Chardonnay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Chardonnay (cépage)
Chardonnay
Image illustrative de l'article Chardonnay
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Mâcon
Canton Tournus
Intercommunalité Communauté de communes Mâconnais-Tournugeois
Maire
Mandat
Paul Perre
2014-2020
Code postal 71700
Code commune 71100
Démographie
Gentilé Charneuron
Population
municipale
202 hab. (2014)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 30′ 37″ nord, 4° 51′ 48″ est
Altitude Min. 220 m – Max. 375 m
Superficie 6,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Chardonnay

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Chardonnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chardonnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chardonnay

Chardonnay est une commune française située en Haut-Mâconnais dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle relève désormais du canton de Tournus, après avoir appartenu au canton de Lugny de 1790 à 2015.

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est une commune située dans le Haut-Mâconnais, entre Lugny et Tournus.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Ozenay Plottes Rose des vents
Grevilly N Uchizy
O    Chardonnay    E
S
Lugny

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Gilbert Guillet    
mars 2014 en cours Paul Perre    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Chardonnay s'appellent les Charneurons.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 202 habitants, en augmentation de 10,99 % par rapport à 2009 (Saône-et-Loire : 0,19 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
413 438 449 436 471 449 462 459 441
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
459 484 498 530 518 518 438 326 334
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
315 340 339 307 267 240 229 233 219
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
174 183 150 163 169 162 169 192 202
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Vignoble[modifier | modifier le code]

Ce village est vraisemblablement le berceau du cépage chardonnay (voir vigne).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Culte[modifier | modifier le code]

Chardonnay appartient à l'une des sept paroisses composant le doyenné de Mâcon (doyenné relevant du diocèse d'Autun) : la paroisse Notre-Dame-des-Coteaux en Mâconnais, paroisse qui a son siège à Lugny (avec le père Bernard Blondaux pour curé) et qui regroupe la plupart des villages du Haut-Mâconnais.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Nonain,Chardonnay, monographie historique (Xe-XVIIe siècle), Presses universitaires de Lyon, 2004.
  • Fabienne Durcy et Patrick Poncet, Murmures de silence à Chardonnay, Clea, 2007 (récit romancé sur l'église du village).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]