Préty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Préty
Le platane près de l'église.
Le platane près de l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Mâcon
Canton Tournus
Intercommunalité Communauté de communes Mâconnais-Tournugeois
Maire
Mandat
Patrick Flochon
2014-2020
Code postal 71290
Code commune 71359
Démographie
Population
municipale
559 hab. (2014)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 32′ 39″ nord, 4° 56′ 36″ est
Altitude Min. 167 m
Max. 212 m
Superficie 12,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Préty

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Préty

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Préty

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Préty

Préty est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Idéalement situé à un kilomètre de la Saône en zone non inondable, le village basait autrefois son économie sur l'élevage et la vigne. De nos jours, les prairies ont laissé la place au maïs, la vigne n'est plus cultivée et les prés sont remplacés par des cultures maraîchères extensives. Ses carrières de calcaire rose, exploitées depuis le Moyen Âge (tours de l'abbaye de Tournus, Hôtel-Dieu de Louhans[1]) jusqu'à la dernière guerre mondiale, dans la partie haute du village, cèdent ensuite la place à des bancs argileux, puis aux sables alluviaux du Val de Saône. Depuis 2004, le village est classé village-fleuri deux étoiles.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Tournus Lacrost L'Abergement-de-Cuisery Rose des vents
Le Villars N Cuisery
O    Préty    E
S
La Truchère Ratenelle

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Préty serait dérivé de celui du propriétaire d'une villa romaine : village de Priscius. Ce village était autrefois célèbre pour ses carrières de pierres roses qui furent utilisées dans la construction de nombreux bâtiments anciens de la région, notamment la belle abbaye romane de Tournus.
Le centre du village est d'ailleurs intégralement construit de cette pierre. Si la carrière n'est pas épuisée, elle est en revanche fermée à l'exploitation.

  • Époque gauloise et antérieur :
Les premières traces de peuplement remontent à plusieurs siècles avant Jésus-Christ.
Préty est un important centre d'approvisionnement de Tournus.
Avant l’an mil, Préty appartenait aux sires de Bâgé (ou Baugé), qui en firent don à l’abbaye Saint-Philibert de Tournus. Préty possède une prieuré dépendant de l'abbaye que se dispute l'abbé de Tournus, les comtes de Bresse, puis les ducs de Bourgogne. L'église est détruite puis reconstruite au XVe siècle.
En 1852, le hameau de Lacrost, situé sur les bords de Saône en vis-à-vis de Tournus devient une commune autonome, diminuant de près de la moitié la population du village de Préty.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Henri Grosjean    
mars 2014 en cours Patrick Flochon    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 559 habitants, en augmentation de 0,36 % par rapport à 2009 (Saône-et-Loire : 0,19 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 341 1 386 1 440 1 575 1 637 1 569 1 516 1 569 1 544
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
865 808 830 878 848 828 802 742 751
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
726 726 688 613 617 556 520 541 481
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
440 434 451 454 509 557 550 562 559
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Malgré le très faible nombre de commerces (1 boulangerie), le village prospère, passant d'environ 400 habitants dans les années 1980 à environ 600 dans les années 2000. Cette croissance permit de conserver son école primaire.

L'église Notre-Dame.
Le lavoir en forme de temple grec.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame, construite au XVe siècle sur l'emplacement d'une église détruite par les troupes de Maximilien d'Autriche. Elle a pour particularité de disposer d'une clef de voûte représentant une composition relativement rare : Dieu le Père portant le Christ en croix (ou « trône de grâce »)[6].
  • Préty possède un platane monumental bicentenaire, situé près de l'église. Il a été planté en 1801 à la place d'un Orme de justice pour fêter le Concordat qui vit le retour des prêtres après la Révolution. Hauteur : 34 m, périmètre du tronc : 5,7 m, diamètre du feuillage : 36 m[7].
  • Trois manoirs, dont une magnifique propriété du XVIIIe siècle disposant de dépendances louées comme gîtes et chambres d'hôtes.
  • Un lavoir construit en grès par 1838 par l'architecte Vaillant en forme de temple grec.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • L'abbé Léon Ravenet, curé de Préty (futur curé-archiprêtre de Lugny et chanoine de Saint-Lazare d'Autun), auteur avec Gabriel Jeanton de L'ancienne paroisse de Préty en Mâconnais (Librairie Adolphe Miège, Tournus, 1903).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L'Hôtel-Dieu et son apothicairerie sur le site de la ville de Louhans-Châteaurenaud » (consulté le 10 février 2017)
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. « Le trône de grâce de Préty », article de Claus-Peter Haverkamp paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 152 de décembre 2007 (pages 18 et 19).
  7. http://www.panoramio.com/photo/24976579


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jeanton (Gabriel) et Ravenet (abbé L.), L’Ancienne Paroisse de Préty en Mâconnais. Imprimerie Adolphe Miège, Tournus, 1903.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :