Krampouz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Krampouz
Description de l'image Logo krampouz.jpg.
Création 1949
Dates clés 1945 : création de la première crêpière
Fondateurs Jean-Marie Bosser
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Drapeau de France Pluguffan (France)
Direction Serge Kergoat (président)
Activité Fabrication de machines pour l'industrie agroalimentaire
Produits Crêpières (billigs), gaufriers, planchas, Contact Grils [Quoi ?] [réf. souhaitée], accessoires
Effectif 50[1]
Site web http://www.krampouz.com
Capitalisation 1 million d'euros
Chiffre d’affaires 10,6 millions d'euros en 2012 [2]

Krampouz est une entreprise française spécialisée dans la fabrication de crêpières (billigs), gaufriers, planchas, grils, accessoires, etc.

Nom[modifier | modifier le code]

Krampouz, crêpe en breton.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1945, un électricien de Pouldreuzic, Jean-Marie Bosser, bricole une galettière pour répondre à une demande de sa belle-sœur[3],[4],[5]. En 1949, il fonde sa propre entreprise de fabrication de billigs Krampouz [réf. souhaitée]. Spécialisée dans la fabrication de crêpières, la marque en devient rapidement la référence mondiale, se diversifiant par la suite dans les gaufriers, grils, planchas, ainsi que les accessoires et chariots.

Les nouveaux marchés[modifier | modifier le code]

Très connue en Bretagne, la société souhaite s’ancrer davantage dans le reste de l’Hexagone, tout en continuant à consolider ses marchés à l’international, où elle est présente dans 150 pays, principalement en Europe de l’Ouest, Amérique du Nord, Afrique du Nord et Moyen Orient. Elle espère également ouvrir de nouveaux marchés, comme l'Australie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La PME de 50 salariés présente dans plus de 140 pays », Fusions, no 50,‎ , p. 11 (lire en ligne)
  2. « Krampouz », sur www.societe.com (consulté le 6 septembre 2009)
  3. « Krampouz : une galettière pour une planète », Ouest-France,‎ (consulté le 6 septembre 2009)
  4. Marie-Haude Arzur, « Krampouz : Le spécialiste mondial du billig est bigouden », Ar Men, no 133,‎ , p. 24-29 (ISSN 0297-8644)
  5. Stanislas Du Guerny, « Krampouz innove pour exporter ses machines à crêpes », Les Échos, no 19507,‎ , p. 22 (lire en ligne)