Demi-anneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec semi-anneau d'ensembles.
image illustrant les mathématiques
Cet article est une ébauche concernant les mathématiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

En mathématiques, un demi-anneau, ou un semi-anneau, est une structure algébrique (E, +, \times, 0, 1) telle que

  • (E, +, 0) constitue un monoïde commutatif;
  • (E, \times, 1) forme un monoïde;
  • \times est distributif par rapport à +;
  • 0 est absorbant pour le produit, autrement dit: pour tout x \in E : x \times 0 = 0 \times x = 0.

Un demi-anneau est commutatif quand son produit est commutatif. Parfois on distingue les demi-anneaux et les demi-anneaux unifères : dans ce cas, la structure multiplicative n'est qu'un demi-groupe, donc ne possède pas nécessairement un élément neutre. En général, on demande aussi que 0\ne1.

Remarque: contrairement à ce qui se passe avec les anneaux, on ne peut démontrer à partir des autres axiomes que 0 est un élément absorbant.

Domaines de prédilection[modifier | modifier le code]

Les demi-anneaux se retrouvent souvent en :

Exemples[modifier | modifier le code]

  • Demi-anneau de Boole. Le demi-anneau le plus simple est celui de l'algèbre de Boole : (\{0, 1\}, \vee, \wedge, 0, 1)\vee et \wedge sont OU et ET respectivement.
  • Entiers naturels. Le plus naturel est peut-être celui des entiers naturels avec l'addition et la multiplication: (\mathbb{N}, +, \times, 0, 1).
  • Demi-anneau tropical. L'ensemble des entiers naturels étendu à \infty de façon habituelle (toute somme avec \infty donne \infty ; tout produit avec \infty donne \infty, sauf pour 0 qui reste absorbant) muni de l'opérateur min et de la somme est un demi-anneau: (\mathbb{N} \cup \{\infty\}, \min, +, \infty, 0) est connu sous le nom de demi-anneau tropical nommé ainsi en l'honneur de son promoteur Imre Simon; il est au cœur des algorithmes de calcul de plus court chemin dans un graphe : les poids sont additionnés le long des chemins et devant plusieurs chemins, on prend le coût minimal.
  • (\mathbb{N} \cup \{\infty\}, \max, \min, 0, \infty) est le demi-anneau sous-jacent au calcul du flux maximum d'un graphe: dans une séquence d'arcs, celui de poids minimal impose son flux et devant plusieurs séquences, on prend le flux maximal.
  • Ensemble des parties. L'ensemble des parties d'un ensemble E muni de l'union et de l'intersection est un demi-anneau. Les deux lois sont distributives l'une par rapport à l'autre, l'élément neutre de l'union est l'ensemble vide, celui de l'intersection est l'ensemble E. Les deux lois sont commutatives et forment avec E les deux monoïdes requis. C'est une algèbre de Boole et donc un treillis.
  • Treillis. Tout treillis distributif est un demi-anneau.
  • Dioïdes. Les dioïdes sont des demi-anneaux particuliers.
  • Log demi-anneau. Le log demi-anneau sur R ∪ ±∞ avec l’addition donnée par
 x \oplus y = - \log(e^{-x}+e^{-y}) \ ,
et + pour multiplication, élément zéro +∞ et élément unité 0[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lothaire 2005, p. 211.

Bibliographie[modifier | modifier le code]