Société d'histoire de la Guadeloupe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Société d’histoire de la Guadeloupe
Histoire
Fondation
Cadre
Sigle
SHGVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Domaine d'activité
Siège social
Pays
Organisation
Président
Affiliation
Publication
Bulletin de la Société d’histoire de la Guadeloupe

La Société d’histoire de la Guadeloupe (SHG) est une société savante qui réunit depuis sa création en 1963 des historiens, des archéologues, des archivistes, des enseignants, des érudits, professionnels ou amateurs. Son but est l'étude du patrimoine historique de la Guadeloupe et de son bassin géographique : la Caraïbe.

Historique[modifier | modifier le code]

Créée en 1963 avec un statut d'association loi de 1901, la Société d’histoire de la Guadeloupe a fixé son siège social aux Archives départementales de la Guadeloupe, à Gourbeyre, près de la ville de Basse-Terre[1].

Parmi ses fondateurs, on compte Mario Petrelluzzi, un pionnier du développement de l'hôtellerie et de la restauration en Guadeloupe, qui en fut le premier président[2]. En 1965, l'industriel guadeloupéen, Edgar Clerc, passionné d'archéologie précolombienne, lui succède. Pendant les 17 années de sa présidence, la Société d’histoire de la Guadeloupe multiplie fouilles, expositions, et articles, créant en 1972 la Circonscription archéologique de la Guadeloupe, reconnu officiellement par le ministère de la Culture en mai de cette même année[3]. Depuis sa création, la société a vu son profil se transformer passant d'une de société académique locale rassemblant des notables érudits à une société dont les productions sont marquées par une écriture de type universitaire. Elle a d'ailleurs été citée dans la revue l'Histoire en 2014 pour un article mettant à jour l’historiographie de Toussaint Louverture.

Par ailleurs, la SHG a développé l'organisation de conférences (5 par an en moyenne) et de visites guidées de sites visant à sensibiliser à la connaissance du patrimoine historique de l'archipel guadeloupéen et de ses îles avoisinantes.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Les objectifs de la Société d’histoire de la Guadeloupe sont l'étude et la diffusion de toutes les questions concernant l'histoire des Antilles et notamment l'impression et la réimpression de documents et ouvrages concernant l'histoire des Antilles en général, et celle de la Guadeloupe en particulier[1].

Publications[modifier | modifier le code]

La SHG publie, depuis 1964, une publication trimestrielle : le Bulletin de la Société d’histoire de la Guadeloupe. Au , 160 numéros avaient été publiés[1]. Le bulletin est systématiquement dépouillé par la Bibliographie annuelle de l'histoire de France (BAHF-BNF) et la Handbook of Latin American Studies éditée par la Bibliothèque du Congrès (Library of Congress) à Washington (EU). Par ailleurs, depuis sa création en 1963, la Société publie la collection « Bibliothèque d'histoire antillaise », constituée de rééditions de sources anciennes ou de publications des travaux de ses membres.

Composition[modifier | modifier le code]

En 2010, la Société d’histoire de la Guadeloupe compte 400 adhérents, et son président est l'historien Jacques Adélaïde-Merlande, agrégé d'histoire.

Anciens Présidents
  • Mario Petrelluzzi (1900-1971) : membre fondateur, Président (1963-1965)
  • Edgar Clerc (1915-1982) : membre fondateur, Président (1965-1982)
Anciens Membres
  • Lucien-René Abenon (1937-2004) : membre
  • Marcel Chatillon (1925-2003) : membre
  • Docteur Henri Bangou (1922-) : membre, ancien maire de Ponte-à-Pitre et Vice-Président du Conseil Général de la Guadeloupe

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Annuaire des sociétés savantes publié par le comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) à Paris
  2. Fiche prosopographique de Mario Petrelluzzi sur CTHS.fr
  3. Fiche prosopographique d'Edgar Clerc sur CTHS.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]