Théorie des anneaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En mathématiques, la théorie des anneaux ou algèbre non commutative traite d'anneaux quelconques, par opposition à l'algèbre commutative.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'étude des anneaux trouve sa source dans la théorie des polynômes et la théorie des entiers algébriques.

Richard Dedekind a introduit le concept d'anneau.

Le terme « anneau » (plus précisément le terme allemand Zahlring) a été utilisé en premier par David Hilbert dans l' article de 1897 Die Theorie der algebraischen Zahlkörper, Jahresbericht der Deutschen Mathematiker Vereiningung, Vol. 4,.

La première définition axiomatique d'un anneau fut donnée dans un article écrit en 1914[1] par Abraham Adolf Fraenkel.

En 1921, un article d'Emmy Noether donna la première fondation axiomatique de la théorie des anneaux commutatifs.

Théorie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Publications citées dans la section historique[modifier | modifier le code]

Par ordre chronologique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Abraham A. Fraenkel, Recollections of a Jewish mathematician in Germany, 2016, p. 213 (extrait dans Google Livres).

Article connexe[modifier | modifier le code]