Unterseeboot 852

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis U-852)
Aller à : navigation, rechercher
U-852
Type U.Boot de IX D2
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany 1938-1945.svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval AG Weser à Brême
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut Sabordé au large des côtes de la Somalie
Équipage
Équipage 66 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 87,60 m
Maître-bau 7,50 m
Tirant d'eau 4,40 m
Déplacement 1616 t (surface)
1804 t (plongée)
Propulsion 2 moteurs Diesel MAN
2 moteurs électriques SSW
Puissance 4400 ch (Diesel)
1160 ch (électrique)
Vitesse 19,2 nœuds (surface)
6,9 nœuds (plongée)
Profondeur 230 m
Caractéristiques militaires
Armement Tubes lance-torpille : 4 avant (533 mm), 2 arrière (533 mm), 22 torpilles
Mines : 48 TMA
Canons : 1x 10,5 cm L105/45, 1 x 3,7 cm, 1x 2 cm
Rayon d'action 23 700 milles nautiques à 12 nœuds en surface
57 milles nautiques à 4 nœuds en plongée
Carrière
Port d'attache Stettin en Allemagne
Bordeaux en France

Le Unterseeboot 852 (ou U-852) est un sous-marin allemand construit pendant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

L'U-852 reçoit sa formation de base dans la 4. Unterseebootsflottille à Stettin en Allemagne jusqu'au , date à laquelle il rejoint la formation de combat, la 12. Unterseebootsflottille à Bordeaux en France.

L'U-852 prend la route pour l'Océan Indien afin de rejoindre la meute de loups gris du nom de Monsun qui opère dans ce secteur. Au cours de son trajet, il a été attaqué le dans la mer d'Arabie à l'est des côtes de la Somalie à la position géographique de 9° 32′ N 50° 59′ E / 9.533, 50.983 par un bombardier britannique Vickers Wellington de l'escadrille Sqdn 8 qui lui lance des charges de profondeur qui finissent par l'endommager. Se sachant perdu, l'U-852 se dirige vers les côtes somaliennes quand il s'échoue sur un récif de corail pendant une seconde attaque de 6 bombardiers Vickers Wellington de l'escadrille Sqdn 621. L'U-852 est sabordé.

Les différentes attaques ont causé la mort de 7 membres d'équipage. Les 59 survivants, dont le Kapitänleutnant Heinz-Wilhelm Eck sont faits prisonniers. Heinz-Wilhelm Eck, avec deux autres membres d'équipage, est exécuté après la guerre ; il est le seul commandant de sous-marin à être jugé pour crimes de guerre, 2 autres sont jugés également coupables et internés[1]. Les faits reprochés à ces hommes sont d'avoir participé ou d'avoir ordonné le mitraillage des survivants du cargo grec Peleus pour effacer toutes traces de leur attaque. 35 membres de l'équipage du Peleus sont tués, seuls 5 survivent à ce massacre et, au moment de leur sauvetage, 3 seront encore en vie.

Pendant la capture de l'équipage du sous-marin, les forces alliées mettent la main sur un exemplaire en parfait état d'un autogire tracté Focke-Achgelis Fa 330 Bachstelze, ce qui fait connaître l'existence d'un tel appareil. Impressionné par sa simplicité et sa facilité à se plier et se déplier pour le transport par un U-boot, elles entreprennent rapidement des tests.

Affectations successives[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-852 a coulé 2 navires marchands d'un total de 9 972 tonneaux au cours de l'unique patrouille qu'il effectua.

Navires coulés par le U-852
Date Navire pavillon Tonnage
SS Peleus Pavillon Grec Grèce 4 695 t
SS Dahomian Pavillon britannique Royaume-Uni 5 277 t

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. geocities.com