Siguer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Siguer
Siguer
Maison dite rendez-vous de chasse
des comtes de Foix.
Blason de Siguer
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Foix
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Ariège
Maire
Mandat
Marie-Line Caujolle
2020-2026
Code postal 09220
Code commune 09295
Démographie
Population
municipale
96 hab. (2018 en diminution de 6,8 % par rapport à 2013)
Densité 2,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 45′ 55″ nord, 1° 33′ 59″ est
Altitude Min. 615 m
Max. 2 902 m
Superficie 38,73 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton du Sabarthès
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Siguer
Géolocalisation sur la carte : Ariège
Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Siguer
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Siguer
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Siguer

Siguer est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie. Elle est frontalière avec l'Andorre.

Ses habitants sont appelés les Siguerois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le ruisseau du Siguer. Seuillac est un hameau de Siguer, situé en rive gauche de ce ruisseau, à deux cents mètres environ de Siguer, en allant vers Lercoul par la route D 24.

La commune se trouve dans le périmètre du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau d'Auruzan, le ruisseau de Lascours et le ruisseau de Sem sont les principaux cours d'eau parcourant la commune.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Camarilles, Centraux, la Porre, Lut, Sarradel, Seuillac.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de la commune de Siguer et des proches communes.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Siguer est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[4],[5]. La commune est en outre hors attraction des villes[6],[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un poste de douane allemand était installé à Siguer pendant la Seconde Guerre mondiale, mais de nombreux passages se produisirent cependant vers l'Andorre.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Siguer Blason
D'or à deux lévriers de gueules accolés d'argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1964, un poste de douane était actif avec 8 douaniers chargés de lutter contre les contrebandiers passant entre Andorre et la France.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1827   Clément Rousse    
1923 1940 Paul Jean Georges Caujolle   comptable
avant 1995 ? Robert Rouzaud DVD  
2009 2014 Robert Moureau    
2014 En cours Marie-Line Caujolle    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2018, la commune comptait 96 habitants[Note 2], en diminution de 6,8 % par rapport à 2013 (Ariège : +0,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3977028859129661 0061 0551 0381 027
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
900904881865865862759712700
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
642584544384365316262253207
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
14889769365968810599
2018 - - - - - - - -
96--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Sainte-Baudille a été restaurée au XIXe, les Frères Pedoya ont décoré la chapelle de la vierge avec notamment une vierge en médaillon.

Vie culturelle et festivités[modifier | modifier le code]

  • Association de découverte, de restauration et d'entretien des sentiers et sites de la vallée de Siguer.
  • Association Siguer Culture Loisirs.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Louis Claeys, Deux siècles de vie politique dans le département de l'Ariège 1789-1989 Pamiers, 1994.
  1. http://www.projet-pnr-pyrenees-ariegeoises.com
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Carte des paroisses d'Andorre
  4. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. Notice no PA00093920, base Mérimée, ministère français de la Culture

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :