Amas de galaxies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amas de galaxies ACO 3341

Un amas de galaxies, ou amas galactique, est l'association de plus d'une centaine de galaxies liées entre elles par la gravitation. En dessous de 100, on parle plutôt de groupe de galaxies, même si la frontière entre groupe et amas n'est pas clairement définie.

Ces amas se caractérisent par leur forme spécifique (sphérique, symétrique ou quelconque), ainsi que par la répartition et leurs nombres de galaxies (jusqu'à plusieurs milliers). Ils se sont formés il y a 10 milliards d'années, ce qui est relativement tôt par rapport à l'âge de l'univers (environ 13,7 milliards d'années). Ces amas peuvent eux-mêmes s'associer en groupes plus grands pour former des superamas.

Les amas de galaxies sont des structures stables, c'est-à-dire que ses constituants ne peuvent s'échapper du puits de potentiel gravitationnel de l'amas, les plus grandes et les plus massives de l'Univers actuel.

Notre Galaxie appartient à un groupe de galaxies, comprenant une trentaine de galaxies, appelé Groupe local, lui-même inclus dans le superamas de la Vierge.

Quelques exemples :

  • groupe Antlia-Sextans : situé à seulement 5,5 millions d'années-lumière du groupe Local ;
  • amas de la Vierge : situé à environ 60 millions d’années-lumière, il pourrait contenir plus de 1 500 galaxies dans un rayon de seulement 7 millions d’années-lumière ;
  • amas d'Hercule (A2151) : Amas le plus riche du superamas d'Hercule. Situé à 365 millions d’années-lumière, il contiendrait une centaine de galaxies ;
  • amas de la Chevelure de Bérénice (A1656) : Amas sphérique d'au moins dix millions d'années-lumière de diamètre et contenant des milliers de galaxies.
  • amas de Persée : situé à environ 250 millions d’années-lumière, c'est le plus brillant amas en rayon X.

Distribution[modifier | modifier le code]

La distribution des amas ne semble pas homogène dans l'Univers : Des régions vides côtoient des régions denses comme « le Doigt de Dieu » dans la constellation de Bérénice ou le « Grand Mur ».

La plupart des galaxies, environ 90 %, appartiennent à un amas ou à un superamas, et 20 % des galaxies font partie d’un amas contenant des centaines voire des milliers d’autres galaxies.

Composition[modifier | modifier le code]

Outre des galaxies, un amas galactique contient du gaz très chaud entre 107K et 108K et très ténu (faible densité généralement comprise entre 10-3 et 10-2 particules par cm³), qui émet des rayons X via le processus de rayonnement continu de freinage. Il semble que ce gaz soit d’origine primordiale mais la présence de fer montre qu’il y a eu contamination ultérieure. Cette contamination provient en grande partie de l'explosion en supernovae des étoiles présentes dans les galaxies hôtes de l'amas. Les vieilles étoiles, riches en éléments lourds, disséminent en explosant ces éléments dans le milieu interstellaire, puis intra-amas.

Lorsque l'amas de galaxies n'a pas subi de collisions avec d'autres amas depuis un certain temps, le gaz intra-amas s’étale dans le champ de gravité de l’amas : il est en équilibre hydrostatique.

La masse totale des gaz est bien plus grande (d'un facteur 2 ou 3) que la masse des galaxies qu'il contient. Malgré cela, la masse de l'amas n'est pas assez élevée pour correspondre avec les observations du mouvement des galaxies. Grâce au concept de la matière sombre, sa masse serait répartie en 5 % de galaxies, 15 % de gaz chaud et 80 % de matière sombre.

Généralement, les amas ont ces propriétés :

  • Ils contiennent entre 50 et 1 000 galaxies.
  • Leur masse totale est comprise entre 1014 et 1015 masses solaires.
  • Ils ont un diamètre de 2 à 10 Mpc.
  • La dispersion des vitesses pour chaque galaxie est d'environ 800 à 1 000 km/s.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]