Déshumidificateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Déshumidificateur d'air électrique pour maison (Teddington)
Déshumidificateur d'air pour les chantiers ou les dégâts des eaux, équipé d'une pompe pour évacuer au loin l'eau condensée

Un déshumidificateur d'air est un appareil destiné à réduire le taux d'humidité relative d'une pièce, ou d'un bâtiment. On distingue généralement les déshumidificateurs domestiques des déshumidificateurs industriels. Le séchage de l'air comprimé concerne le sécheur d'air.

Généralité[modifier | modifier le code]

Il existe trois types de déshumidificateurs :

  • Le déshumidificateur d'air à condensation (ou déshumidificateur à compresseur) : l'air est amené par un ventilateur sur un évaporateur où il est refroidi sous sa température de point de rosée puis sur un condenseur où il est réchauffé pour atteindre sa température de soufflage. Il nécessite la présence d'un compresseur et de fluide frigorigène dans sa conception, un peu de la même manière que dans un réfrigérateur ou une climatisation. L’humidité de l’air de la pièce est recueillie dans un bac ou évacuée à la vidange par un tuyau.
  • Le déshumidificateur d'air à adsorption (ou assécheur d'air) : l'air est amené par un ventilateur sur une roue alvéolée enduite de gel de silice qui capte superficiellement l'humidité contenue dans l'air. La roue de gel de silice est à son tour désaturée d'humidité par de l'air chauffé appelé air de régénération. Voici une vidéo qui indique comment fonctionne le déshumidificateur (ou déshydrateur) à adsorption [1],[2].
  • Le déshumidificateur d'air chimique (ou absorbeur d'humidité chimique) : l'air humide entre en contact avec un sel hygroscopique chlorure de calcium… (qui absorbe l'humidité dans des conditions standards). La solution obtenue s'écoule dans un réservoir. Le sel hygroscopique souvent conditionné en sachet ou cartouche doit être remplacé régulièrement. Ce type de déshumidificateur est seulement efficace dans le cas de petits espaces modérément humides.

Principe[modifier | modifier le code]

Le principe utilisé est la condensation. En hiver on peut voir de la buée, voire de l'eau perler et couler sur les fenêtres de la cuisine ou de la salle de bain (pièces humides), ce sont les particules d'eau qui se sont condensées lorsqu'elles sont entrées en contact avec la surface froide de la vitre. Le givre qui se forme dans le réfrigérateur est aussi dû à l'humidité dans l'air qui se solidifie.

Le déshumidificateur utilise donc un compresseur pour refroidir une sorte de radiateur sur lequel l'eau contenue dans l'air ambiant se condense. L'air, débarrassé de son humidité est ensuite réchauffé avant d'être retourné à la pièce. Un flux d'air est créé avec le ventilateur ce qui améliore le travail de l'appareil.

Les déshumidificateurs modernes sont en général équipés d'un hygrostat électronique, qui enclenche l'appareil lorsque l'humidité dépasse un certain seuil, et l'arrête lorsque la réduction souhaitée du taux d'humidité a été obtenue.

Déshumidificateur passif[modifier | modifier le code]

Il existe également des appareils de déshumidification utilisant du chlorure de lithium et utilisant la capacité de celui-ci à absorber ou désorber l'eau selon la température.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Teddington France, « Comment fonctionne un deshydrateur à adsorption? », (consulté le 29 octobre 2017)
  2. « Comment fonctionne un deshydrateur à adsorption? » (consulté le 25 mars 2021)

Voir aussi[modifier | modifier le code]