Histoires de vies brisées : Les « double peine » de Lyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Histoires de vies brisées : les "double peine" de Lyon est un film documentaire français coréalisé par Bertrand et Nils Tavernier et sorti en 2001.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En décembre 1997, à Lyon, Bertrand Tavernier rend visite à des grévistes de la faim qui, après avoir purgé des peines d'emprisonnement, sont menacés d'expulsion du territoire français. Ému, le réalisateur français se promet de filmer ce que certaines personnes considèrent comme un drame. Après dix-sept jours de grève, les autorités officielles s'engagent à un réexamen des dossiers des condamnés. Le mouvement des « double peine » est donc stoppé et le projet de film également.

Or, trois mois plus tard, la situation n'a guère évolué et dix hommes entament une nouvelle grève de la faim. Dès lors, profitant d'une interruption de tournage sur son film Ça commence aujourd'hui, Bertrand Tavernier se rend sur place avec Nils, son fils, et filme le témoignage de deux de ces hommes, qu'il transmet au Premier ministre de l'époque. Il montre également son reportage partout où il le peut. Un médiateur est alors nommé et la grève s'interrompt au cinquante et unième jour, alors qu'un des grévistes a dû être hospitalisé. Un sursis de six mois doit permettre aux autorités d'effectuer une révision des affaires au cas par cas. Plus tard, hélas, rien n'a pratiquement changé pour les « double peine ». La femme de l'un d'entre eux, Lila Bouguessa, va entamer, cette fois-ci, une grève de la faim, seule. Le réalisateur va à sa rencontre afin d'y recueillir ses sentiments d'accablement et d'indignation...

Fiche technique[modifier | modifier le code]