondial pour la nature (WWF) et Greenpeace[38]. Swedwood, une filiale de Ikea a ainsi pour objet la reforestation[39].

Structure juridique et financière[modifier | modifier le code]

La holding propriétaire (Inter Ikea Systems BV) est basée aux Pays-Bas comme une fondation charitable qui n'a pas l'obligation de publier ses résultats complets. C'est une société à but lucratif[24]. C'est à cette holding qu'appartiennent la marque et la propriété intellectuelle de tous les produits Ikea. Cette holding est elle-même détenue par Inter Ikea Holding, enregistrée au Luxembourg. Des royalties de 3 % du prix de vente de tous les produits lui sont reversées directement. Cette holding est détenue par Interogo, une fondation basée au Liechtenstein dont le propriétaire est la famille Kamprad elle-même[40].

Les magasins franchisés sont gérés par Ikea Group qui appartient à Ingka Holding, une société néerlandaise. Celle-ci est à son tour la propriété de Stichting Ingka Foundation, une fondation à but non lucratif et exemptée d’impôts[40].

Implantations[modifier | modifier le code]

Les pays où Ikea est implanté.
Légende :
  • Présence de Ikea

  • Ouvertures futures
  • Ikea possède des magasins en Europe, Amérique du Nord, Moyen-Orient, Asie et Océanie.

    Implanté depuis 1978 aux Pays-Bas, Ikea Netherlands y a ouvert douze magasins.

    En Belgique depuis 1984, Ikea Belgium en a huit autres.

    Au Canada, on compte douze magasins, le plus grand Ikea de l'Amérique du Nord est situé à Montréal (Québec), dans l'arrondissement de Ville-St-Laurent.

    Le plus grand magasin d'Europe est implanté à Stockholm (55 200 m2). Il a ouvert ses portes en 1965.

    Ikea ouvre son premier magasin en Croatie en 2014[41].

    Quelques années plus tard, Ikea ouvre son premier magasin en Serbie le [42].

    Ikea possède un magasin en Thaïlande, à Bang Na dans la banlieue de Bangkok[43]. Ikea a ouvert son premier magasin en Afrique en 2013 en Égypte au Caire. Ikea a ouvert son premier magasin au Maroc le à Casablanca.

    Allemagne[modifier | modifier le code]

    Depuis 2017, Ikea compte cinquante-quatre magasins en Allemagne.

    Belgique[modifier | modifier le code]

    Entrepôt de Ikea d'Anderlecht.

    Canada[modifier | modifier le code]

    Au début des années 2000, Ikea Canada possédait seulement cinq grands magasins de meubles. Les ventes connurent un essor incroyable. En 2001, la compagnie décida donc d'ouvrir sept nouveaux magasins pour atteindre un total de douze. Ci-après l'emplaçement des magasins et centres de collecte Ikea par province:

    Alberta[modifier | modifier le code]

    Colombie-Britannique[modifier | modifier le code]

    La filiale a atteint le milliard de dollars pour l'exercice 2005.

    Le centre de distribution de Ikea pour l’Est du Canada est situé à Brossard, au Québec, près de l'autoroute 10 et 30, pas très loin de la succursale de Boucherville.

    En 2012, une rumeur voulant que le magasin Ikea de la ville de Québec, qui a fermé ses portes en 1996, rouvre dans le secteur de Lévis/St-Romuald, à proximité des autoroutes 20 et 73, a fait beaucoup jaser, car plusieurs habitants de la région de Québec et de l'est du Canada doivent se déplacer jusqu'à Boucherville. Pour cette raison, plusieurs souhaitent son retour dans la région de Québec mais malheureusement ce n'est pas prévu pour le moment, selon une porte-parole[44].

    Le , Ikea Canada annonce que d'ici la fin de 2015, deux centres de collecte pour les marchandises commandées en ligne seront implantés à London (Ontario) et à Québec, dans le secteur Ste-Foy (Québec). Il s'agit d'un projet pilote pour la compagnie[45].

    Actuellement, il n'y a aucun magasin Ikea dans l'Est du Québec et dans les maritimes.

    Le , Ikea Canada annonce qu'un magasin authentique — avec tous les services réguliers normalement offerts dans un magasin Ikea traditionnel — sera construit à Darmouth, en banlieue d'Halifax en Nouvelle-Écosse.

    Le , Ikea Canada annonce son retour dans la ville de Québec avec la construction prochaine d'un vrai magasin Ikea de taille complète à Ste-Foy, à l'intersection des Autoroutes 40 et 540, sur la rue Blaise-Pascal. L'ouverture est prévue pour l'été 2018[46].

    Manitoba[modifier | modifier le code]

    Le tout premier magasin Ikea du Manitoba ouvre ses portes dans la ville de Winnipeg en .

    Ontario[modifier | modifier le code]

    Région de Toronto :

    Ailleurs en Ontario :

    • Burlington, ouvert en 1991. Ce magasin est situé près du siège social de Ikea Canada.
    • Ottawa Le Ikea d'Ottawa fut ouvert en 1979 au centre commercial Pinecrest. Il a été entièrement relocalisé et modernisé dans le même centre commercial. Il a rouvert ses portes le . Il était alors devenu le plus grand du Canada jusqu'à ce que la succursale de Montréal le dépasse en superficie avec les rénovations majeures et l'agrandissement de 2012.

    Québec[modifier | modifier le code]

    • Montréal : Le premier magasin Ikea de Montréal a ouvert ses portes en décembre 1982 dans le centre commercial Place Alexis-Nihon, au centre-ville, occupant alors le 3e étage. À la suite d'un manque de places de stationnement et face à la popularité croissante de Ikea, le magasin a déménagé en sur le boulevard Cavendish dans l'arrondissement de Ville Saint-Laurent, en bordure de l'autoroute 40 (Transcanadienne). Entre 2012 et 2013, il fut entièrement rénové et agrandi, passant de 22 062 à 43 636 m2 (469 694 pieds carrés) pour ainsi devenir le plus grand magasin Ikea d'Amérique du Nord, dépassant celui d'Ottawa, qui détenait le titre depuis 2011. Le restaurant est passé de deux cents à six cents places assises, et on y compte plus de mille quatre cents places de stationnement[47].
    • Boucherville : Le deuxième Ikea du Québec y a ouvert ses portes en . Il est également situé dans la région métropolitaine de Montréal, sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, dans le Carrefour de la Rive-Sud en bordure de la très achalandée autoroute 20. Ce centre commercial extérieur doit son existence à Ikea, qui fut le premier à s'y installer. Des travaux d'agrandissements de l'entrepôt furent réalisés fin 2012 et début 2013 — en même temps que les travaux faits à la succursale de Montréal — afin de contenir plus de marchandises en stock. Ce magasin est très achalandé, en plus d'accueillir un très grand nombre de clients de l'est du Canada, qui ne possèdent pas de magasins Ikea pour le moment.
    • Québec : Il y avait un vrai magasin Ikea à Québec dans le centre commercial Lebourgneuf (démoli en 2001) jusqu'en . Le premier centre de collecte Ikea pour les commandes faites en ligne ouvre à Québec dans le secteur Sainte-Foy le , dans un ancien supermarché Maxi. Cependant, il ne s'agit pas d'un vrai magasin Ikea avec tous les services que l'on retrouve normalement dans un magasin Ikea complet. Dans ce centre de collecte, on y retrouve seulement une sélection de 99 produits sélectionnés parmi les plus populaires, et des stations de commandes en ligne avec des ordinateurs sont disponibles pour placer les commandes. On n'y retrouve pas de restaurant Ikea, ni de bistro, ni d'épicerie suédoise, ni la plupart des accessoires tels que chandelles, cadres, tissus. Cependant. étant donné le succès du centre de collecte de Ste-Foy, le , Ikea annonce la construction prochaine d'un vrai magasin Ikea à Sainte-Foy, à l'intersection des Autoroutes 40 et 540, sur la rue Blaise-Pascal. L'ouverture très attendue du magasin Ikea à Québec, le [48], attire une foule monstre. Deux heures avant l'ouverture des portes, la file d'attente est évaluée à trois mille personnes, dont certaines arrivées le soir précédent[49].

    Corée du Sud[modifier | modifier le code]

    Le magasin Ikea de Gwangmyeong.

    La Corée du Sud compte deux magasins dont le plus grand Ikea du monde situé à Goyang avec 164 000 m2.

    États-Unis[modifier | modifier le code]

    Le magasin Ikea de Bloomington.

    Il existe trente-huit magasins Ikea aux États-Unis.

    Finlande[modifier | modifier le code]

    La Finlande compte six magasins dont deux situés dans le Grand Helsinki.

    France[modifier | modifier le code]

    Les entrailles de l'Ikea de Roques (Haute-Garonne).

    La filiale française Meubles Ikea France SAS[50] (avant 2014 Meubles Ikea France SNC) possède trente-quatre magasins ouverts en France. Le premier magasin a ouvert en 1981 à Bobigny. En 2009, la FNAEM a confirmé qu'Ikea était devenu le numéro 1 du meuble en France[51] avec une part de marché de 15,7 %. En 2013, Ikea possède une part de marché de 17,9 % et un chiffre d'affaires de 2,39 milliards d'euros[52]. En 2017 Ikea France a réalisé un chiffre d'affaires de 2 756 M€, dégagé un résultat de 77 M€ et employé 9 758 personnes[53].

    Les principaux concurrents de Ikea dans le secteur du jeune habitat en France sont Conforama, But, Fly et Alinéa.

    Nommé en , Walter Kadnar prend la direction de la filiale française de Ikea le [54],[55].

    En 2018, la justice française reconnait l'existence d'un « système […] à grande échelle » établi par Ikea pour se renseigner sur des candidats à l’embauche et sur ses salariés. Ces informations provenant en partie d’une consultation illicite des fichiers de la police et de la gendarmerie. Quinze personnes pourraient être renvoyées devant une juridiction pénale, parmi lesquelles cinq policiers et deux anciens patrons de la chaine de magasin en France : Jean-Louis Baillot (en poste de 1996 à 2009) et son successeur Stefan Vanoverbeke[56].

    En , Ikea France ouvre son premier magasin en centre ville à Paris. Doté d'une superficie de 5 000 m2, ce magasin est quatre fois plus petit que les magasins traditionnels situés en périphérie des villes.

    Données Verif[57].
    2015 2016 2017 2018 2019 2020
    Chiffre d'affaires en millions d'euros 2 455 2 687 2 756 2 836 3 006
    Résultat net en millions d'euros + 43 + 64 + 77 + 73 + 75
    Effectif moyen annuel 9 014 9 401 9 758 10 064 10 099

    Grèce[modifier | modifier le code]

    La Grèce compte cinq magasins dont deux à Athènes et son agglomération[58].

    Hong Kong[modifier | modifier le code]

    Le premier magasin ouvre à Hong Kong (quand cette dernière était encore une colonie britannique) à Tsim Sha Tsui. Ce magasin d'origine a ensuite été déplacé. Depuis 2007, Ikea a trois magasins à Hong Kong: Causeway Bay, Kowloon Bay, Shatin et un entrepôt à Sheung Shui. Tous sont des franchises appartenant à Dairy Farm International Holdings. Le magasin de Shatin a été agrandi en . À l'été 2010, le magasin de Kowloon Bay a été déplacé de Telford Plaza à Megabox. Avec une superficie de 14 000 m2, c'est le plus grand magasin Ikea de Hong Kong.

    Inde[modifier | modifier le code]

    Après une première tentative infructueuse en raison d'une loi sur les investissements étrangers, Ikea s'implante en Inde une deuxième fois. Son premier magasin ouvre en 2018 à Hyderabad[59].

    Israël[modifier | modifier le code]

    Le magasin Ikea de Nethanya.

    Ikea, qui s'écrit איקאה en hébreu, possède trois magasins (franchises) en Israël.

    Magasins
    Implantation Année d'ouverture Surface de vente Notes
    Netanya Avril 2001 2 000 m2 Premier magasin Ikea ouvert en Israël, accueillant jusqu'à sept mille clients par jour, qui ont été entièrement détruit par un gigantesque incendie, au matin du samedi 5 février 2011 [60]
    Rishon LeZion 2010 ?
    Kiryat-Ata 11 mars 2014 ? [61]

    Italie[modifier | modifier le code]

    L'Italie compte vingt et un magasins dont trois situés à Milan et deux à Rome, la capitale. Le premier magasin Ikea ouvre en 1989 à Cinisello Balsamo, près de Milan.

    Pologne[modifier | modifier le code]

    Le magasin Ikea de Bydgoszcz.

    La Pologne compte onze magasins dont trois situés dans la capitale Varsovie.

    Ikea Wrocław est le plus grand magasin Ikea de Pologne avec une surface de vente de 37 705 m2[62].

    Ikea Varsovie-Janki est situé à Janki, douze kilomètres au sud-ouest de la capitale polonaise. Premier Ikea ouvert en Pologne, en 1990[63].

    République tchèque[modifier | modifier le code]

    Le magasin Ikea de Prague-Černý Most.

    La République tchèque compte quatre magasins dont deux situés dans la capitale Prague.

    Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

    Le Royaume-Uni compte vingt et un magasins dont quatre situés dans le Grand Londres, deux en Écosse, un au Pays de Galles et un en Irlande du Nord.

    Serbie[modifier | modifier le code]

    Ikea compte un magasin en Serbie, à Belgrade qui a ouvert ses portes le . Il se situe au Sud-Est de Belgrade, au 11, rue Astrid Lindgren 11231 Belgrade[64].

    Suisse[modifier | modifier le code]

    Le premier magasin Ikea hors de Scandinavie ouvre ses portes à Spreitenbach, près de Zurich en 1973. La Suisse compte neuf magasins dont deux situés en Suisse romande et un en Suisse italienne.

    Un magasin est situé à Aubonne, dans le canton de Vaud, depuis 1979. D'une surface de 22 500 à 27 500 m2, il est le premier magasin en Suisse romande[65].

    Ikea Industry[modifier | modifier le code]

    Ikea Industry (en) est la filiale industrielle de Ikea qui regroupe les activités anciennement réalisées par Swedwood et Swedspan. Cette filiale produit des meubles en bois (en bois massif, panneaux de fibres de bois, panneaux de particules ou panneaux de fibres à haute densité)[66].

    Sites de production[modifier | modifier le code]

    Pologne[modifier | modifier le code]

    La Pologne est la plus importante base industrielle pour Ikea Industry. Les sites de production se situent dans les villes de : Babimost, Chociwel, Goleniów, Konstantynów, Lubawa, Orla, Resko, Skoczów, Stalowa Wola, Stepnica, Wielbark, Zbąszynek et Zbąszyń.

    Suède[modifier | modifier le code]

    Russie[modifier | modifier le code]

    Slovaquie[modifier | modifier le code]

    Chine[modifier | modifier le code]

    États-Unis[modifier | modifier le code]

    • Danville : fermeture prévue pour . L'activité serait délocalisée en Europe et entrainerait la perte de 300 emplois[68]

    Portugal[modifier | modifier le code]

    France[modifier | modifier le code]

    Usine de Lure.
    • Lure : ancienne usine Isoroy rachetée en 2010 puis vendue à P3G Industries en 2019[69]

    Hongrie[modifier | modifier le code]

    Lituanie[modifier | modifier le code]

    Scandales[modifier | modifier le code]

    Accident domestique mettant en cause du mobilier Ikea[modifier | modifier le code]

    Commode Malm

    En , l’agence américaine de sécurité des consommateurs (CPSC) annonce que depuis 1989, cinq personnes ont été tuées et trente et une blessées lors de quarante et un accidents au total impliquant les commodes Malm. Selon le CSPC, si les commodes Malm n’ont pas été fixés au mur, ces meubles sont instables « posant un risque majeur de basculement (...) qui peut conduire à la mort ou à des blessures graves d’enfant »[71].

    Parmi les cinq morts figurent trois enfants américains de moins de deux ans écrasés par une commode Malm. En 2014, un garçonnet s'est retrouvé écrasé entre la commode Malm et son lit. Sa mère l'a découvert « le visage pourpre et le corps irrémédiablement immobile »[72]. En 2016, deux autres enfants sont morts dans des circonstances identiques[73].

    Lampe Smila

    En , au Royaume-Uni, la lampe murale Smila a causé la mort par strangulation d'« un enfant de 16 mois (...) après s'être enroulé le cordon de la lampe autour du cou »[74],[75].

    Chaise Mysingsö

    En , Ikea retire la chaise de plage pliante Mysingsö, car des clients de Finlande, d'Allemagne, des États-Unis, du Danemark et d'Australie ont indiqué avoir subi des blessures car la chaise peut s'écrouler[76].

    Vélos Sladda

    Le , Ikea rappelle les vélos Sladda car deux personnes ont été légèrement blessées en raison du saut de la chaîne. Il y a eu en tout onze incidents de ce genre dans le monde[77].

    Optimisation fiscale[modifier | modifier le code]

    En 2011, un documentaire met en évidence les montages financiers qui permettraient au groupe Ikea d’échapper aux impôts, notamment via une fondation basée au Liechtenstein[78]. En France, la filiale du groupe utilise la loi Girardin permettant de déduire de ses impôts les investissements effectués en outre-mer[79].

    En , des documents obtenus par un consortium de journalistes montrent qu’un dispositif existant depuis les années 1970 permet au groupe d’être exonéré d’impôts sur tous les revenus liés à la propriété intellectuelle de Ikea[80].

    À la suite de ces révélations, le fondateur de Ikea, Ingvar Kamprad, a déclaré que l’entreprise a néanmoins toujours été respectueuse des lois[81].

    Ikea est accusé en d'avoir échappé à un milliard d'euros d’impôts de 2009 à 2014, en recourant à des circuits financiers complexes entre plusieurs pays de l'union[82].

    Le , la Commission européenne annonce l'ouverture d'une enquête sur des avantages fiscaux accordés à l'enseigne par les Pays-Bas[83].

    Publicités sans femmes en Arabie Saoudite et en Israël[modifier | modifier le code]

    En , la direction de Ikea a été contrainte de s'excuser après la publication de son catalogue saoudien, dans lequel les femmes sont volontairement retirées des photographies où sont présentées les produits à vendre, alors que les hommes restent présents. Cette mesure, destinée à s'adapter à la culture du pays, a d'autant plus suscité la polémique qu'Ikea est un groupe suédois, pays réputé pour l'égalité des sexes[84].

    De même en 2017, un catalogue Ikea est spécialement distribué afin de séduire un public juif haredim (ultra-orthodoxes). Celui-ci soulève des débats autour du prosélytisme et de la discrimination féminine. Ikea a de nouveau dû présenter des excuses[85].

    Scandales alimentaires[modifier | modifier le code]

    En , l'entreprise a reconnu que les tartes au chocolat vendues dans vingt-trois pays étaient potentiellement contaminées[86]. Les analyses ont montré qu'elles contenaient des bactéries d'une contamination de matière fécale. En France, Ikea a vendu six mille tartes possiblement contaminées par des bactéries fécales[87]. L'entreprise est également touchée par le scandale de la découverte de viande chevaline[88]. Néanmoins ce scandale n'a nullement affecté les magasins du Canada et des États-Unis.

    En , il est révélé par le gouvernement suédois que les boulettes de viande «köttbullar» sont en fait d'origine turque et non suédoise[89].

    Espionnage des salariés[modifier | modifier le code]

    Le , trois dirigeants de Ikea France sont mis en examen. À cette occasion Ikea France en tant que personne morale est également mise en examen. Stefan Vanoverbeke, l'ex-PDG de la société[90], Jean-Louis Baillot, son prédécesseur, et Dariusz Rychert, directeur financier, ont été mis en examen pour complicité de collecte de données à caractère personnel et complicité de violation du secret professionnel. Ces événements ont eu lieu dans le cadre d'une enquête plus vaste pour soupçons d'espionnage illicite de salariés et de clients[91].

    Après plusieurs années d'enquête, le parquet de Versailles réclame en le renvoi devant le tribunal correctionnel d'une quinzaine de personnes, dont Jean-Louis Baillot et Stefan Vanoverbeke, ainsi que de l'entreprise Ikea France elle-même[56].

    Opposition à la politique de tolérance de l'entreprise[modifier | modifier le code]

    En , les évêques catholiques polonais ont dénoncé « l'endoctrinement LGBT » exercé par le groupe suédois Ikea, et ont pris la défense d'un salarié limogé[92], Tomasz K, qui avait cité des passages de l'Ancien Testament indiquant notamment que les homosexuels « seront mis à mort, leur sang retombera sur eux »[93].

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    Notes[modifier | modifier le code]

    1. La révélation des agissements de l'entreprise dans ce domaine a contraint la société à se séparer en 2012 de quatre dirigeants de la branche française[32].

    Références[modifier | modifier le code]

    1. (en) « Terms of use ».
    2. L'acronyme est tiré de Ingvar Kamprad : nom du fondateur, Elmtaryd : la ferme familiale, et Agunnaryd son village natal.
    3. Xavier de Jarcy, « La vie Ikea », Télérama, .
    4. « Développement durable, IKEA ne se démonte pas ! », sur consoglobe.com (consulté le 13 septembre 2019).
    5. Lucinda Shen, « Ikea Has Been Accused of Avoiding 1 Billion Euros in Taxes », sur fortune.com (consulté le 14 janvier 2017).
    6. « Greens-EFA letter to Commissioners Vestager and Moscovici - Ikea report », sur greens-efa.eu, (consulté le 16 février 2016).
    7. « Inter Ikea Group Organisation », sur ikea.com (consulté le 2 mai 2015).
    8. Reuters, « Chiffre d'affaires record pour Ikea », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 6 février 2017).
    9. a et b « Données et chiffres IKEA 2018 - IKEA », sur IKEA /MA/EN (consulté le 28 juin 2019).
    10. « Que signifie Ikea ? », sur ikea.com.
    11. (en) Kate Gillespie, H. David Hennessey, Global Marketing, Cengage Learning, , p. 516.
    12. (en) Margaret Maggard, Guide to private fortunes, Taft Group, , p. 307.
    13. Lewis 2005, p. 52.
    14. Lewis 2005, p. 53-56.
    15. Lewis 2005, p. 85.
    16. Naïri Nahapétian, « Ikea : un modèle low cost »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Alternatives économiques.
    17. a b et c Olivier Bailly, Jean-Marc Caudron et Denis Lambert, « Ikea en Inde, un emploi démontable », Le Monde diplomatique, .
    18. a b c et d Nathalie Brafman, « Le système Ikea : l'obsession des économies », Le Monde,‎ (lire en ligne).
    19. « Le fondateur de Ikea Ingvar Kamprad est mort à l'âge de 91 ans », sur rts.ch, (consulté le 8 janvier 2019).
    20. « Ingvar Kamprad, le fondateur de Ikea est mort à l'âge de 91 ans », LCI (consulté le 8 janvier 2019).
    21. « Montpellier : les salariés d'Ikéa débrayent pour protester contre leurs conditions de travail », Midi libre (consulté le 9 avril 2019)
    22. a et b « Ikea, la mondialisation vue de l'intérieur », Le Monde,‎ (lire en ligne).
    23. a b et c Bruno Askenazi, « Ikea, l'entreprise en kit », sur Slate.fr, .
    24. a et b Olivier Bailly, Jean-Marc Caudron et Denis Lambert, « Entre silence et mythe », sur monde-dilomatique.fr, Le Monde diplomatique, .
    25. « Mais d'où viennent les noms des meubles Ikea », sur 20minutes.fr, .
    26. « Tendance eco-design pour la nouvelle collection Ikea PS », sur bomemagazine.wordpress.com, .
    27. « Jesper Brodin Un homme du sérail à la tête de Ikea », sur lecho.be, L'Écho, (consulté le 23 avril 2018).
    28. « Ikea : Jesper Brodin, un vétéran à la tête du numéro 1 mondial de l'ameublement », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2018).
    29. Domitille Arrivet, « Le groupe suédois Ikea se met à table », Le Figaro Économie,‎ 9-10 juillet 2016, p. 20 (lire en ligne, consulté le 4 mars 2019).
    30. Nathalie Villard, « Ikea : ses restos servent deux millions de clients par jour », sur Capital.fr, (consulté le 16 juin 2020)
    31. « Ikea Clermont-Fd : ouverture en août 2014 ! », sur philauvergne.fr, .
    32. AFP, « Affaire d'espionnage chez Ikea : trois personnes en garde à vue », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mars 2019).
    33. Flora Genoux, « Ikea, accusé de "violations des droits syndicaux" dans de nombreux pays », Le Monde,‎ (lire en ligne).
    34. Olivier Truc, « Le kit moral de Ikea », Libération, .
    35. (en) Lauren Collins, « House Perfect. Is the Ikea ethos comfy or creepy? », sur newyorker.com, .
    36. Morgan Leclerc, « Ikea absorbe 0,7 % de la production mondiale de bois », Libre Service Actualités, .
    37. (en) « Ikea Reports Great 2013 Sustainability Progress », sur Cleantechnica.com, .
    38. « Suède : le fabuleux destin de Monsieur Ikea », sur lejournalinternational.fr, .
    39. (en) « Site officiel de Swedwood », sur Swedwood.fr (consulté le 4 mars 2019).
    40. a et b (en) « The secret of Ikea's success », sur economist.com, The Economist, .
    41. AFP, « Ikea ouvre son premier magasin en Croatie », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
    42. « Ikea ouvre son premier magasin en Serbie », Paris Match, .
    43. (en) « Ikea opens first store in Thailand - Bangkok », sur Demotix.com, .
    44. « Ikea nie vouloir revenir à Québec », sur lesaffaires.com, .
    45. « Commerce de détail - Ikea revient à Québec », sur tvanouvelles.ca (consulté le 15 mai 2015).
    46. « Titre à indiquer », sur radio-canada.ca.
    47. « Le plus grand Ikea en Amérique du Nord à Montréal », sur argent.canoe.ca, .
    48. « Titre à compléter », sur lesoleil.com.
    49. « Plus de 3000 personnes au Ikea », sur lesoleil.com, Le Soleil, (consulté le 2 novembre 2018).
    50. « Statuts juridiques », sur societe.com.
    51. Morgan Leclerc, « Janvier 2009, Ikea devient le numéro un français du meuble avec 15,7 % de parts de marché », Libre Service Actualités, .
    52. « Ikea va ouvrir 6 magasins en France et embaucher 1200 personnes », sur lexpansion.lexpress.fr, .
    53. « Meubles Ikea France à Plaisir (78370), bilan gratuit 2017 », sur societe.com (consulté le 16 juillet 2018).
    54. « L’Autrichien Walter Kadnar prend la direction de Ikea France - Le courrier du meuble et de l’habitat », sur courrierdumeuble.fr, Le courrier du meuble et de l’habitat, (consulté le 23 avril 2018).
    55. « Qui est Walter Kadnar, le nouveau pdg de Ikea France ? », sur lsa-conso.fr, LSA – Libre Service Actualités (consulté le 23 avril 2018).
    56. a et b Bertrand Bissuel, « Espionnage chez Ikea : le parquet confirme un système « à grande échelle » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2020).
    57. « Meubles IKEA France bilans publiés », sur www.verif.com (consulté le 10 mars 2020)
    58. https://www.fourlis.gr/group/fourlis/divisions/home-furnishings/greece/?lang=en
    59. « Titre à compléter », sur bilan.ch.
    60. « Ikea brûle à Netanya », sur mishauzan.com, (consulté en date de dernière consultation à indiquer après contrôle du lien).
    61. « Ouverture d'un troisième magasin Ikea en Israël »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur lemondejuif.info, .
    62. « Titre à compléter », sur wroclaw.naszemiasto.pl.
    63. « Titre à compléter », sur warszawa.wyborcza.pl.
    64. « Titre à compléter », sur planplus.rs.
    65. « Titre à compléter », sur 24heures.ch.
    66. Magali Picard, « Ikea est aussi un géant… de l’industrie », sur lsa-conso.fr, Libre Service Actualités, (consulté le 22 août 2018).
    67. (sv) « Ikea Industry Glommersträsk får ny ägare », sur Norran, Skellefteå (consulté le 5 septembre 2019)
    68. « Ikea ferme son unique usine aux États-Unis pour la délocaliser en Europe », sur korii., (consulté le 28 juillet 2019)
    69. « Lure : la vente de l’usine Ikea confirmée », sur estrepublicain.fr (consulté le 25 décembre 2018).
    70. « Ikea Industry - Inter Ikea Group », sur inter.ikea.com (consulté le 22 août 2018).
    71. « Ikea versera 50 millions de dollars aux familles d’enfants morts écrasés par des armoires », Le Monde,‎ (lire en ligne).
    72. « États-Unis : Ikea va devoir payer 50 millions de dollars après la mort de trois enfants », sur europe1.fr, .
    73. « Un troisième enfant écrasé par une commode Malm », sur 7sur7.be, .
    74. « Mort d'un bébé au Royaume-Uni : Ikea met en garde contre une lampe », sur leparisien.fr, .
    75. « Mort d'un enfant: Ikea avertit les acheteurs », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
    76. « Ikea rappelle les chaises pliantes Mysingsö », sur lapresse.ca.
    77. « Ikea rappele les vléos Sladda », sur tdg.ch, La Tribune de Genève.
    78. Michel Waintrop, AFP, « Ikea échapperait à des impôts grâce à une fondation secrète », La Croix, .
    79. Jamal Henni et Nina Godart, « Comment Ikea réduit ses impôts en France », =BFM Business, .
    80. Anne Michel, « Évasion fiscale : Ikea, champion de l’optimisation », Le Monde,‎ (lire en ligne).
    81. « Ikea aurait une fondation secrète pour échapper aux impôts », L'Expansion, .
    82. AFP, « Le bricolage fiscal de Ikea dans le collimateur de l'Europe », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 13 avril 2016).
    83. Jean-Pierre Stroobants, « Bruxelles ouvre une enquête sur Ikea et d’éventuels avantages fiscaux indus », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 19 décembre 2017).
    84. AFP, « Ikea s'excuse d'avoir gommé les femmes en Arabie Saoudite », Libération,‎ (lire en ligne).
    85. AFP, « Israël : un catalogue Ikea sans femmes pour plaire aux juifs orthodoxes », Le Point, .
    86. AFP, « Ikea: matières fécales dans des tartes ? », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
    87. Paul Benkimoun et Audrey Garric, « Ikea a vendu en France 6 000 tartes possiblement contaminées par des bactéries fécales », Le Monde,‎ (lire en ligne).
    88. Reuters, « Viande de cheval : Ikea retire ses boulettes de viande dans 15 pays européens », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 20 décembre 2017).
    89. Christine Talos, « Titre à compléter », Tribune de Genève.
    90. « Olivier Baraille, nouveau PDG de Ikea France à partir du  », Libre Service Actualités, .
    91. AFP, « Le PDG et deux autres responsables de Ikea France font l'objet de soupçons d'espionnage », Libération, .
    92. « Les évêques polonais dénoncent «l'endoctrinement LGBT» chez Ikea », sur www.20minutes.fr (consulté le 21 juillet 2019)
    93. Livre du Lévitique

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Sur les autres projets Wikimedia :

    Articles connexes[modifier | modifier le code]

    Bibliographie[modifier | modifier le code]

    • Olivier Bailly, Jean-Marc Caudron et Denis Lambert, Ikea : un modèle à démonter, Renaissance du livre, 2006.
    • (en) Elen Lewis, Great Ikea! A brand for all the people, Cyan, .
    • (en) Johan Stenebo, The Truth About Ikea: How Ikea Built Its Global Furniture Brand, Gibson Square Books Ltd, 2010.
    • Bertill Torekull, Un design, un destin : La saga Ikéa, Michel Lafon, 2000.
    • Catherine Vuillermot et Michel Villette, Portrait de l'homme d'affaires en prédateur, La Découverte Poche, 2007, p. 126-133.
    • La Success story Ikea, une vision de la croissance, Éditions Diateino, 2012.

    Liens externes[modifier | modifier le code]