Ossé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ossé
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Canton Châteaugiron
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Châteaugiron
Statut commune déléguée
Maire délégué Joseph Ménard
2017-2020
Code postal 35410
Code commune 35209
Démographie
Gentilé Osséens
Population 1 189 hab. (2014 en augmentation de 1,36 % par rapport à 2009en augmentation de 1,36 % par rapport à 2009)
Densité 132 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 03′ 21″ nord, 1° 26′ 58″ ouest
Altitude Min. 44 m
Max. 78 m
Superficie 8,99 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Châteaugiron
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 15.svg
Ossé

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 15.svg
Ossé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Ossé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Ossé

Ossé est une ancienne commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Châteaugiron, avec Saint-Aubin-du-Pavail[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Ossé
Noyal-sur-Vilaine
Châteaugiron Ossé Domagné
Saint-Aubin-du-Pavail

Transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes ecclesia de Ouceyo en 1347, Ousseyum en 1516[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Étymologie et origines[modifier | modifier le code]

Tous renseignements nous manquent sur les origines d'Ossé, nous savons que cette paroisse existait au XIVe siècle, puisqu'une charte renferme en 1347 le nom de son recteur à l'époque, Jacques de Charot. Ce recteur devait appartenir à la famille noble qui possédait le manoir de Charot en Ossé.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Un chemin des saulniers (emprunté par les faux-sauniers pratiquant la contrebande du sel entre la Bretagne et le Maine, pays de gabelle, passe à la limite des communes de Veneffles (désormais annexée par la commune de Châteaugiron) et d'Ossé avec celles de Chaumeré (désormais annexée par la commune de Domagné) et Saint-Aubin-du-Pavail, puis à la limite de celle de Cornillé avec celles de Torcé et Louvigné-de-Bais avant de rejoindre, via Étrelles et Argentré-du-Plessis, Le Pertre. Ce chemin des saulniers est d'origine ancienne, c'est probablement une ancienne voie romaine ; son tracé se lit encore très bien sur une carte, empruntant successivement de l'ouest vers l'est des tronçons des routes départementales D 93, D 104, D 35, à nouveau D 104 et enfin D 33[3].

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

Au , la commune d'Ossé a quitté Vitré Communauté pour rejoindre la communauté de communes du Pays de Châteaugiron[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  1802 Joseph Beuchère ...  
1802   Benjamin Gilbert ...  
1805 1829 Joseph Beuchère (retour) ...  
1829 1852 Benjamin Gilbert (retour) ...  
1852 1860 Jean Beuchère ...  
1860 1869 Pierre Sourdrille ...  
1869 1881 Jean-Marie Rabaux ...  
1881 1888 Pierre Sourdrille (fils) ...  
1881 19.. Julien Sourdrille ...  
19.. 19.. Jean Marie Pannetier ... Agriculteur
19.. 19.. Jean Leprêtre ... Agriculteur
19.. 19.. Joseph Désilles ... Agriculteur
1977 1995 Joseph Menard (père) ... Agriculteur
1995 2008 René Verron ... Agriculteur
mars 2008 en cours Joseph Menard (fils)[5] UMP-LR Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2014, la commune comptait 1 189 habitants[Note 1], en augmentation de 1,36 % par rapport à 2009 (Ille-et-Vilaine : +5,61 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
793 695 820 915 852 833 867 913 886
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
887 860 824 787 782 762 710 706 659
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
616 632 622 506 514 540 551 487 454
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
454 442 420 630 705 772 968 1 173 1 189
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Cultes[modifier | modifier le code]

Culte catholique[modifier | modifier le code]

La paroisse d'Ossé n'existe plus en tant que paroisse. Elle a été rattachée à la paroisse de Saint-Luc en pays de Châteaugiron[10]. Cette paroisse est composée de six communautés :

La paroisse de Saint-Luc-en-Châteaugiron est rattachée au doyenné de Cesson[11] et fait partie du diocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo [12].


Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Sulpice[modifier | modifier le code]

Datant du XVIe siècle, elle a été fortement remaniée par Arthur Regnault à la fin du XIXe siècle avec notamment l'érection d'un nouveau clocher[13].

Le Plessix d'Ossé[modifier | modifier le code]

C’était la maison seigneuriale de la paroisse. Elle relevait de la baronnie de Châteaugiron. Le Plessix d'Ossé appartint successivement aux familles du Pan, Glé de la Costardaye, de la Baume-Leblanc de la Vallière et Le Prestre de Châteaugiron.

Monument aux morts[modifier | modifier le code]

Il est situé sur la place de l'église.

La première pierre du monument aux morts a été posée le dimanche 3 octobre 1920 avec monsieur Jean Marie Pannetier, maire de la commune, M. Morin recteur de la paroisse, et M. le sous-préfet de Vitré[14].

À l'intérieur de l'église, se trouve une plaque commémorative pour les morts de la Première Guerre mondiale et de la Seconde Guerre mondiale. Sur le monument aux morts et la plaque de l'église figurent les listes des morts de ces guerres[Note 2].

Activité culturelle et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .
  2. MemorialGenWeb.org - liste des Morts pour la France sur le monument aux morts et la plaque de l'église

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]