Sort-en-Chalosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sort-en-Chalosse
Sort-en-Chalosse
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement de Dax
Canton Coteau de Chalosse
Intercommunalité Communauté de communes Terres de Chalosse
Maire
Mandat
Jean-Pierre Lahourcade
2014-2020
Code postal 40180
Code commune 40308
Démographie
Gentilé Sortois
Population
municipale
941 hab. (2015 en augmentation de 6,21 % par rapport à 2010)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 41′ 03″ nord, 0° 55′ 46″ ouest
Altitude Min. 8 m
Max. 50 m
Superficie 15,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Sort-en-Chalosse

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Sort-en-Chalosse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sort-en-Chalosse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sort-en-Chalosse
Liens
Site web http://www.sort-en-chalosse.fr

Sort-en-Chalosse est une commune française située dans le département des Landes en région Nouvelle-Aquitaine.

Ses habitants sont appelés les Sortois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située en Chalosse à l’est de Dax. Elle offre des lieux de randonnée, parmi lesquels la boucle de Sort-en-Chalosse, d’environ 9 km. Le site présente une diversité de paysages, bois de chênes, landes de pins, vergers de kiwis. La vallée du Luy, site classé Natura 2000, fait partie de la zone des Barthes de l’Adour par référence à la crue centennale de 1952. Cette vallée qui traverse intégralement la commune d’est en ouest est une zone à forte valeur écologique.

La commune est située à :

Dax : 10,2 km, Mont-de-Marsan : 41,4 km, Bayonne : 49,0 km, Pau : 62,3 km, Bordeaux : 131,7 km, Toulouse : 191,7 km.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Sort-en-Chalosse[2]
Candresse Hinx
Saugnac-et-Cambran Sort-en-Chalosse Poyartin
Mimbaste Clermont Garrey

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Il y eut deux castets à Sort : l'un à gauche de la route qui descend au Luy, fortifié, l'autre plus fortifié à droite qui fut la résidence de puissants seigneurs au XIe siècle. De ces deux châteaux, il ne reste aucune trace, sauf quelques fossés et levées de terres.

La seigneurie à Sort est mentionnée dès la fin du Xe siècle. Au XIIe, l'un de ses membres, Arnaud Guillaume, évêque de Dax, fonda l'hôpital d'Urdos dans les Pyrénées-Atlantiques pour les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Guillaume-Arnaud de Brocas, membre de la famille de Brocas, était en fonction en tant que bailli à Sort en 1305, d'ordre de J. de Havering, sénéchal sous l'administration anglaise.

Catastrophes naturelles passées sur la commune du 25 décembre 1999 au 29 décembre 1999 : inondations, coulées de boue et mouvements de terrain.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
? 1989 Jean Cassiède ? Conseiller général
1989 mars 2014 Marie-Élisabeth Servières PS Conseillère générale du canton de Montfort-en-Chalosse (1996-2015)
et présidente de la communauté de communes de Montfort-en-Chalosse
2014 en cours Jean-Pierre Lahourcade DVG Directeur agence bureau d'études
Les données manquantes sont à compléter.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

6 mai 2012 : 2e tour de l'élection présidentielle :

Partis Candidats Votes %
Parti socialiste (PS) François Hollande 325 54.62
Union pour un mouvement populaire (UMP) Nicolas Sarkozy 270 45.38

| Inscrits 698 | Abstentions 75 (10.74 %) | Votants 623 (89.26 %) | Blancs et nuls 28 (4.01 %) | Exprimés 595 (85.24 %)

22 avril 2012 : 1er tour de l'élection présidentielle :

Partis Candidats Votes %
Parti socialiste (PS) François Hollande 162 27.98
Union pour un mouvement populaire (UMP) Nicolas Sarkozy 129 22.28
Front de Gauche (FDG) Jean-Luc Mélenchon 91 15.72
Mouvement démocrate (MODEM) François Bayrou 80 13.82
Front national (FN) Marine Le Pen 80 13.82
Europe Écologie Les Verts (EELV) Eva Joly 15 2.59
Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) Philippe Poutou 9 1.55
Debout la République (DLR) Nicolas Dupont-Aignan 7 1.22
Lutte ouvrière (LO) Nathalie Arthaud 2 0,35
Solidarité et progrès (SP) Jacques Cheminade 1 0.17

| Inscrits 698 | Abstentions 107 (15.33 %) | Votants 591 (84.67 %) | Blancs et nuls 12 (1.72 %) | Exprimés 579 (82.95 %)

22 avril 2007 : 1er tour de l'élection présidentielle :

Partis Candidats Votes %
Parti socialiste (PS) Ségolène Royal 174 30.42
Union pour un mouvement populaire (UMP) Nicolas Sarkozy 150 26.22
Union pour la démocratie française (UDF) François Bayrou 122 21.33
Front national (FN) Jean-Marie Le Pen 41 7.17
Parti communiste (PCF) Marie-George Buffet 25 4.37
Lutte ouvrière (LO) Arlette Laguiller 12 2.1
Chasse, pêche, nature et traditions (CPNT) Frédéric Nihous 11 1.92
Ligue communiste révolutionnaire (LCR) Olivier Besancenot 10 1.75
Les Verts Dominique Voynet 9 1.57
Mouvement pour la France (MPF) Philippe de Villiers 7 1.22
Parti des travailleurs (PT) Gérard Schivardi 6 1.22
Sans étiquette (SE) José Bové 5 0.87

| Inscrits 666 | Abstentions 78 (11.71 %) | Votants 588 (88.29 %) | Blancs et nuls 16 (2.72 %) | Exprimés 572 (97.28 %)

14 mars 2010 : 1er tour des élections régionales :

Partis Candidats Votes %
Parti socialiste (PS) Alain Rousset 138 43,7
Union pour un mouvement populaire (UMP) Xavier Darcos 53 16,8
Europe Écologie-Les Verts (EÉ-LV) Monique de Marco 39 12,9
Mouvement démocrate (MoDem) Jean Lassalle 34 10,8
Front de Gauche (FdG) Gérard Boulanger 31 9,8
Front national (FN) Jacques Colombier 15 4,8
Alliance écologiste indépendante (AEI) Michel Chrétien 3 1
Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) Philippe Poutou 3 1
Lutte ouvrière (LO) Nelly Malaty 0 0
Euskal Herria Bai (REG) Xavier-Philippe Larralde 0 0
Euskadi Europan (REG) Jean Tellechea 0 0

| Inscrits 664 | Abstentions 334 (50.30 %) | Votants 330 (49.70 %) | Blancs et nuls 14 (2.11 %) | Exprimés 316 (47.59 %)

21 mars 2010 : 2e tour des élections régionales.

Partis Candidats Votes %
Parti socialiste - Europe Écologie (Alliance PS - EÉ - LV) Alain Rousset 201 63.6
Union pour un mouvement populaire (UMP) Xavier Darcos 72 22.8
Mouvement démocrate (MoDem) Jean Lassalle 43 13.6

| Inscrits 664 | Abstentions 322 (48.49 %) | Votants 342 (51.51 %) | Blancs et nuls 26 (3.92 %) | Exprimés 316 (47.59 %)

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2015, la commune comptait 941 habitants[Note 1], en augmentation de 6,21 % par rapport à 2010 (Landes : +4,92 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
779 734 826 872 945 932 943 1 004 1 033
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 032 997 1 028 979 963 1 022 1 005 1 016 1 003
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
958 976 951 831 779 759 702 685 652
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
594 541 573 617 696 707 764 886 941
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Durant les années 1980-1990, la population sortoise n'a que peu progressé mais les politiques récentes ont vu émerger de nombreuses maisons individuelles ainsi que des lotissements, ce qui a entraîné un accroissement important de la population en quelques années, dépassant les 800 habitants en 2006, soit 53 habitants/km2

Économie[modifier | modifier le code]

Polyculture, bovins, volailles et notamment élevages de canards gras sont les principales ressources économiques de la commune. Sort-en-Chalosse bénéficie en outre d’une activité artisanale et commerciale prouvant que le village a su s’adapter aux conditions nouvelles de la vie moderne.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Parmi les maisons campagnardes, et plus récemment des constructions neuves, se dresse sur une légère éminence l’église paroissiale dans laquelle on pourra admirer l’autel de la Vierge inscrit aux Monuments historiques. Le porche supporte un clocher carré à deux étages. La nef rectangulaire s’appuie sur de puissants contreforts.

La croix du Pont (monument historique).

Un étang naturel « La Banère » donne un charme pittoresque au village, avec ses cygnes et ses abords charmants.

La place du village, récemment aménagée, est agrémentée d’une salle polyvalente dont l'architecture se fond harmonieusement dans l’ensemble.

Sur la route de Garrey naissent des sources d’eaux ferrugineuses chaudes et froides actuellement inexploitées. Elles furent non seulement utilisées par les Romains à des fins thérapeutiques, mais elles furent vénérées aux temps préhistoriques. En effet, dans l’une d’entre elles, on a retrouvé des haches votives du chalcolithique, qui attestent l’antiquité de ces cultes.

Les marnières, si nombreuses autrefois dans la commune, ont disparu définitivement en 1925. Elles étaient principalement exploitées dans la propriété des Marnières de M. Darricau, ancien maire de Dax. C'est là qu'on a trouvé des dents de squale qui ont été données au musée de Borda.

L'église Notre-Dame de Sort-en-Chalosse occupe l'emplacement de l'ancienne à demi-détruite pendant la Révolution française. Des restaurations successives ont abouti depuis à l'aspect actuel, sans style accusé. Il reste quelques fragments de retable de bois doré. L'édifice est sur un mamelon soutenu de trois côtés par de hautes et solides murailles. Les puissants contreforts d'autrefois ont été conservés, mais leur appareil disparaît sous une couche plate de béton.

Il y avait deux moulins : l'un sur l'étang alimenté par un ruisseau venant de Hinx, l'autre sur un ruisseau, venant de Candresse. Ces deux moulins n'existent plus.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Dominique Bouet est né le 31 mars 1964 à Sort-en-Chalosse et décédé le 2 juillet 1990 à Nouméa. C’est un ancien joueur de rugby à XV qui a joué avec l'équipe de France et l'US Dax, évoluant au poste de pilier (1,88 m pour 107 kg).

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

De plus la vie associative y est très présente, procurant ainsi aux Sortois diverses activités culturelles, du foyer des jeunes, des parents d'élèves, des anciens combattants, des collectionneurs des véhicules militaires...

La fête du village se tient toujours le premier dimanche du mois d'août, avec sa légendaire course landaise...

Un journal communal permet de se tenir informé de l'actualité du village : Oun né Soum.

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Basket-ball avec l'équipe de l'élan Chalossais (anciennement Colvert), les associations de : gymnastique volontaire, du cyclo, de la chasse, du football en salle, du club du 3e âge, de la quille, de la pétanque.

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants des communes françaises sur le site Habitants.fr, consulté le 10 octobre 2013.
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.