Quai d'Orsay (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quai d'Orsay.
Quai d'Orsay
Réalisation Bertrand Tavernier
Scénario Bertrand Tavernier
Christophe Blain
Antonin Baudry
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Quai d'Orsay est un film français réalisé par Bertrand Tavernier adapté de la bande dessinée du même nom de Christophe Blain et Abel Lanzac, sorti le . Le film est présenté en compétition pour la Coquille d'or lors du Festival international du film de Saint-Sébastien 2013 et il est également nommé aux Césars 2014 et récompensé par la statuette du meilleur acteur second rôle grâce à l'interprétation de Niels Arestrup (Claude Maupas), le directeur de cabinet.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un jeune diplômé de l'ÉNA, Arthur Vlaminck, est appelé à travailler au service du ministre des Affaires étrangères de droite, Alexandre Taillard de Worms.

Mais entre le flegme du directeur de cabinet, Claude Maupas, et les coups bas montés par les autres conseillers nourris par l'ambition, dans un contexte difficile pour la diplomatie mondiale préoccupée par un conflit et les feuilles qui volent au passage du ministre Taillard de Worms, le jeune Vlaminck se rendra rapidement compte qu'être le « chargé de langage » du chef de la diplomatie n'est pas de tout repos.

Rédiger le discours d'un ministre n'est guère chose aisée : le directeur de cabinet l'approuve, les autres conseillers le dénigrent ; occuper un coin de bureau pour écrire les moutures sans être dérangé par les fréquentes allées et venues du ministre demande bien de la patience ; approcher le chef de la diplomatie pour lui communiquer quelque information semble être impossible… Ainsi se résument les journées d'Arthur Vlaminck, qu'il conte le soir venu à sa compagne, une institutrice engagée à gauche comme lui-même.

Le discours prononcé à la fin du film par le ministre des Affaires étrangères reprend les mots d'un discours réellement prononcé par Dominique de Villepin, le , à l'ONU, contre une intervention militaire en Irak, pays accusé faussement de détenir des armes de destruction massive.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Le film a été en partie tourné au ministère des affaires étrangères[1] (photo : le bureau du ministre en 2011).
Coproducteurs : Romain Le Grand
Producteurs délégués : Frédéric Bourboulon, Jérôme Seydoux

Personnages[modifier | modifier le code]

Niels Arestrup remporte le césar du meilleur acteur dans un second rôle pour l’interprétation de Claude Maupas.

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

  • Pour Le Figaro, « Tavernier adapte avec brio la bande-dessinée de Blain et Lanzac sur Dominique de Villepin (Thierry Lhermitte) en ministre des Affaires étrangères survolté »[4].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Making-of du tournage du film "Quai d’Orsay" », sur www.diplomatie.gouv.fr (consulté le 3 novembre 2013)
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. « ONU – La Russie met son veto au tournage de "House of Cards" », lemonde.fr, 3 juillet 2014.
  4. « Quai d'Orsay », in Le Figaro, encart « Culture », mercredi 6 novembre 2013, page 32.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]