Sainte-Anne (Guadeloupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Anne.
 Ne doit pas être confondu avec Sainte-Anne (Martinique).
image illustrant une commune de la Guadeloupe
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Guadeloupe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Sainte-Anne
Image illustrative de l'article Sainte-Anne (Guadeloupe)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Guadeloupe
Département Guadeloupe
Arrondissement Pointe-à-Pitre
Canton Sainte-Anne (bureau distributeur)
Intercommunalité Communauté d'agglomération La Riviéra du Levant
Maire
Mandat
Christian Baptiste
2014-2020
Code postal 97180
Code commune 97128
Démographie
Gentilé Sainte-Annais
Population
municipale
24 665 hab. (2014)
Densité 307 hab./km2
Géographie
Coordonnées 16° 14′ 00″ nord, 61° 23′ 00″ ouest
Altitude Min. 0 m – Max. 135 m
Superficie 80,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Guadeloupe

Voir la carte administrative de Guadeloupe
City locator 14.svg
Sainte-Anne

Géolocalisation sur la carte : Guadeloupe

Voir la carte topographique de Guadeloupe
City locator 14.svg
Sainte-Anne
Liens
Site web ville-SainteAnne.fr

Sainte-Anne (en créole : Sentann' ) est une commune française, située dans le département de la Guadeloupe.

Géographie[modifier | modifier le code]

En rouge le territoire communal de Sainte-Anne.

Situation[modifier | modifier le code]

Sainte-Anne est située au milieu de la côte sud de Grande-Terre depuis la pointe de la Morne Jacques à la pointe du Helleux. Ses plages sont partiellement protégées des courants de l'Atlantique par une barrière de corail. Le climat y est de type tropical.

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

La commune est composée d'une bourgade principale ainsi que de plusieurs hameaux et lieux-dits que sont : Bambo, Barrote, Belle-Place, Bérard, Bois-Jolan, Burat, Calvaire, Cambourg, Castaing, Cavanière, Châteaubrun, Cinq-Étangs, Courcelles, Delair, Deshauteurs, Douville, Dupré, Durivage, Eucher, Fond-Thézan, Fouché, Ffrench, Gaillard-Bois, Galbas, Gentilly, Germain, Gissac, Grand-Fonds, Le Helleux, Lamarre, Louisiane, Marly, Maudette, Montmain, Moringlane, Morne-Tricolore, Pavillon, Poirier, Richeplaine, Richer, Saint-Paul, Saint-Protais, Sainte-Rose, Seo, Surgy, Valette, Visca.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Les Abymes Le Moule Rose des vents
Le Gosier N Saint-François
O    Sainte-Anne    E
S

Histoire[modifier | modifier le code]

Le port de Sainte-Anne était le siège de l'Amirauté au XVIIIe siècle. Il permettait aussi l’embarquement du sucre et du rhum. Au début du XXe siècle, la commune comptait encore 34 sucreries.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs de Sainte-Anne
Période Identité Étiquette Qualité
Marcellin Lubeth PCG  
2003 Marlène Captant DVD  
2003 Blaise Aldo RPF puis UMP  
en cours Christian Baptiste PPDG  

Christian Baptiste

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1961. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[1],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 24 665 habitants, en augmentation de 4,4 % par rapport à 2009 (Guadeloupe : -0,34 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1961 1967 1974 1982 1990 1999 2006 2011 2014
12 481 13 435 13 785 13 826 16 934 20 410 23 073 24 346 24 665
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006 [3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Plusieurs hôtels (dont deux 4 étoiles), et un port de pêche assurent une activité touristique qui reste la principale de la commune. Le club Méditerranée et le village Pierre et Vacances sont situés à Sainte-Anne.

En janvier 2015 a ouvert, Karukera Land, un parc de loisirs qui s'étend sur 4 hectares, comprenant jardin, zoo et des jeux aquatiques[4].

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune accueille sur son territoire le collège Olympe-Rame-de-Corbin, le collège Eugene Yssap et le lycée d'enseignement général et technologique Poirier-de-Gissac.

Sports[modifier | modifier le code]

Équipements sportifs :

  • Stade municipal de Sainte-Anne
  • Gymnase Sully Barny
  • Piscine
  • Site d'activités nautiques (centre de voile régional, surf)
  • Tennis

Clubs sportifs :

Plages[modifier | modifier le code]

  • la plage de la Caravelle se trouve hors du bourg est bordée de cocotiers (le club Méditerranée y est présent),
  • la plage du Bourg réputée pour des retrouvailles familiales le week-end,
  • la plage de Bois-Jolan aux eaux de couleur vert émeraude est ceinturée par la barrière de corail,
  • la plage de Gros sable (spot de surf). Située dans le secteur du Helleux, la houle y est forte et la baignade non surveillée.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]