LG Electronics

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
LG Electronics Inc.
Image illustrative de l'article LG Electronics

Création 1947 (Gold Star)
Fondateurs In-Hwoi Koo
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action Bourse de Londres (LGLD) et bourse de Séoul (0)Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan Life's Good
Siège social LG Twin Towers et 여의도동20 LG 트윈타워
SéoulVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau de Corée du Sud Corée du Sud
Actionnaires LG GroupVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Appareil ménager (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Produits Télévision, téléphone mobile, smartphone, tablette tactile, smartwatch et appareil ménager (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Société mère LG Group
Filiales LIG Nex1 (en) et LG Display
Effectif 86 000 (2013)
Site web www.lg.com

Chiffre d’affaires en augmentation 58 140 milliards KRW (2013)[1]
Résultat net en augmentation 223 milliards KRW (2013)[1]

LG Electronics est une multinationale sud-coréenne, filiale de LG Group, dont le siège social se situe dans le quartier de Yeouido-dong, à Seoul. C'est le deuxième fabricant mondial de télévision, derrière Samsung Electronics[2], et le troisième plus grand fabricant de téléphones mobiles au premier trimestre 2014, en nombre d'unités vendues[3].

LG Electronics France est une filiale créée en 1991 employant 300 personnes en 2013[4].

L'entreprise est organisée en quatre divisions[4] : Home Entertainment (Électronique Grand Public), Mobile Communications (Téléphonie mobile), Home Appliance (Électroménager), et Air Conditioning & Energy Solutions (Solutions de chauffage, climatisation et énergies renouvelables).

L'entreprise commercialise des produits dans les domaines suivants :

LG Electronics France[modifier | modifier le code]

Créée en 1991, la filiale française LG Electronics France emploie 300 personnes en 2013.

La marque, lancée officiellement en 2005, est présente sur les marchés français des téléphones mobiles, de l'image et du son (téléviseurs, lecteurs, chaînes hi-fi), du matériel informatique (moniteurs, graveurs), de l'électroménager (lave-linges, réfrigérateurs, micro-ondes, aspirateurs) et de la climatisation. Elle atteint en 2009 un taux de notoriété spontanée de 63 % et de 94 % en notoriété assistée[6].

Dates Clés[modifier | modifier le code]

LG Electronics dispose aujourd'hui[Quand ?] à travers le monde de 29 pôles de R&D. La marque a d'ailleurs à son actif plusieurs premières mondiales :

  • 1996 : Elle crée, avant la concurrence, le téléphone mobile CDMA.
  • 1997 : Elle invente le circuit intégré pour téléviseur numérique.
  • 2000 : Elle crée le premier réfrigérateur doté d'une connexion internet.
  • 2002 : Elle invente le système Direct Drive, moteur électromagnétique, sans courroie ni poulie pour les machines à laver.
  • 2004 : Elle conçoit les premiers téléphones mobiles DMB et DVB-H 3G, capables de recevoir la TV en direct sur mobile, via le signal hertzien.
  • 2005 : LG crée le premier lave-linge vapeur dédié au soin et au défroissage du linge.
  • 2006 : LG invente le premier téléviseur au monde avec disque dur intégré
  • 2007 : LG lance le premier téléphone mobile à écran tactile : le LG Prada (KE850)
  • 2008 : Lancement du concept Scarlet : gamme d'écrans LCD au design distinctif et saga publicitaire innovante.
    Développement de la première puce modem au monde pour mobile LTE 4G.
  • 2009 : La marque présente sa montre téléphone 3G et la TV HD LED la plus fine du monde au salon CES de Las Vegas.
    Mise sur le marché de la première platine de salon connectée à Youtube.
  • 2010 : Premier Smartphone sous Windows Mobile 7 sur le marché français le Optimus 7 E900.
  • 2011 : Lors du CES, LG annonce son premier smartphone double cœur, le LG Optimus 2X[7]
  • 2011 : LG obtient l'interdiction (temporaire), pour Sony d'importer ses consoles PlayStation 3 en Europe. Ceci fait suite à une affaire les opposant sur une question de brevets, liés à la technologie Blu-ray[8]. Cette interdiction sera levée dix jours plus tard, LG devant assurer l'intégralité des frais de justice et dédommager Sony[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :