Hinx (Landes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hinx.

Hinx
Hinx (Landes)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Arrondissement de Dax
Canton Coteau de Chalosse
Intercommunalité Communauté de communes Terres de Chalosse
Maire
Mandat
Yves Bats
2014-2020
Code postal 40180
Code commune 40126
Démographie
Gentilé Hinxois
Population
municipale
1 872 hab. (2015 en augmentation de 5,46 % par rapport à 2010)
Densité 121 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 42′ 06″ nord, 0° 55′ 34″ ouest
Altitude Min. 3 m
Max. 55 m
Superficie 15,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Hinx

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Hinx

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hinx

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hinx
Liens
Site web Site officiel

Hinx est une commune française située dans le département des Landes en région Nouvelle-Aquitaine.

Ses habitants sont appelés les Hinxois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune située dans la Chalosse sur l'Adour.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Hinx[2]
Téthieu Goos
Candresse Hinx Gamarde-les-Bains
Sort-en-Chalosse Poyartin

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 en cours Yves Bats UMP-LR Retraité de la banque

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2015, la commune comptait 1 872 habitants[Note 1], en augmentation de 5,46 % par rapport à 2010 (Landes : +4,92 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
625629656741803750776836888
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
968931934867885971965934909
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
912954942864825797776770780
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
7517568249941 1171 1451 1931 7121 874
2015 - - - - - - - -
1 872--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Hinx avait son port sur l'Adour. Ce port a connu une très grande activité : les gabarres et les galupes amenaient les récoltes vers Dax et Saint-Sever et débarquaient les 'épices'. Avant la Révolution française, ce port, ainsi que ses diverses activités (bac qui passait d'une rive à l'autre, commerce, nasse de pêche) était la propriété des seigneurs de Hinx. Il y avait aussi deux moulins à cheval sur le ruisseau du Mouliot, dont le plus important comportait trois meules.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Castéra, datant de l'époque de Louis XIV, était la propriété du baron de Hinx, Dominique de Lalande. Il a été aujourd'hui racheté et restauré.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Georges Monet (1751-1802), général des armées de la République, né à Pomarez (Landes) et décédé dans la commune.
  • Paule Dutour (morte en 1928), dite "Madame de Gardilanne, noble châtelaine de Hinx" épouse de Alfred de Gardilanne (1867-1942), maire de Hinx. Elle offrit, suite à un "voeu", les peintures de l'église de Goos, en 1905 (restaurées en 2013). La même année elle quitte son mari pour l'acteur Charles Le Bargy (1858-1936) et le monde du théâtre. Elle signe, sous le pseudonyme de "Jean de Hinx", plusieurs pièces, parmi lesquelles "Le dernier rêve du duc d'Enghien" (Bouffes-Parisiens, 1905), "La Marciliana" (1907) ou encore "L'Eau Trouble" (Théâtre du Parc à Bruxelles, 1907, en collaboration avec Edmond Guiraud, écrite spécialement pour la chanteuse Yvette Guilbert, pour son retour au théâtre)
  • Emmanuel Baradat né le 24 décembre 1920 à Hinx. Joueur de rugby à XV. Capitaine du Stade montois lors des deux finales du championnat de France de rugby à XV en 1949. Demi d'ouverture (1,65 m - 65 kg).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants des communes françaises sur le site Habitants.fr, consulté le 10 octobre 2013.
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.