Musiques en Stock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Musiques en Stock est un festival de musiques actuelles qui a lieu chaque début juillet à Cluses, en Haute-Savoie. Ce festival a lieu depuis 2001 en centre ville, place des Allobroges. Il a la particularité d'être entièrement gratuit.

Présentation[modifier | modifier le code]

Se déroulant dans la ville de Cluses, le festival attire chaque année un public de plus en plus nombreux (20 000 spectateurs en 2004, 25 000 en 2005 et 2006, près de 30 000 en 2007, 2008, 2009 et 2010), ce qui fait de lui une des plus importantes manifestations culturelles de Haute-Savoie.

Particularité : Musiques en Stock est gratuit, et donc ouvert à tous et à toutes.

Sa programmation artistique éclectique et surtout très anticipative est reconnue, et propose de découvrir et de redécouvrir des artistes dans des genres musicaux très diversifiés.

Quelques grands noms sont déjà passés sur la scène clusienne : Calexico, Tricky, The Dandy Warhols, Mademoiselle K, John Butler Trio, Détroit, Mickey 3D, Kent, Arno, The Stranglers, dEUS, Venus, Adam Green, Sanseverino, Nada Surf, Feist, Archive, Emilie Simon, Stephan Eicher, Dub Incorporation, Suzanne Vega et bien d'autres...

Le festival est soutenu par la région Rhône-Alpes, le conseil général de Haute-Savoie, la ville de Cluses et de nombreux partenaires privés.

En 2017, la nouvelle municipalité de Cluses décidera de ne pas continuer le festival, la majorité du conseil municipal ne votant pas le budget habituellement consacré à l'organisation de la manifestation. L'association Macadam propriétaire du nom et déléguée depuis le début à l'organisation générale avec les services municipaux et à la programmation artistique trouvera en Saint Gervais Mont-Blanc une nouvelle ville d'accueil et se s'associera avec le festival local Les Indézikables.

Spécificités[modifier | modifier le code]

Les tremplins[modifier | modifier le code]

La scène de La Plage[modifier | modifier le code]

Depuis 2011, parallèlement à la grande scène, le festival met en avant des artistes émergents sur la scène de La Plage. Sur cette scène est notamment présenté le lauréat du dispositif d'accompagnement artistique "L'Atelier part en Live" organisé la salle de concert de Cluses, L'Atelier.

Artistes lauréats de "L'Atelier part en live" qui se sont produits sur la scène de La Plage :

  • 2016 : Wood Men
  • 2015 : Jack and the Giant Bean
  • 2014 : Séraphin and the Blues Candles
  • 2013 : Gaz Newton
  • 2012 : Rage Againt The Marmottes
  • 2011 : The Clocks

Le "Réservoir" et les "Découvertes"[modifier | modifier le code]

La scène de La Plage rassemble les anciens dispositifs du "Réservoir" et des "Découvertes". Jusqu'en 2008, le "Réservoir" était une scène-concours. Son objectif était de découvrir de jeunes talents de styles musicaux différents qui n'ont pas encore signé de contrat professionnel. Les lauréats assuraient l’ouverture de la soirée du jeudi sur la grande scène. En 2009, le Réservoir se transforme pour devenir une véritable scène de découvertes musicales en partenariat avec des centres culturels de Rhône-Alpes et de Suisse. Quant à la scène "Découvertes", elle donnait la chance à des groupes locaux et inexpérimentés issus de la vallée de l’Arve (de Chamonix à la Roche-sur-Foron), de débuter sur scène.

Artistes qui se sont produits sur la scène des "Découvertes" :

  • 2009: The Lust (Rock Alternatif), Dirt Oak Ashbury (Rock), Juskakan (Dub/Reggae/Festif), The Bearded Vulture (Rock)
  • 2008: Quatrième Sceau (deathcore), Nergal Naamah (black metal), Hybrid Sheep (death metal)
  • 2007: Funky fuck (metal), Organisation de l'Anarchie Sonore (Drum n’bass/dub/reggae/hip-hop), Versus (Pop/Rock), Willicorn (Rock)
  • 2006: Anrith (Rock), Lézards à basques (Chanson festive), Mansize Rooster (Rock), The Gretschies (folk)
  • 2005: Flying Way (Rock), Radio Actif (Rock), FateCall (heavy metal), La Puce à L'Oreille (Rock Festif)
  • 2004: Minefield, Stuff, Smooth Blend, Tidal Waves
  • 2003: Everloud (heavy metal), Ailleurs, A. , [Bio]Tech
  • 2002: Mercure (Rock), Locedar (Rock), Maglight (Funk), Cadillac
  • 2001: Shivaz, Locedar, T.M., Les Malfrats

Des artistes de bande dessinée sollicités[modifier | modifier le code]

Chaque année, un dessinateur de bande dessinée reconnu réalise le visuel du festival.

Radio Lucien : la radio du festival[modifier | modifier le code]

C'est lors de l’édition 2004, à l'initiative de l'association MACADAM (qui gère la programmation et une partie de l'organisation générale du festival) en collaboration avec Frank Margerin que naît Radio Lucien - 99.7 FM (98.5 FM en 2012 puis uniquement en webradio depuis 2013), radio exclusive qui émet uniquement le temps de Musiques en Stock.

L'idée originale est de recréer l'ambiance et les décors de "Radio Lucien", fameuse bande dessinée créée par Frank Margerin. Une radio proche de l'amateurisme de celles des radios libres des années 1980.

Frank Margerin & Charles Berberian, se chargent des interviews accompagnés de journalistes de la revue Crossroads. Au programme : improvisations, interviews d'artistes, discussions, échanges, sessions acoustiques et beaucoup de musique... Certaines interviews d'artistes (DKT/MC5, Tom Mc Rae, Pause, Wovenhand, Zep, Detroit...) s'écoutent sur le site de l'association Macadam (cf. rubrique liens).

Programmation[modifier | modifier le code]

Édition 2016[modifier | modifier le code]

Édition 2015[modifier | modifier le code]

Édition 2014[modifier | modifier le code]

Édition 2013[modifier | modifier le code]

Édition 2012[modifier | modifier le code]

Édition 2011[modifier | modifier le code]

Édition 2010[modifier | modifier le code]

Édition 2009[modifier | modifier le code]

Édition 2008[modifier | modifier le code]

Édition 2007[modifier | modifier le code]

Édition 2006[modifier | modifier le code]

Édition 2005[modifier | modifier le code]

Édition 2004[modifier | modifier le code]

  • Mercredi 7 juillet : le "Réservoir" - Spécial musique française
  • Jeudi 8 juillet : Mes Anjes Noires, Beautés vulgaires, Tété & The Ootsie-Putsies
  • Vendredi 9 juillet : A., Feist, Archive
  • Samedi 10 juillet : les "Découvertes", Argus Blues Band, Graham Pattison, M.A.S.S., Neal Casal

Édition 2003[modifier | modifier le code]

Édition 2002[modifier | modifier le code]

Édition 2001[modifier | modifier le code]

Fin du festival[modifier | modifier le code]

Décision municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal à voté pour ou contre le maintient du festival qui bénéficiait de subventions d'environ 400000 euros à chaque édition pouvant permettre l'organisation de musique en stock et assurer sa gratuité au public. Le vote à 14 voix pour l’arrêt des subventions contre seulement 5 pour le maintient entraine la fin de l'aventure du festival qui pouvait attirer jusqu'à 40 000 personnes sur ses jours de déroulement[1].

Existence compromise[modifier | modifier le code]

La municipalité de Cluses étant le seul payeur de ce festival, la subsistance de l’événement semble compromise. La décision annoncée tardivement, ne permet pas aux organisateurs de trouver des sponsors privés a temps, et finit d'achever la 17e édition du festival classé 3e événement culturel de la Haute-Savoie. Le budget minimal de 250 000 euros (selon les organisateurs) semble difficilement atteignable. La municipalité clusienne n’exclue pas d’accueillir un autre événement musical dans l'été surement moins couteux pour la ville[2]. Le festival essaye toutefois de maintenir son édition 2017 à Saint-Gervais-Les-Bains dans une version beaucoup plus réduite en comptant sur une participation financière citoyenne avec un objectif de 15 000 € de budget[3].

Déception et mobilisation[modifier | modifier le code]

De nombreux habitués du festival ont protesté la décision de la Commune et ont affiché leur soutient aux organisateurs sur les réseaux sociaux. Une pétition a même été lancée en ligne recueillant en mars 2017 plus de 3 000 signatures qui n'ont toutefois pas aboutie a une reconsidération de la part de la mairie[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le festival "Musiques en stock" n'aura pas lieu en 2017 à Cluses », France Bleu,‎ (lire en ligne)
  2. « Festival Musiques en Stock - Les IndéZikables . Saint Gervais Mont-Blanc », sur www.facebook.com (consulté le 29 mars 2017)
  3. « Vérification de sécurité nécessaire », sur fr-fr.facebook.com (consulté le 29 mars 2017)
  4. MesOpinions.com, « Pétition : Festival Musiques en Stock ! », sur http://www.mesopinions.com/ (consulté le 29 mars 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]