Douglas Trumbull

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Douglas Trumbull
Douglas Trumbull 2007.jpg
Douglas Trumbull en 2007.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
AlbanyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Douglas Hunt Trumbull
Nationalité
Formation
El Camino College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Donald Trumbull (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction
Science Fiction and Fantasy Hall of Fame (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Douglas Trumbull, né le à Los Angeles et mort le à Albany (État de New York), est un réalisateur, producteur de cinéma et scénariste américain[1]. Il est surtout connu pour être l'un des pionniers des effets spéciaux visuels dès la fin des années 1960 avec le film de science-fiction 2001, l'Odyssée de l'espace (Stanley Kubrick, 1968).

Biographie[modifier | modifier le code]

Douglas Trumbull est le fils de Donald Trumbull (1909-2004), un pionnier des effets visuels qui a notamment travaillé sur Le Magicien d'Oz.

Douglas Trumbull attire l'attention de Stanley Kubrick grâce à ses premiers travaux avec la NASA et le réalisateur Con Pederson. Kubrick l'engage pour la réalisation des effets spéciaux de son film 2001, l'Odyssée de l'espace. Entre autres techniques qu'il met au point pour le film, Trumbull adapte le Slit-scan (technique mécanique permettant d'obtenir des animations psychédéliques) pour ce film.

En 1971, Trumbull réalise son premier long métrage, Silent Running, dans lequel il utilise un certain nombre de techniques visuelles et mécaniques développées pour 2001 mais non utilisés. Les critiques acclament le film mais le public ne suit pas, certainement en raison d'une faible publicité.

À la fin des années 1970, Trumbull travaille sur les effets spéciaux des films Rencontres du troisième type (1977) et Star Trek, le film (1979). En 1981, il est superviseur des effets visuels sur le film Blade Runner (sorti en salles, aux États-Unis, en 1982).

En 1983, il réalise un deuxième long métrage de science-fiction, Brainstorm. Pour ce film, il invente le procédé Showscan, un système qui a pour effet d’améliorer très sensiblement la netteté et la luminosité de l’image et d’accroître de façon spectaculaire le sentiment de réalité et de profondeur. Le film est malheureusement entaché par la mort de Natalie Wood et a peu de succès en salles.

Il a aussi développé des systèmes visuels et mécaniques pour les parcs thématiques avec des attractions comme Retour vers le futur pour Universal Studios ou Star Tours pour Disneyland.

Nommé cinq fois aux Oscars, il reçoit un Oscar pour l'ensemble de sa carrière artistique. Le génie et le talent de Douglas Trumbull sont aujourd'hui reconnus et les films de science-fiction qu'il a réalisés sont considérés comme des modèles du genre.

Il meurt des suites d'une tumeur au cerveau le à l'âge de 79 ans[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Directeur des effets visuels[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Carmel Dagan et Carmel Dagan, « Douglas Trumbull, Who Pioneered VFX on ‘2001,’ ‘Blade Runner’ and ‘Close Encounters,’ Dies at 79 », sur Variety, (consulté le ).
  2. Par Félix d'Orso Le 9 février 2022 à 00h15, « Mort de Douglas Trumbull, pionnier des effets spéciaux de «2001» à «Blade Runner» », sur leparisien.fr, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • 2018 : Douglas Trumbull l'illusionniste du cinéma de Gregory Wallet

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :