Miglos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Miglos
Miglos
Vue d'Arquizat depuis Lapège.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Foix
Canton Sabarthès
Intercommunalité Pays de Tarascon
Maire
Mandat
Marie-Anne Masdieu
2014-2020
Code postal 09400
Code commune 09192
Démographie
Gentilé Miglosiens
Population
municipale
120 hab. (2015 en augmentation de 8,11 % par rapport à 2010)
Densité 6,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 47′ 33″ nord, 1° 36′ 01″ est
Altitude Min. 600 m
Max. 1 903 m
Superficie 18,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte administrative de l'Ariège
City locator 14.svg
Miglos

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Miglos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Miglos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Miglos

Miglos est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

Ses habitants sont les Miglosiennes et les Miglosiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Miglos est située dans les Pyrénées ariègeoises en vallée du Vicdessos. Elle fait partie du Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Miglos[1]
Capoulet-et-Junac Niaux Larnat
Siguer
(par un quadripoint)
Miglos Bouan
(par un quadripoint)
Gestiès Aston
(par un quadripoint)
Larcat

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune regroupe les villages d'Arquizat, Norgeat, Baychon, Norrat et Axiat.

Histoire[modifier | modifier le code]

Armoiries famille "de Miglos"

Armoiries famille "De Miglos"[modifier | modifier le code]

« Écartelé, au premier et quatrième, de gueules au lion d’or, au deuxième d’argent au château de trois tours de sinople maçonné de sable, au troisième d’azur à la croix d’or ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Georges Rouzaud    
mars 2014 en cours Marie-Anne Masdieu SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 121 habitants, en augmentation de 12,04 % par rapport à 2009 (Ariège : 0,95 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8509001 2151 1391 1881 3131 5041 4341 305
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0371 0541 0729651 010952932859821
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
769740643543463413368266193
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
137105120949780107118121
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Miglos : vestiges d'un château fort construit sur un piton rocheux à 750 m d'altitude. Édifié vers le début du XIIIe siècle, il fut grandement endommagé lors de la Révolution. En 1830, Jean-Louis Hycinthe de Vendômois, héritier du lieu, vit sa demeure pillée lors de la "Guerre des Demoiselles" (1829-1832) opposant les paysans de l'Ariège à Charles X. Le château est actuellement en cours de restauration.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Lafuente, Miglos : une baronnie du haut comté de Foix sous l'Ancien régime, 1599-1789, (ISBN 2-84692-026-5), BN 02670195
  • Casimir Barrière-Flavy, La baronnie de Miglos : étude historique sur une seigneurie du haut comté de Foix, (ISBN 2-84406-995-9), BN 38828199
  • Casimir Barrière Flavy, Sur les armes franques trouvées au lieu de la Unarde, (ISBN 2-84149-002-5), BN 38844716

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]