Kill the Young

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kill the Young
Description de cette image, également commentée ci-après
Tom Gorman aux Solidays en 2006.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Rock indépendant
Années actives 19982014 (inactif)
Labels Discograph, Volvox Music
Composition du groupe
Membres Tom Gorman
Dylan Gorman
Oliver Gorman

Kill the Young est un groupe de rock indépendant britannique, originaire de la région de Congleton, dans le Cheshire East, en Angleterre[1]. Il est composé de trois frères, Tom, Dylan et Oliver Gorman. Le nom du groupe se veut délibérément provocateur: il souligne la pression exercée par la société de consommation sur les jeunes[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Depuis la sortie de leur premier album éponyme fin 2005, Kill the Young compte plus de 25 000 unités en France, 50 000 en Europe et a terminé une tournée de 140 dates en jouant à guichets fermés à l'Élysée Montmartre de Paris[réf. nécessaire].

Ses expériences live aux côtés d'artistes comme Placebo, Depeche Mode, Kaiser Chiefs, Franz Ferdinand et sur des festivals tels que les Transmusicales de Rennes, Solidays, T in the Park en Angleterre, le Paleo Festival en Suisse, Les Nuits Botanique en Belgique, ou The Music in My Head aux Pays-Bas, donnent au groupe une solide réputation scénique et une dimension internationale. Le groupe lance ensuite à son tour des groupes tels que The Elderberries.

Le groupe sort son deuxième album le chez Discograph[3]. Proud Sponsors of Boredom, produit par Dimitri Tikovoï (Placebo, Goldfrapp, John Cale, Alpinestars, Marc Almond…), est mixé par Jacquire King qui s'est occupé le dernier album de Kings of Leon (numéro 1 des ventes en Angleterre à sa sortie) mais aussi les albums de Modest Mouse, Be Your Own PET et Good Charlotte. Tout l'univers graphique et visuel de l'album sera réalisé par Juno Studio en Angleterre responsable entre autres des albums d'Arctic Monkeys, The Dead 60s, et The Coral. Le premier single We Are the Birds and the Bees and We Are the Telephone Trees sort en Angleterre le 13 août 2007 avec des remixes de South Central (remixeur de Boy Kill Boy, Twisted Charm, Sunshine Underground, Shitdisco, Metronomy…) et de Sex Schon (remixeur d'Inflagranti, Bermuda Triangle, Play Paul, The Replicants, Think Twice…) sur le label avant-gardiste Art Goes Pop. Kill the Young entame une grande tournée à l'automne 2007, après un concert le 18 septembre à La Cigale avec en « special guest » The Bishops et d'autres invités surprises.

En 2011, le groupe sort leur troisième album studio Thicker than Water. Cet album est plutôt bien accueilli par les critiques[1],[4]. Sans maisons de disques, le groupe décide de s’associer avec Pledge Music afin de faire financer son quatrième album par ses fans[5],[6]. Cette même année, ils tournent en Europe, et en France du 23 mars au 21 mai en soutien à l'album[7]. En 2014, ils publient un nouvel album studio, Fingers for Guns[8]. Il effectuent, entre autres, un concert concert acoustique au Bus Palladium à 21 h le 18 juin 2014[9]. Bien que sans annonce de séparation, le groupe est depuis inactif.

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Origin of Illness
  • 2006 : Addiction (2006)
  • 2007 : We Are the Birds and the Bees and We Are the Telephone Trees

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « KtY à la fiche », sur L'Express (consulté le 12 septembre 2013).
  2. Biographie - KILL THE YOUNG | kill-the-young.musicblog.fr
  3. « Kill The Young - Proud Sponsors Of Boredom - chronique », sur soundofviolence.net (consulté le 19 décembre 2017).
  4. « Thicker than Water - chronique », sur albumrock.net (consulté le 12 septembre 2013).
  5. « KtY collaborent avec PledgeMusic », sur soundofviolence.net (consulté le 12 septembre 2013).
  6. « Kill The Young, Thicker Than Water en écoute intégrale », sur blog.lesoir.be, (consulté le 19 décembre 2017).
  7. « Kill The Young : nouvel album, tournée dans la foulée ! », sur OÜI FM, (consulté le 19 décembre 2017).
  8. « Découvrez le nouvel album de Kill The Young en avant-première ! », sur OÜI FM, (consulté le 19 décembre 2017).
  9. « Kill the Young : un concert gratuit ce soir ! », (consulté le 19 décembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :