Discours de Dominique de Villepin aux Nations unies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le discours de Dominique de Villepin aux Nations unies est un discours prononcé par le ministre des Affaires étrangères de la République française, Dominique de Villepin, le , devant le Conseil de sécurité des Nations unies, à New York. Il y exprime l'opposition catégorique de la France face à une éventuelle intervention militaire alliée contre l'Irak. Ce discours constitue, en outre, une réponse aux déclarations du secrétaire américain de la Défense, Donald Rumsfeld, ce dernier ayant estimé, le mois précédent, que la France et l'Allemagne relevaient désormais de « la vieille Europe », par opposition à une Europe de l'Est émergente constituant « la nouvelle Europe ». Quelques semaines plus tard, la guerre d'Irak est néanmoins déclenchée, emmenée par les États-Unis.

Postérité[modifier | modifier le code]

Applaudi par son auditoire — fait rare dans l'enceinte du Conseil de sécurité —, ce discours est considéré comme un moment fort de la politique étrangère de la France et apparaît à ce titre dans la culture populaire française, notamment dans la bande dessinée Quai d'Orsay et le film du même nom.

L'historien Jean Garrigues estime que cette intervention de Villepin devant le Conseil de sécurité des Nations unies est un des deux discours déterminant du passage de Jacques Chirac à l'Élysée, après celui reconnaissant la participation de l'État français à la Rafle du Vél d'Hiv en 1995.[réf. nécessaire]

Sur les autres projets Wikimedia :