Miglos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Miglos
Miglos
Vue d'Arquizat depuis Lapège.
Blason de Miglos
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Foix
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Tarascon
Maire
Mandat
Sébastien Lacroix
2020-2026
Code postal 09400
Code commune 09192
Démographie
Gentilé Miglosiens
Population
municipale
115 hab. (2018 en diminution de 3,36 % par rapport à 2013)
Densité 6,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 47′ 33″ nord, 1° 36′ 01″ est
Altitude Min. 600 m
Max. 1 903 m
Superficie 18,76 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton du Sabarthès
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Miglos
Géolocalisation sur la carte : Ariège
Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Miglos
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Miglos
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Miglos

Miglos est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

Ses habitants sont les Miglosiennes et les Miglosiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Miglos est située dans les Pyrénées ariègeoises en vallée du Vicdessos. Elle fait partie du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Miglos[1]
Capoulet-et-Junac Niaux Larnat
Siguer
(par un quadripoint)
Miglos Bouan
(par un quadripoint)
Gestiès Aston
(par un quadripoint)
Larcat

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de Miglos, le ruisseau de Font, le ruisseau du Carau... sont les principaux cours d'eau parcourant la commune.

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune regroupe les villages d'Arquizat, Norgeat, Baychon, Norrat et Axiat.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Miglos est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Armoiries famille "de Miglos".

Armoiries famille "De Miglos"[modifier | modifier le code]

« Écartelé, au premier et quatrième, de gueules au lion d’or, au deuxième d’argent au château de trois tours de sinople maçonné de sable, au troisième d’azur à la croix d’or ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1925 1929 Jean Gouzy    
mars 1929 1933 Honoré Pujol    
mars 1977 1983 Emile Daraux    
mars 1983 1989 ?    
mars 1989 1995 Raymond Balança    
mars 1995 2001 Odile Rouzaud    
mars 2001 2014 Georges Rouzaud    
mars 2014 en cours Sébastien Lacroix SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2018, la commune comptait 115 habitants[Note 2], en diminution de 3,36 % par rapport à 2013 (Ariège : +0,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8509001 2151 1391 1881 3131 5041 4341 305
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0371 0541 0729651 010952932859821
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
769740643543463413368266193
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
137105120949780104107118
2017 2018 - - - - - - -
117115-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Sabas Maury (1863-1924), curé de Miglos de 1890 à 1906, créateur d'Arièjo ô moun Païs, l'hymne ariégeois bien connu[10]
  • Casimir Barrière-Flavy (1863-1927), auteur d'une étude historique sur la baronnie de Miglos.
  • Serge Andolenko (1907-1973), général français d'origine russe décédé à Miglos ; il était également historien et a publié des ouvrages.
  • Pierre-Gabriel Boulanger (1908-2004), général français décédé au village.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Miglos Blason
Écartelé : au 1er d'azur à la croix alésée d'or, aux 2d et 3e de gueules au lion d'or, au 4e de sinople à la tour donjonnée d'argent maçonnée, ouverte et ajourée de sable[11].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Lafuente, Miglos : une baronnie du haut comté de Foix sous l'Ancien régime, 1599-1789, (ISBN 2-84692-026-5), BN 02670195
  • Casimir Barrière-Flavy, La baronnie de Miglos : étude historique sur une seigneurie du haut comté de Foix, (ISBN 2-84406-995-9), BN 38828199
  • Casimir Barrière Flavy, Sur les armes franques trouvées au lieu de la Unarde, (ISBN 2-84149-002-5), BN 38844716

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  10. .Sabas Jean-Marie Aubin MAURY Hymne Ariègeois Arièjo ô moun Païs sur le site du village de Miglos
  11. Armorial de France